S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Pour complicite entre hommes Homme ayant epouse une femme BCBG salope, et ayant ...
• cc a toutes recherche plan coquin regulier , jeunr homme charmant mince et sculté ...
• Bonjour je m'appelle Jean-Yves j'ai 47 ans et je suis un ex acteur porno. Je passe ...
• Bonjour j'ai 21 ans, et je suis toujours puceau. Je recherche une femme, peu ...
• J'aimerais partager une amitié fidèle complice durable et.plus si affinités avec un ...
• Je recherche femmes ou jeunes femmes pour échanges épistolaires et si possible ...
• Je recherche à Bordeaux ou proximité une femme qui souhaiterait s'initier à la ...
• Homme 53 ans veuf , aimant le sexe avec femme blanche française exclusivement , ...
• Bonjour, Je publie actuellement quelques récits, sur le site de HDS, d'une ...
• Je recherche femme ou jeunes pour échanges épistolaires et si possible ...


Un stage bien instructif

- Par l'auteur HDS Keyla M -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Keyla M [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 2 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par HDS : 8.0
• L'ensemble des récits érotiques de Keyla M ont reçu un total de 44 742 visites.

sexe récit : Un stage bien instructif Histoire érotique Publiée sur HDS le 15-06-2010 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Au boulot  Jeunes  Soixante-neuf 
Cette histoire de sexe a été affichée 22706 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Un stage bien instructif ( 8.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


Un stage bien instructif

Un stage bien instructif

C’était en 2003, j’effectuais un stage en entreprise dans une grande PME nationale. J’étais aide-comptable stagiaire et le Directeur général était un très très bel homme d’une quarantaine d’année. Il mesurait à peu près 1m80, il était brun aux yeux bleu. L’assurance qu’il dégageait en attirait plus d’une. Dès qu’il arrivait, les comptables présentes dans le bureau avec moi et qui étaient pourtant mariées, frissonnaient. J’avoues que je n’avais pas trop porté attention à lui au début vu que j’étais là pour effectuer un stage mais de voir les jeunes femmes intimidées par le patron me fit lui prêter une attention toute particulière. Sans en avoir l’air, nous menions une terrible competition entre nous. C’était à qui attirait le plus l’attention du patron.

Un matin, alors qu’il rentra dans le bureau pour saluer les comptables, ma tutrice me présenta :

- Monsieur, je vous présente Keyla M, une stagiaire en comptabilité.

Il s’approcha de moi et me tendit sa main ; tandis qu’il me la serra, il me fit un clin d’œil et me dit qu’il était enchanté. Je sentis à ce moment là toute chose. Mon cœur battait fort et des frissons m’envahirent. Jamais un homme ne me fit un tel effet. Après cela, j’avais bien du mal à me concentrer sur ma tâche. Je cherchais la moindre excuse pour sortir du bureau : une photocopie à faire, un fax à envoyer… Qu’importe, il fallait que je trouve la bonne parade pour passer devant son bureau et l’apercevoir. J’avais l’impression à sa façon de me regarder et de me sourire que je ne le laissait pas indifférent. Chaque jour, je m’habillais encore plus sexy afin d’attirer son attention et çà marchait. Ce jour là, j’étais vêtu d’une mini jupe noire moulante, d’un chemisier blanc à longue manche qui dévoilait ma somptueuse poitrine de jeune femme et je portais à mes pieds de grands talons aiguilles qui me donnaient de belles grandes jambes. Mes longs cheveux bouclés étaient lâchés et retombaient sur mon dos. J’avais mis la paquet pour le séduire vu que c’était mon dernier jour de stage. Il me fallait tenter le tout pour le tout car cette homme me faisais envie, je n’en dormais plus le soir. Je n’avais que 19 ans et de nombreux atouts en ma possession pour parvenir à le séduire.

Alors que je me rendis à son bureau pour le faire signer ma feuille de stage, il referma la porte derrière moi et m’invita à m’asseoir dans le siège faisant face à son bureau. Au lieu de s’assoir sur son siège et s’assit sur le bureau face à moi. Son sexe n’était pas en érection, mais déjà je pu constater qu’il n’avait rien à envier à quiconque et cela me donna encore plus envie de le vérifier. Je sentis l’envie monter en moi. Mon sexe était déjà mouilllé et mes tétons pointaient généreusement dans mon chemisier. Je me leva et me colla à lui sur le bureau. Il fut un peu étonné de mon assurance. Je lui pris les mains et les posais sur mes fesses rebondies. Jamais je n’avais été si directive avec un homme, mais je n’en pouvais plus, je désirais profondément qu’il me possède entièrement. Il palpa mes fesses, puis glissa une main entre mes jambes. Il caressa ma chatte doucement et introduit un doigt dans mon string. Je gémissais déjà. Il mit son autre main sur ma bouche car sa secrétaire était dans le bureau à côté. Il effectuait des va et vient et sentit combien je le désirais tellement j’étais mouillée. Il m’embrassa longuement et je sentis son sexe gonfler. Il était énorme. Alors que je m’apprêtait à le caresser il m’arrêta et me dit :

- J’ai trop envie de toi, mais on ne peut pas le faire ici. Je te donne rendez-vous chez moi à la pause déjeuner dans une heure.

Il me donna son adresse, je connaissais bien l’endroit, je passais par là pour aller au lycée. L’heure paraissait une éternité tant j’étais excitée. Je sonna à son appartement et il ouvrit pratiquement tout de suite. Je lui sauta au cou et commençà à l’embrasser langoureusement. Mes jambes lui entouraient la taille et ses mains étaient posées sous mes fesses. Il me porta ainsi jusqu’à la chambre et me posa sur le lit. Nous avons hôtés nos vêtements très rapidement et d’emblée je pris son sexe dans ma bouche. Il me positionna dans la position 69. Sa langue effectuait des aller retour sur mon clitoris, c’était vraiment bon. Ma chatte était trempée tellement qu’il me donnait du plaisir. Son sexe était salé et délicieusement bon, je le lapais avec gourmandise. Il se coucha sur le lit et je me positionna sur lui en califourchon. Quand il mit son sexe en moi, je gémis de plaisir. Il l’enfonça bien au fond et je commençais à effectuer les mouvements sur lui ; de haut en bas et de gauche à droite. Il me pencha pour sucer mes seins et à ce moment là j’eus un terrible orgasme, tout mon corps tremblait, j’étais en sueur et je hurlais. J’étais fatiguée après une telle explosion de plaisir mais j’en redemendais encore. Sentir son sexe gonflé et bien dur en moi m’excitais follement. Il me prise en levrette sur le lit et accéléra ses mouvements tandis que ses mains touchaient ma poitrine. Il allait de plus en plus vite et c’était de plus en plus bon. Je criais de plaisir. Ses testicules tapaient mon clitoris ce qui me donna un deuxième orgasme. Il gémissait derrière moi d’une façon bestiale, j’adorais çà. Ne pouvant plus contenir son plaisir, il jouit en moi. Nous étions épuisés après une bonne baise. Il se coucha sur le lit, moi à ses côtés et il me dit :

- Toi, tu n’es pas une stagiaire comme les autres. J’aimerais beaucoup te revoir.

Nous avons échangés nos numéros de téléphone et nous nous sommes fréquentés pendant deux ans. C’est un homme que je prends plaisir à revoir encore aujourd’hui car il me donne toujours du plaisir. Inutile de vous dire que j’ai eu cette année là une très bonne appréciation sur mon livret de stage. Je rigole encore quand je relis ces quelques mots : Stagiaire très compétente et très entreprenante sachant mener son travail et les tâches qui lui sont demandées à bien.








Les avis des lecteurs
 

Hum! Très excitante histoire mais difficile à croire, cependant l'auteur mérite un
encouragement pour une éventuelle suiteou une autre histoire du même cru.

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :