S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour. J'ai 22 ans, je recherche à rencontrer des femmes ou faire des échange ...
• bonjour a toutes, j'ai 46 ans et je recherche dans la région de Marseille une femme ...
• h 50 ans cherche un h dominent pour me prendre et se faire sucé dispo les aprem et ...
• Mesdammes, Mesdemoiselles Jeune homme de 32 ans, j'aime echanger des recits ...
• Bonsoir, Jeune homme parisien de 19 ans encore vierge, j'aimerais faire ma ...
• Je cherche une femme d'environ 60 à 70 ans célibataire,seule,libre,douce,sensuelle ...
• > Le libertinage pour des plaisirs dans le respect de chacun et chacune > Anna ...
• bonjour à toutes , je suis un charmant jh de 35 ans marié mais délaissé et je ...
• Bonjour, Je cherche une complice femme, pour séduire/échanger des emails torrides ...
• Bonjour Quelle femme mariée ou non (je suis moi-même marié) aurait envie de ...


Première candauliste

- Par l'auteur HDS Chaud comme la braise -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Chaud comme la braise [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 4 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.8 • Cote moyenne attribuée par HDS : 8.4
• L'ensemble des récits érotiques de Chaud comme la braise ont reçu un total de 26 906 visites.

sexe récit : Première candauliste Histoire érotique Publiée sur HDS le 19-11-2017 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Candaulisme  Inconnu-inconnue  Première fois 
Cette histoire de sexe a été affichée 5305 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Première candauliste ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Première candauliste ( 8.0 /10 )
 
Les Dernières Inscrites sur HDS.sexy - Sur votre Région :

 
Couleur du fond :


Première candauliste

Nous sommes enlacés l’un contre l’autre dans notre lit, nous venons de faire l’amour et nous sommes épuisé. Épuisé, mais heureux du plaisir que l’on vient de donner et prendre. Elle me murmure un je t’aime à l’oreille, je l’embrasse en réponse. Il est très tard, demain c’est réveil de bonne heure, il faut dormir. Elle éteint la lumière et ce recolle à moi. Depuis notre discussion sur mes fantasmes et notamment un plan à trois dont je sais qu’elle n’est pas fermée à l’idée, j’ai une question qui me court dans la tête. Il faut que je lui demande… Elle me souhaite une bonne nuit, je lui répond par : « - Je peux te poser une question avant de dormir?
-Bah oui.
-Et bien voilà, si on faisait un plan à trois, tu préférerais le faire avec un homme ou une femme?
-Je ne sais pas, je n’y ai pas pensé.
-Oui, mais ta première attirance? Tu préférerais avec quel sexe?
-Pour toi, je choisirais une femme.
-Non, pas pour moi. Quel sexe tu préférerais pour toi?
-Je préférerais le faire avec un autre homme.
-OK ma chérie, merci de m’avoir répondu.
-De rien. Et toi? C’est quoi ton attirance ?
-Les deux m’attire beaucoup.
-Oui, je sais. Mais si on devait faire qu’une seul fois un plan à trois, tu choisirais une deuxième femme?
-Non, je choisirais un deuxième homme.
-Ah bon… Je croyais que ton plus grand fantasme était de faire l’amour avec deux femmes.
-Oui, c’est ça. Mais mon plus grand plaisir, ce que j’adore, c’est te voir prendre du plaisir. J’aime te voir et t’entendre jouir. C’est très excitant. Donc, avec un deuxième homme, tu devrais prendre plus de plaisir et moi aussi du coup.
-Tu veux dire que me voir baiser avec un autre te donnerais du plaisir?
-Si l’homme te donne du plaisir, s’il te fait jouir, alors oui, je prendrais du plaisir.
-Ok, tu me surprend… Alors nouvelle supposition… Imagine que je te dise que j’ai envie de baiser avec un autre homme, devant toi, mais que tu ne participe pas. Tu prendrais du plaisir?
-Si tu en prends, si l’homme te fais jouir, je pense que je serais très excité et que ça me plairais.
-Tu serais d’accord de juste nous regarder, sans participer?
-Oui ma chérie, si tu me le demandais, je serais d’accord. Et J’aimerais bien que tu me le demande.
-OK, j’aurais pas imaginé ça.
-Pourquoi, tu as envie d’essayer avec un autre homme? Tu as une attirance pour un autre?
-Ah non, pas du tout. Et si on venait à le faire, ça serait avec un inconnu, pas une connaissance.
-OK ma chérie.
-Allez, on dort maintenant. Bonne nuit mon amour. Je t’aime.
-Bonne nuit. Je t’aime. »
...
Environ quatorze mois plus tard, nous sommes partis passer le week-end à La Rochelle. Un petit week-end de trois jours, sans nos enfants. On s’est choisi une petite chambre d’hôtes qui s’avère très classe. Le propriétaire nous a conseillé des visites à faire qui mérite le détour et quelques petits restos sympas. Nous sommes arrivé le samedi vers douze heures, pris possession de notre chambre, grignoté et traîné en ville l’après-midi. Le soir, nous sommes allés dîner dans un restaurant et avons fait une promenade sur le bord de mer. Après avoir bu un dernier verre dans un café du port, nous sommes retourné à notre chambre. Le dimanche, on avait prévu de passer la journée à la plage. Pique-nique, bronzage, baignade, tout les ingrédients d’une journée détente. Et dans l’après-midi, alors que l’on ce baignait, ma femme vint contre moi et me demanda :
« -Mon amour, tu aimerais toujours me voir baiser avec un autre homme?
-Euh, oui, ça fait toujours parti de mes fantasmes, J’aimerais bien. Pourquoi?
-En fait, je trouve le proprio de notre chambre sympa et plutôt bel homme. Et je me disais que ce serait une bonne occasion d’essayer un plan comme ça, ici, avec cet homme que l’on connaît pas, avec qui on a fait légèrement connaissance et que l’on ne reverra jamais.
Moi, je commence à bander dans mon slip de bain et me dis que ce serait une bonne idée.
-Oui ma chérie, ça serait génial. Faut juste qu’il soit d’accord pour faire un plan à trois avec nous.
-Non mon amour, juste lui et moi. Et toi, tu nous regarde comme on en avait parlé un jour.
-Ah oui, mais on repart demain après midi et on rend la chambre demain matin.
-Je sais. Il nous reste plus que ce soir.
-Ok, j’irais le voir en rentrant de la plage, savoir s’il est partant. »
Nous sommes rentrés vers dix-sept heures trente. Après avoir rangé nos affaires, ma femme est allée à la douche. Avec beaucoup d’appréhension, je suis descendu à la rencontre du propriétaire. J’avoue que ça n’a pas été évident de lui proposer, étant relativement timide, mais j’ai tout de même réussi à lui expliquer notre souhait. A savoir, qu’il fasse l’amour à ma femme, qu’il lui donne un maximum de plaisir et le tout, en ma présence, sans que je participe. Tout en lui parlant, je faisais un peu plus attention à lui. Il devait mesurer un mètre soixante-quinze environ, plutôt svelte, cheveux assez court, brun, yeux marron, barbe de deux jours. Il n’avait rien d’extraordinaire à mes yeux. Il m’a demandé si ma femme était au courant de ma demande, mais finalement, il n’a pas vraiment hésité. Il faut dire que j’ai une très jolie femme qui attire les regards et donne envie à beaucoup d’hommes. Nous nous sommes entendu pour qu’il nous rejoigne dans notre chambre, quinze, vingt minutes après notre retour de dîner. Je lui ai rappelé que c’était ma femme la reine ce soir et qu’il lui offre un maximum de plaisir. Il m’a répondu qu’il était plutôt du genre entreprenant et dominant en amour et qu’en général, ça plaisait et excitait beaucoup les femmes. Je suis retourné dans la chambre rejoindre ma femme et je lui ai dit qu’il était OK. J’ai pris ma douche pendant que ma chérie finissait de ce préparer. Maquillage léger, coiffure, joli sous vêtements, elle ne négligeait rien pour se rendre encore plus désirable. Je la regardais ce préparer en prenant ma douche et j’avais une belle érection tellement j’avais envie de lui faire l’amour maintenant, mais aussi en pensant à la suite de la soirée. Une fois prête, elle a enfilée une petite robe très sexy, des chaussures à talon et elle a attendu que je sois prêt moi aussi. Nous sommes sortie diner dans un petit resto et avons profité de ce dernier repas du week-end avant notre retour. Nous n’avons pas parlé de la suite de la soirée. Une fois le repas terminé, nous sommes retourné tranquillement vers notre chambre. Au passage, nous avons acheté une boîte de préservatif dans un distributeur. Pour ma part, je commençais sérieusement à ressentir une sensation d’appréhension ou de peur, mais je ne voulais pas lui dire. Lorsque nous sommes arrivés, le futur amant de ma femme était à son comptoir d’accueil, en train de regarder la télé. Il a levé la tête et a maté ma femme d’un air affamé. Voilà, le compte à rebours est lancé. Dans quinze, vingt minutes, il frappera à la porte.
Une fois dans notre chambre, ma femme est allée dans la salle de bain ce refaire une beauté et moi, j’attendais assis sur le lit. Lorsque ma femme est sortie de la salle de bain, elle est venue s’assoir à côté de moi et m’a demandée :
« -Tu es sur de vouloir faire ça?
-Je flippe mais oui, je suis prêt à vivre cette expérience. Et toi?
-Oui, je veux te faire plaisir.
-Il faut que ça te fasse plaisir à toi, que tu en ai vraiment envie, que tu le veuille pour toi, pas pour moi.
-Oui, j’en ai envie et la situation m’excite… Il ne devrait pas tarder à arriver. »
Et sur ces paroles, ça frappe à la porte. J’embrasse ma femme et vais ouvrir à notre invité. Il est habillé en jeans et chemise, rasés de près et me donne une bouteille de champagne fraîche et trois flûtes. Je l’invite à rentrer. Il ce dirige directement vers ma femme, qui ce tiens debout, à côté du lit. Il lui fait deux bises pour la saluer. Pendant que je sers le champagne, ils ce sont assis sur le lit l’un à-côtés de l’autre et il demande à ma femme si elle est d’accord et consentante pour la suite de la soirée. Elle lui confirme que l’on est tous les deux d’accord et moi, je leur donne une flûte à chacun. Je m’assois sur le fauteuil que j’avais pris le soin de placer à côté du lit et on trinque à notre week-end. A notre première gorgée, il est déjà en train de caresser la cuisse de ma femme du bout des doigts. Des allés et retour du genou jusqu’au tissus de sa robe. Et au bout de quelques secondes, ce n’est plus du bout de ses doigts qu’il la caresse, mais avec sa main. Ma femme me tend sa flûte pour que je lui en débarrasse et il en fait autant. A présent, il embrasse l’épaule et le bras dénudé de ma chérie qui cherche à deviner ce que je ressens en me regardant. Je lui souris malgré la jalousie qui pointe son nez. Mais malgré cette jalousie, j’ai déjà une forte érection de coincé dans mon pantalon qui me gêne. Puis, il ce met à peloter la poitrine à travers le tissu de la robe. Comme il me l’avait dit plus tôt, il est du genre entreprenant en amour, il n’a aucune hésitation dans ses gestes et il va bien profiter de la situation. Il ce lève et entraîne ma femme avec lui, l’embrasse en posant ses deux mains sur ses fesses. Leurs langues ce mêlent, les deux mains de chacun caressant le fessier de son partenaire d’un soir. Et toujours aussi entreprenant, il remonte ses mains pour attraper la fermeture de la robe pour la défaire. Il fait glisser la robe des épaules qui tombe directement au sol dévoilant ainsi, le corps de ma femme en sous vêtements blanc. Il recule d’un pas pour l’admirer et lui dit qu’elle est magnifique. Il ce rassoit sur le lit et place ma femme debout, devant lui. Il lui embrasse le ventre, le lèche même et dégrafe le soutien-gorge qui tombe le long des bras de ma chérie. Il prend aussitôt un sein en bouche, mordille le téton pointu d’excitation. Il fait la même chose avec le deuxième sein avant de revenir au premier et ainsi de suite. C’est très excitant à voir et j’ai trop envie de les rejoindre. Mais j’ai la consigne de ne pas participer et je vais tenir ma parole. Il baisse le shorty au bas des jambes de ma femme, qui ce retrouve entièrement nue, debout, devant son amant. Quelle curieuse sensation je ressens à ce moment là, le cœur qui bat à fond dans ma poitrine. Jalousie et excitation qui ce mêlent et la fierté également de voir ma femme aussi jolie, dans son plus simple appareil. Je la sent pas plus gênée que ça, d’être entièrement offerte à un inconnu qui commence déjà à lui caresser son entre cuisses. Elle me regarde, je lui souris. Il la masturbe de plus en plus vigoureusement et elle commence à gémir sous les caresses. Je bande toujours aussi fort et j’ai envie de libérer mon sexe de sa prison de tissus. Il pénètre un ou deux doigts dans sa chatte et avec son autre main, il lui caresse le clitoris. Ma femme tremble de plaisir et gémis de plus en plus fort. J’adore la voir prendre du plaisir, c’est super excitant. Il la masturbe un bon moment, ce qui lui procure un orgasme puissant. Puis, il ce lève et invite ma femme à s’assoir sur le bord du lit. Il ce met à genou par terre, écarte les cuisses de ma femme, la pousse au niveau des épaules pour l’obligé à s’allonger et commence à lui lécher le sexe. Sous les coups de langue, ma chérie tremble de tout son corps. Elle gémis encore plus fort que tout à l’heure. Il a l’air d’être un expert et de bien ce débrouiller dans cette pratique. Il fait jouir ma femme très rapidement, mais il continue de lui bouffer littéralement la chatte. Je vois ma chérie qui essaye de repousser cette bouche sans y parvenir. Elle est prise de nouveau, par un orgasme puissant et crie son plaisir. Elle réussi cette fois à repousser la tête de son entre jambes. Il ce relève, déboutonne son pantalon et le baisse en même temps que son caleçon, dévoilant une queue non bandée de très belle taille. Il monte sur le lit et ce place à genou à côté de la tête de ma chérie. Il attrape sa bite avec sa main et l’introduit entièrement dans la bouche de ma femme. Il prend le visage de ma femme dans ses mains pour lui bloquer la tête et commence ses vas et vient. Sa bite grossit et durci de plus en plus mais il continue de lui la mettre en entière à chaque va et vient. Je suis assez étonné car elle ne m’a jamais fait de gorge profonde malgré que j’ai un sexe plus petit que celui-ci. Il est en train de baiser la bouche de ma chérie. Ses couilles lourdes et pendantes se balancent au rythme des vas et vient et claquent sur la joue de ma femme. S’en est trop pour moi, je déboutonne mon pantalon, sort ma bite et commence à me masturber doucement devant ce spectacle. Le salop profite bien de la situation, il enfonce sa queue gonflée au maximum, jusqu’aux couilles à chaque pénétrations. En bon mâle dominant, il repousse les mains féminine qui viennent de temps en temps attraper le sexe pour essayer de le maîtriser. Il stoppe parfois les va et vient quelques secondes, le sexe au fond de la bouche ou bien le sort pour le frotter sur le visage de ma chérie. Ça fait facilement dix bonne minutes que dure cette fellation et je dois fortement ralentir ma masturbation pour ne pas jouir trop rapidement. Et contrairement à ce que j’aurais imaginé, ma femme a l’air d’apprécier ce traitement et cette façon de faire.
Au bout d’un moment, il me demande si on a des préservatif ou si on préfère faire sans. Je lui donne en réponse la boîte que l’on à acheté plus tôt. Il sort une capote de la boîte et demande à ma femme de lui mettre. Toujours allongée sur le dos, son amant au dessus de sa tête, ma femme déroule le préservatif sur la grosse et longue queue bandée. Une fois protégé, il descend du lit, se place entre les cuisses de ma femme, pointe son dar sur la vulve trempées et d’une poussée, la pénètre entièrement. Il lui relève les jambes et commence un va et vient plutôt lent. La queue glisse sur toute sa longueur dans la chatte de ma femme. J’ai les yeux rivé sur leurs entre jambes, cette bite longue et épaisse qui pénètre ce sexe que j’aime tant, c’est couilles qui ce balancent aux rythmes des vas et vient et qui claque les fesses. Il demande à ma femme de ce caresser le clitoris et par la même occasion, accélère la cadence. Ma chérie crie de plus en plus fort, elle profite des coups de butoir de son amant et soudain, elle hurle son plaisir, perd le contrôle de son corps, secouée de soubresauts part un orgasme d’une formidable intensité. Elle est essoufflée, en sueur et n’a pas le temps de reprendre ses esprits, qu’il la met à quatre pattes, place sa bite sur la fente trempée et la pénètre de nouveau. Il l’attrape par les hanches et reprend ses vas et vient. C’est reparti pour plusieurs minutes de baise intense. Ma femme a repris ses hurlements, la cyprine coule sur ses cuisses, elle prend énormément de plaisir. L’homme sait que sa partenaire d’un soir ne résistera pas longtemps à un nouvel orgasme, il lui attrape les cheveux d’une main et lui tire la tête en arrière et de l’autre main, il lui donne quelques fessées. S’en est trop pour ma femme qui finit par jouir une nouvelle fois. Alors qu’elle crie toujours sa jouissance et sans qu’il arrête ses va et vient, il lui lâche les cheveux, appui sur le haut du dos de ma femme pour l’obliger à ce baisser. Elle se retrouve les épaules et la tête posés sur le lit et le bassin en l’air complètement offerte à son amant, ce qui permet une pénétration plus profonde. Et le salop en profite bien, il la baise vigoureusement. Au bout de quelques minutes, il ce retire et vient lécher à grand coup de langue la chatte, le clitoris et l’anus de ma femme. Il la bouffe complètement. Puis il enjambe ma femme qui a toujours les fesses en l’air, attrape sa bite et la guide vers le sexe féminin. Il frotte son gland sur la fente et pénètre jusqu’aux couilles l’intimité de ma chérie qui hurle de plaisir. Il ressort son sexe, le frotte au clitoris et pénètre de nouveau la chatte. Il reprend ses vas et vient vigoureux et ordonne une fois de plus à ma femme, de ce masturber. Sous les coups de butoir puissants de son amant et les caresses sur son clitoris, ma femme ne tarde pas à jouir une nouvelle fois. Cet homme est une véritable machine à faire jouir. Sans arrêter de la baiser, il lui prend les fesses à pleine main, les palpe, les malaxe, les écartent et avec son pouce, il lui caresse l’anus, joue avec, le pénètre. Moi, je ne me masturbe quasiment plus. Dès que je le fais, je sens ma jouissance monter. Lui par contre, est très endurant et continue de baiser ma femme tout en jouant avec son anus.
« -Ton petit cul à l’air très accueillant, je vais te le prendre. »
Je pensais qu’elle allait lui dire non, mais au contraire, elle continue de ce caresser le clitoris. Il ce retire de son vagin et commence à lubrifier son petit trou avec la cyprine qui a coulée à flot. Il pénètre un doigt, puis deux pour la préparer. Une fois l’anus bien lubrifié, il prend son sexe en main, le frotte sur la chatte pour ce le lubrifier également, positionne son gland sur la rondelle et commence doucement la poussée. Il pénètre son gros gland et le ressort aussitôt dans un râle de plaisir ou de douleur de ma femme, je ne saurais le dire. Il pénètre de nouveau son gland et le ressort une seconde fois. Il pénètre à nouveau son gland dans l’anus et ressort encore une fois. Le petit œillet de ma chérie est complètement dilaté par les incursions de ce gland. Il pénètre une quatrième fois son gland mais continue la progression et introduit centimètre par centimètre sa queue épaisse au plus profond de l’anus. Il lui écarte les fesses et commence ses vas et vient. Il profite de toute la longueur de sa queue pour sodomiser ma chérie. De temps en temps, il sort sa bite pour la ré introduire aussitôt. Ma femme gémis et grimace, mais je ne sais toujours pas, si c’est de plaisir ou de douleur. Habituellement, elle n’aime pas trop la sodomie mais là, elle ce laisse faire par cet inconnu. Elle ce masturbe et gémis toujours. Il la prend durant quelques minutes assez doucement avant d’accélérer la cadence. Puis, il ce retire et met ma chérie sur le dos. Il lui relève les jambes et lui pénètre l’anus à fond. Il la sodomise avec des vas et vients assez rapide. Il finit par se retirer, enlève le préservatif et dans un râle très bruyant, éjacule sur ma femme. Une grosse quantité de sperme épais jaillit de cette bite en quatre jets puissants. Elle a du sperme sur le ventre, la poitrine et même sur la joue. Il lui en a mis partout. Il l’embrasse, la remercie puis, il commence déjà à ce rhabiller. Je me lève du fauteuil et remet mon sexe dans mon pantalon. Ma femme s’assoie sur le lit. Elle paraît à bout de force. Je lui donne sa flûte de champagne qu’elle boit d’une gorgée. Son amant prend sa flûte, boit un coup, nous remercie pour ce moment et nous souhaite une très bonne soirée avant de quitter la chambre. On ce retrouve tous les deux et elle me demande :
« -ça va mon chéri?
-Oui, ça va. Et toi?
Elle répond pas à ma question et me demande :
-Ça t’a plus?
-Oui, c’était super excitant. Mais j’avais envie de vous rejoindre.
-Je me doute bien. Je suis désolé, mais pour une première expérience échangiste, je ne voulais pas deux hommes en même temps. Ce sera pour une prochaine fois.
-D’accord, pas de problème. Et toi, ça t’a plus?
-Oui, c’était vraiment pas mal.
-C’est le principal, je suis content.
-Je vais aller prendre une douche, j’ai du sperme partout. Mais avant, vient la.
Je me rapproche du lit ou elle est assise. Elle défait mon pantalon et le baisse avec mon boxer. Elle attrape ma bite qui n’avait pas débandée et me dit qu’elle ne peut pas me laisser dans cet état après ce qu’on vient de vivre. Elle me prend dans sa bouche et commence une fellation. C’est trop bon, surtout que je suis toujours super excité. Je ne pourrais pas faire durer le plaisir très longtemps, je sens déjà que j’ai envie de jouir. Je prends sa tête pour la repousser, je lui dis que je vais jouir mais elle accélère la cadence. Elle me masturbe en même temps qu’elle me suce, aspire mon gland. Je ne tiens plus, je déverse dans sa bouche, le résultat d’une très grande excitation. J’ai un orgasme incroyable, des soubresauts dans mon bas ventre alors qu’elle continue de me sucer. C’est vraiment trop bon. Elle avale ma semence qui devait être abondante, ce lève, m’embrasse, me dit je t’aime et file dans la salle de bain. Je regarde cette jolie silhouette disparaître derrière la porte en lui disant, moi aussi je t’aime.








Les avis des lecteurs
 

Quelle histoire bandante!!
Je rêve de vivre la même chose, ma femme commencé à accéder à mon envie et à etre bien excitée par une telle expérience!
Nous avons 39a et je pense qu'il ne nous faut plus gdchose pour sauter le pas!

On peut en parler par mail si vous voulez!
A très vite,

 
 

Belle histoire, bien écrite et très excitante, nous avons les mêmes fantasmes qui nous font bander
super continuez
Alnicabe

 
Benoit gourmand gourmet

Ahhhh ... non d'un chien que c'était excitant à lire .....
Bravo !!!!!!

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :