S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Salut, je suis un homme de 25 ans, j'écris déjà des nouvelles et des textes dans ...
• Bonjour, Dominant de 29 ans fort d'une expérience déjà confirmé, je suis ...
• Homme marié de Moselle 36 ans qui a un gros pêché mignon : le corps des femmes. ...
• Homme 55 ans, cherche correspondance avec femme aimant le sexe et l'exhibition. ...
• Bonjour, Je suis un homme d'une trentaine d'années qui souhaite rencontrer une ...
• bonjour, résolution 2018, avoir ma première expérience avec un homme. je ...
• Bonjour, je me décris rapidement : Je suis une jeune femme de 21 ans avec des ...
• Bonjour, je me décris rapidement : Je suis une jeune femme de 21 ans avec des ...
• Bonjour, Homme de 23 ans recherche une personne de 20/30 ans , homme ou femme ...
• Bonjour homme mur propose auscultation gyneco pour plaisir hors sentier ...

... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Rencontre avec Jean, le voisin.

- Par l'auteur HDS JUDITH TRAV -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par JUDITH TRAV [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : damien75020hotmailfr

• 3 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par HDS : 6.0
• L'ensemble des récits érotiques de JUDITH TRAV ont reçu un total de 59 844 visites.

sexe récit : Rencontre avec Jean Histoire érotique Publiée sur HDS le 14-01-2011 dans la catégorie Entre-nous, les hommes
Tags: Entre hommes - Gay  Travesti  Sodomie 
Cette histoire de sexe a été affichée 23200 fois depuis sa publication.


 
Les Dernières Inscrites sur HDS.sexy - Sur votre Région :

 
Couleur du fond :


Rencontre avec Jean, le voisin.

Le vendredi soir suivant, comme j'avais le code d’entrée de la résidence je me pointais devant le hall de Jean. Il était un peu plus de 20h. N’ayant pas le code de son hall et voulant lui faire une surprise je n’attendis pas plus de dix minutes avant que quelqu'un ne sorte. Je fis mine de téléphoner et rentrais...
Je sonnais à sa porte et il fut très surpris de ma visite inattendue, surtout qu’il venait de prendre sa douche et était en peignoir. Il m’invita avec empressement dans le salon. On s’assit pour boire l’apéro. On discuta de tout. Puis je me levais pour prendre des amuses gueules à l’extrémité de la petite table. Mais comme on était serré j’eu a passer devant lui. Et en voulant me rassoir je trébuchais sur ses pieds et atterri sur lui, les fesses sur son bas ventre et je senti son sexe qui était déjà très dur. Et ca, il me l’avait bien caché sous son peignoir !
Il me glissa à l’oreille que je le faisais bander à mort. Il commença à me lécher le cou en remontant de ses mains ma mini jupe sur l’entrée de mes bas pendant que je remuais des fesses sur sa queue.
Il m’attrapa la tête et m’embrassa à pleine bouche. Je remuais des fesses sur son bas ventre, jouant avec sa queue qu’il frottait avec mes fesses. Puis il passa son bras autour de ma taille et m’immobilisa. Il attrapa sa queue et mit son gland contre mon œillet et là je me rendis compte qu’il n’a jamais joué.
Me maintenant bien fermement il entra son gland puis stoppa deux secondes. Il me murmura qu’il allait m’enculer et que je ne devais pas me retenir de hurler si j’aimais ca. Je m’exécutais et quand il m’enfonça chaque centimètre de sa queue m’écartant mon anus, je poussais un énorme gémissement super fort !
Il faisait coulisser tout son membre d’une lenteur extrême jusqu’à ses couilles dans de longs vas et viens. Et je gémissais de longs râles sortant de mon ventre tellement les sensations me faisaient frissonner. Il me garda serré contre son ventre, ne faisant coulisser sa queue que par les mouvements de son bassin.
Mes gémissements venant de plus en plus forts, il augmenta l’allure beaucoup plus rapide. Je me tenais fermement à ses cuisses car ses coups de queue devenaient plus violent, tapant de plein fouet son ventre contre mes fesses.
Apres quelques minutes, il me murmura le désir de finir dans la chambre, ne voulant pas se vider de cette manière. Mais j’étais loin du compte. Il me proposa le quatre pattes que je ne refusais pas.
Je fini d’enlever le reste de mes vêtements pour ne rester qu’en bas et porte jarretelle. Puis il passa son gland contre ma raie et, sans sommation, me l’introduis jusqu'à la garde. Je poussais un cri que je coupais net par une claque que je reçu sur les fesses.
Puis il s’exclama. Qui ta dit de crier ?
Il me la ressortit et me la remit aussi abruptement, je poussai un autre cri et la, une double claque sur chaque fesses.
- qu’est ce que je t’ai dit ? ma chérie, tu es ma femme maintenant et va falloir écouter.
Il avait changé de ton et était devenu un homme dominateur. Il me remit une claque et accéléra l’allure de sa queue dans mes fesses. Il me demanda de cambrer au maximum, mais ce ne fut pas assez alors une série de claques vinrent. Il me demanda de répondre en me faisant finir par : oui mon homme chéri.
Je m’exécutais et le fait de me prendre pour une femme soumise à son homme décupla mon excitation. Il devait l’être tout autant vu les grands coups de rein qu’il mettait, faisant coulisser toute la longueur de son membre entier dans mes fesses.
Il me parla crument, si je prenais mon pied, si j’aimais la bonne grosse queue de son mari dans mon cul. Je lui répondis : oui mon chéri. A un moment je lâchais sans faire exprès, sans doute par le plaisir, oui mon amour. Il me répondit : oui mon amour ? Et bien regarde ce que tu aimes. Et il décupla ses coups de rein. Alors il prit appuis sur mes reins pour se relever, faisant changer l’angle de pénétration.
Ce fut trop pour moi et, ne tenant plus sur mes bras, je m’effondrais la tète dans l’oreiller au moment ou un énorme spasme m’envahit, raidissant mon corps, me faisant râler comme une folle à travers la chambre.
Il s’exclama t’aimes ca ma chérie oh oui je viens…. Et c’est dans de grands coups de rein qu’il envoi tout ses jets de sperme dans mon cul. Anéantis et vidé, on s’allongea l’un à coté de l’autre.
Il me caressa les fesses et le dos et me dit : ma belle petite femme, c’était trop bon. Je vais te faire jouir tous les jours autant qu’il le faudra maintenant.








Les avis des lecteurs
 

humm je voudrais bien connaitre un homme comme le tien

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :