Auteur de récits érotiques Note attribuée à cette histoire par HDS :
Le chantage de Summer - Chapitre 2
(10.0 /10 )

Récit érotique écrit par Trouchard.
Auteur homme.
dtrouchardlivefr

Cette histoire de sexe a été affichée 5520 fois depuis sa publication.

sexe récit : Le chantage de Summer - Chapitre 2 Publié sur HDS le 13-10-2017
Catégorie : Dominants et dominés
Histoire Réf : 27684-t909

Titre : Le chantage de Summer - Chapitre 2
 

Le chantage de Summer - Chapitre 2

-- ATTENTION HISTOIRE FICTIVE POUR LECTEURS AVERTIS --

Ceci est une histoire avec chantage et contrainte. Je remercie l'auteur original Wilcox010 de m'avoir permis de la traduire.

**********************************************************

Résumé : Summer Wayne est une épouse et mère de 40 ans. Elle enseigne l'anglais. Summer fut récemment initiée au sexe en groupe par son mari. Elle commença à ressentir des désirs et des besoins qu'elle n'avait pas auparavant. Elle avait même placé une annonce sur un site se nommant « Femmes en manque de sexe », juste pour voir. Elle reçut quelques réponses sans intérêt mais la nuit dernière, un homme prénommé Maître T l'avait presque insulté. Elle lui avait répondu pour lui dire qu'elle ne voulait plus correspondre et pour lui montrer ce qu'il avait manqué, elle lui avait envoyé une photo de son corps nu en croyant ne pouvant pas être reconnue.

Nous sommes vendredi matin dernière journée de la semaine scolaire. Summer a hâte que la journée se termine. Elle sait qu'elle va passer un week-end seule car son mari est en voyage d'affaire en Asie et ses deux enfants sont à l'université.

Aujourd'hui, elle donne un devoir aux élèves de ses quatre classes. Ils vont devoir rédiger un essai de plus de 1000 mots sur un écrivain dont ils ont lu un livre le semestre dernier. Ses étudiants ne seront surement pas contents. Ils devront rendre leur travail au bout d'une semaine et elle n'accordera pas de délai supplémentaire. Summer faisait toujours cela afin que ses élèves comprennent que l'anglais était important. Et donner un devoir difficile au début aidait les étudiants à réussir leur année.

Alors que Summer est sous la douche, elle se rappelle de l'épisode de la veille dans son bain. Ses mains commencent à caresser doucement ses seins, s'attardant longuement sur ses mamelons. Elle les pince et les tord sentant un frémissement dans son sexe. Tandis que l'eau chaude cours sur son corps, sa main fait lentement le chemin vers sa touffe et atteint son clitoris enflammé. Son index commence à le titiller et l'amène près de l'orgasme qu'elle désire maintenant chaque matin pour bien démarrer la journée.

Alors que ses mains travaillent, elle se souvient des mains des deux hommes et de son mari qui la touchaient. James et elle étaient sortis dans un bar. Il lui avait fait rencontrer les deux hommes qui lui avaient caressé ses jambes nues au bar.

Elle commence à tirer plus durement sur ses tétons et elle frotte son clitoris plus vite. Et elle crie alors que l'orgasme la submerge. Elle doit se tenir au porte-serviette pour ne pas s'effondrer dans la douche et attendre que les vagues de sa jouissance s'épuisent.

Summer s'essuie lentement et enlève l'eau de sa chatte assez poilue. Elle repense aux fois où son mari voulait qu'elle s'épile. Elle avait toujours refusé, pensant que ses poils pubiens faisaient partie de sa féminité. Pour elle il n'y avait que les salopes et les putes qui se rasaient la chatte. Dons elle avait toujours refusé les demandes de James.

Elle s'assoit pour se maquiller mais son portable sonne. C'est Lisa sa meilleure amie qui lui rappelle qu'elles doivent se voir ce soir vers 18h00 dans leur bar à cocktail préféré. « Merde » pense Summer, elle ne pourra pas revenir se changer avant son rendez-vous car elle a une réunion en fin d'après-midi qu'elle ne peut manquer.

Après avoir fini de se maquiller, Summer ouvre son placard pour choisir ses vêtements pour la journée. Elle prend d'abord un soutien-gorge rose et sa culotte assortie. Le soutif est assez fin mais il couvre ses mamelons. Toutefois, en cas de froid, ses tétons ont tendance à pousser le tissu. Summer avait remarqué que lorsque ses mamelons durcissaient sous le tissu, on avait tendance à leur offrir des verres à Lisa et à elle.

Ensuite elle prend un ensemble tailleur jupe beige. La jupe tombe juste au-dessus de ses genoux et elle est boutonnée sur le devant. Elle complète avec des bas surmontés de dentelle et des talons hauts. Ayant fini de s'habiller Summer se regarde dans la glace, rajuste un ou deux boutons de sa jupe, ramasse sa serviette et se dirige vers l'école dans sa BMW décapotable.

La journée de la femme est intense et remplie par les protestations de ses étudiants. Ce sont les joueurs de football et les basketteurs qui râlent le plus. Ils savent très bien qu'une mauvaise note en anglais peut les faire échouer et perdre leur bourse sportive. C'était arrivé les années passées. Un joueur en particulier avait échoué et perdu sa bourse de football pour l'université d'état. Il lui avait promis de la faire payer.

Un de ses élèves les plus troublant est Todd SPILLERS. Il a un très grand potentiel mais il ne l'utilise pas pour ses cours. Todd est une énigme pour Summer car elle sent qu'il n'est pas très ouvert sans qu'elle comprenne pourquoi. Durant sa dernière heure de cours la professeure doit s'absenter pour aller commander quelques fournitures Elle demande :

- Monsieur SPILLERS, pouvez-vous surveiller la classe pendant 10 minutes s'il vous plaît.

- Avec plaisir Madame WAYNE. Répondit le garçon.

Quand l'heure de cours se termine, Summer n'est toujours pas revenue. Tous les élèves sortent mais Todd reste. Il a remarqué que son professeur a laissé son téléphone sur le bureau. Il a une idée rapide. Il attend que tous les étudiants aient quitté la salle pour prendre son iphone dans son sac et sa clé USB, puis il télécharge tous les contacts du carnet d'adresse du téléphone de Mme WAYNE. Il repose son téléphone juste avant qu'elle ne revienne dans la pièce.

Todd la trouve magnifique et ne peut attendre pour la posséder. Mais il doit être patient et s'assurer qu'il a assez de choses pour qu'elle réponde à ses exigences et ses désirs.

A l'heure du déjeuner, la journée de Summer est quasiment terminée. Pour ce semestre, elle a quatre classes le matin, deux heures de planification et 45 minutes de surveillance d'étude.

Alors qu'elle se prépare à manger son sandwich du déjeuner, son téléphone lui indique qu'elle a un SMS. Elle ne reconnait pas le numéro et il n'y a pas de nom dans l'auteur de l'envoi. Elle clique sur le message et est stupéfaite de lire : « Salope, je ne crois pas que tu puisses me laisser tomber si vite sans me donner la possibilité de déterminer si tu es ou non digne de moi. Mais j'apprécie la photo que tu m'as envoyé où on te voit sur le meuble de la salle de bain, te baiser avec un gros gode noir. Je parie que ton mari a adoré le spectacle. Dis moi salope, comment réagit ta chatte quand tu penses à cette image ». le texte est signé « Maitre T. ».

Summer, les mains tremblantes et incontrôlables, ne peut croire ce qu'elle vient de lire. Comment peut-il avoir son numéro? Elle a toujours son portable avec elle et elle n'a jamais donné son numéro, les seuls qui le possèdent sont de bons amis.

La référence à l'image sur le meuble de salle de bain la fait réfléchir. Elle n'a envoyé cette photo à personne. Elle se demande si ce n'est pas une blague que lui fait son mari. En effet, il est le seul à connaitre cette photo faite lors du week-end spécial. Elle répond au message : « Je ne connais personne s'appelant Monsieur T. Et je n'ai jamais envoyé de photo à personne. Alors James, appelle moi et arrête de jouer à l'inconnu. » Elle signe « Prof101 ».

Todd sourit en lisant la réponse de sa professeure. Elle n'a aucun moyen de savoir qu'il est Maitre T. Et il est en possession d'une image qui la montre clairement en train de se faire jouir sur un meuble de salle de bain. Alors il écrit en retour : « Mme Wayne, je possède bien une photo de vous. D'ailleurs je la joins à ce message afin que vous réalisiez dans quelle position vous êtes maintenant. Maitre T. ».

Summer sursaute lorsque son téléphone bipe à nouveau. Il doit être minuit en Asie et son mari James doit être endormi normalement. Son visage pâlit et de la sueur commence à se former autour de ses lèvres et dans son dos quand elle lit le message et clique sur la pièce jointe. « Oh mon dieu » est tout ce qu'elle peut prononcer en voyant son visage tordu de plaisir, un vibrateur noir enfoncé dans son vagin et sa main libre pinçant son mamelon. Elle remarque que la photo est prise juste avant son orgasme et elle maudit James d'avoir fait cette photo.

Elle reprend un peu d'aplomb et répond : « Je ne sais pas qui vous êtes et je ne comprends pas comment vous avez eu cette photo. Je n'apprécie pas que vous envoyiez cette image sur le réseau de téléphone car elle pourrait tomber dans les mains de personnes me connaissant. Comment puis-je faire pour récupérer cette photo? Prof101 » .

Summer attend à son bureau une réponse immédiate de l'inconnu. Mais elle ne reçoit pas de messages pendant les trente prochaines minutes. En attendant, elle ne peut s'empêcher de se demander qui peut posséder cette photo, comment il est et qu'est-ce ça va lui coûter pour la récupérer. Ses paumes sont moites, son cœur bat la chamade et ses seins bougent au rythme de sa respiration précipitée. Puis son téléphone sonne pour un nouveau message : « Salope, tu m'as envoyé l'image la nuit dernière. J'ai trouvé intéressant que tu envoies une telle photo à quelqu'un dont tu veux te débarrasser. Maintenant, que vais-je faire de toi salope? je crois que tu vas devoir travailler très dur pour que je n'envoie pas la photo au webmaster du site de l'école pour qu'il la mette en ligne pour tous les élèves et leurs parents. Ce serait normal salope. Tu aurais dû réfléchir avant d'envoyer une telle image provocatrice à quelqu'un que tu ne connais pas. Maintenant elle est à moi et je me fais un plaisir de te faire payer pour pouvoir la récupérer. Maître T.

Summer répond rapidement : « Vous ne pouvez pas me demander de vous verser de l'argent. Je ne suis pas une femme riche et mon mari non plus. Nous sommes juste un couple qui arrive tout juste à payer ses factures. Et puis, vous ne pouvez quand même pas penser à faire afficher cette photo sur le site web de l'école. Je serais humiliée et je perdrais tout ce que mon mari et moi avons réussi à construire. Peut-être pouvons-nous trouver un arrangement pour que vous me rendiez cette photo. Prof101. »

Todd ne peut croire l'évolution de la situation. En seulement trente minutes, Madame WAYNE offre un arrangement pour la photo. Il pense qu'elle doit croire qu'il est un crétin. Comment peut-elle croire que quelqu'un va lui rendre la seule copie d'une image aussi érotique? Eh bien il va voir comment elle est motivée pour la récupérer. Il écrit : « Salope, je suis un homme sympathique donc je pense que l'on peut trouver une compensation équitable. Mais il me semble, d'après le ton de vos messages de hier soir et d'aujourd'hui, que vous croyez mener les négociations. Ce n'est pas le cas. Donc, à partir de maintenant les messages que vous m'enverrez devront commencer par Cher Maitre T. et finir par Votre Salope Summer. » Todd envoie le texte et attend la réponse de « sa salope ».

Le visage de Summer pâlit à nouveau. Maintenant elle se rend compte qu'elle est en face de quelqu'un avec qui ça ne va pas être facile de négocier. Il a le dessus et c'est lui qui lui ordonne comment elle doit lui parler et signer « Votre Salope Summer ». Elle réfléchit et décide qu'un message plus dur est approprié : « S'il vous plaît, veuillez stopper vos demandes déraisonnables et rendez-moi ma photo. Prof101 ».

Todd sent maintenant qu'il a presque gagné. Il envoie une réponse rapide et directe : « Salope, le non-respect de ma première demande va te coûter cher. Ci-dessous, tu trouveras le numéro de téléphone de ton mari. Si j'ai bien compris, il est en voyage en Asie. Mais un message détaillé de ton profil sur le site des femmes en manque de sexe avec ta photo le feras surement revenir rapidement. Maitre T. »

- Oh mon Dieu! Dit-elle à voix haute.

Elle lève les yeux pour s'assurer que la porte de sa salle de classe est bien fermée. Sinon une personne dans le couloir aurait surement entendu son cri.

Heureusement la porte est fermée et les affiches sur la vitre empêchent quiconque de voir dans la classe. Summer réalise qu'elle n'a pas la main et qu'il va falloir qu'elle fasse tout son possible pour récupérer cette image avant que son mari ou le webmaster de l'école ne la possède. Alors elle écrit : « Maitre T., je suis désolée de ne pas avoir répondu correctement. Je n'ai pas les pensées claires. S'il vous plaît, donnez-moi une autre chance de trouver un moyen pour payer le retour de ma photo. » Summer signe correctement « Votre Salope Summer » et envoie le message.

Todd sait qu'il l'a. Maintenant il doit être rapide avant que le temps libre de sa prof se termine et qu'elle parte en salle d'étude. Il lui écrit : « Salope, je vais te donner une chance de plus mais si tu la bousilles, tu peux dire adieu à ta carrière et à ton mariage. Car non seulement j'enverrai l'image à ton mari mais aussi à tes deux fils. Es-tu d'accord pour faire ce que je te demande. Maitre T. »

Todd n'a pas longtemps à attendre avant d'avoir la réponse : « Cher Maitre T., je suis prête à faire ce que vous demandez pour récupérer ma photo. Votre Salope Summer. »

Il répond en retour : « Salope, tu enlèves jupe, et chemisier, puis tu t'assois sur ton bureau et tu prends une photo dans cette position. Ainsi je serais sûr que tu feras ce que je demande pour te rendre la photo. Maitre T. »

Summer est choquée de recevoir ce message de son maitre-chanteur. Comment peut-elle prendre cette photo? Elle regarde son téléphone et apprend le dispositif du retardateur de prise de photos. Elle verrouille la porte de la salle de classe, déboutonne sa jupe et son chemisier, les enlève. Puis elle pose son téléphone sur sa chaise et essaie de cacher sa figure quand il flashe. Elle regarde la photo, contente que son visage soit méconnaissable et elle l'envoie avec le message : « Cher Maitre T., veuillez trouver ci-joint la photo demandée. J'espère que cela vous prouve que j'obéirai à votre demande pour récupérer ma photo. Votre Salope Summer. »

Lorsque Todd reçoit le texte et l'image, il est à la fois excité et énervé. Il voulait une photo d'elle en sous-vêtements montrant son visage. Il tapa un autre message : « Salope, tu me déçois pour la dernière fois. Je ne t'ai pas dit de cacher ton visage. Pour cette transgression, tu enlèves ton soutien-gorge et tu reprends une photo en t'assurant que ton visage est visible. Maitre T. »

Summer est surprise par la réponse. Elle s'est déjà rhabillée et elle a déverrouillé la porte de sa classe. Elle sait qu'elle n'a pas d'autres choix que d'obéir sinon il enverra la photo compromettante à son mari et à ses enfants. Elle se lève de son bureau, va verrouiller de nouveau la porte puis elle enlève jupe et chemisier, passe les mains derrière son dos et dégrafe son soutien-gorge. L'air frais de la classe tombe sur ses seins et instantanément ses mamelons commencent à durcir. En plus, elle sent de l'humidité qui se forme dans sa culotte rose. Summer est surprise par la réaction de son corps à ce striptease forcé dans sa classe. Elle place le téléphone sur la chaise, se met sur le bureau et compte jusqu'à cinq. L'appareil flashe. Elle s'est bien sur assurée que son visage soit visible. Elle tape rapidement un message et envoie la photo à Maitre T.

Todd hurle presque dans sa cachette dans le vestiaire des garçons. C'est à cet endroit qu'il a déjà baisé plusieurs jeunes étudiantes. Le message de sa professeure contenait une photo ainsi que le message : « Cher Maitre T., j'espère que la photo jointe vous indique que je suis prête à faire tout ce que vous voudrez pour que je puisse récupérer l'autre photo. Mais comme je suis professeur, j'ai très peu de temps pour répondre à vos demandes. Etant donné mon emploi du temps de cet après-midi, je me suis rhabillée. Peut-on parler plus tard de ce que je devrais faire? Votre Salope Summer »

Todd répond en retour : « Salope, ta photo et ton attitude me satisfont. Cependant, je suis déçu que tu remettes tes vêtements sans ma permission. Je sais où tu travailles et je connais très bien le parking où tu te gares. Donc, pour n'avoir pas attendu pour te rhabiller, après les cours, tu devras aller à ta voiture, enlever ta culotte et la mettre sur le siège à côté. Et ensuite tu attendras qu'une personne vienne à ta voiture. Je regarderai de loin et je verrai la personne à qui tu parleras. Tu ne devras pas enlever la culotte du siège sinon tu le regretteras. Maitre T. »

Summer s'évanouie presque à la réception de ce message. Cette histoire doit cesser. Elle écrit : « Cher Maitre T., s'il vous plait, ne me faites pas faire cela. Votre Salope Summer.

Après l'envoi, elle attend mais elle ne reçoit pas de réponse. Elle est préoccupée de ce que peut faire son maitre-chanteur. Elle a peur qu'il envoie les documents à son mari et ses enfants.

Le reste de la journée, elle ne peut pas se concentrer tellement les émotions bouillonnent en elle. De prendre ces photos dans la classe l'ont excité si bien que sa chatte est légèrement humide. Elle ne peut croire que ce genre de dégradation la stimule. Durant tout le temps de la période d'étude, elle erre de son bureau au tableau où elle écrit le programme du lendemain. Elle ne fait pas attention à sa jupe qui montre ses jambes. Les garçons dans la classe ne peuvent soustraire leur regard des jambes de Mme WAYNE. Ils peuvent apercevoir le haut de ses bas à chaque fois qu'elle marche. Et ils sont obligés de cacher leur excitation derrière leur table.

Ensuite, il y a la réunion de service. Summer ne fait pas du tout attention car elle se demande comment elle va faire pour enlever sa culotte tout en étant assise dans sa voiture. Le directeur de l'école, M. HARDING, qui mène la réunion remarque le regard au loin de Mme WAYNE. Il l'a vu entrer dans la salle et il a été surpris de voir la jupe bailler pour laisser apercevoir le haut des bas en dentelle. Il s'est dit : « Wow, ce professeur d'anglais est très sexy...Il faut que je garde un coup d'œil sur elle. »

Après la réunion, Summer retourne dans sa classe pour ranger ses affaires. Elle s'assoit à son bureau et relit le dernier message de son bourreau. Quand la cloche retentit, elle se lève de sa chaise, baisse sa culotte sur ses chevilles puis l'enlève pour la placer dans son sac. Elle se précipite dans sa voiture, met la culotte sur le siège à côté d'elle et fait semblant de lire des documents. Mais elle regarde autour d'elle pour essayer de voir son maitre-chanteur.

Son téléphone sonne avec un nouveau message : « Salope, je t'ai dit d'enlever ta culotte DANS la voiture. Tu vas le regretter. ».

Effrayée, elle répond de suite : « Non Maitre T. Je suis désolée, ne faites rien. J'ai fait une erreur mais j'étais inquiète que quelqu'un m'aperçoive l'enlever dans le parking. Je vous promets de vous obéir. Votre Salope Summer ».

Elle lit la réponse : « Salope, enlève ta veste de tailleur et déboutonne les deux boutons du haut de ton chemisier beige. Puis tu enlèveras tous les boutons de ta jupe sauf le dernier. Et débrouille toi que le haut de tes bas soit bien visible. Je vois quelqu'un qui s'approche. Assure-toi qu'il voit ta chatte. Maitre T. »

Summer regarde et pense : « Oh mon dieu, c'est Todd SPILLERS qui approche, que va-t-il voir ». Elle commence à se couvrir mais elle se souvient que Maitre T. regarde et elle ne peut se permettre qu'il mette ses menaces à exécution. Quand Todd arrive à sa voiture, elle baisse ses papiers pour qu'il puisse voir son décolleté et s'il regarde bien, son mont de vénus poilu. Puis elle se souvient que sa culotte est sur le siège à côté. Comment peut-elle l'expliquer à un étudiant? Mais elle manque de temps alors que Todd s'approche et dit :

- Mme WAYNE, il faut que je vous parle de mes résultats.

Elle s'aperçoit que son regard tombe sur le haut de son chemisier et qu'il peut voir son soutien-gorge qui couvre à peine ses mamelons qui pointent contre le tissu.

- Comment puis-je vous aider Todd?

Elle ne peut le regarder à cause de son embarras. Toutefois, elle ressent une sensation qu'elle n'a jamais eu auparavant. Une moiteur se formait dans sa chatte sans qu'elle puisse comprendre pourquoi. Todd dit alors :

- Vous prenez le soleil Mme WAYNE? Vos jambes sont belles mais je ne comprends pas pourquoi il y a une culotte sur le siège à côté de vous?

Summer répond qu'elle a trouvé la culotte sur le chemin vers sa voiture quand elle partait. Et elle lui demande :

- De quoi avez-vous besoin de me parler Todd?

- Oh j'ai oublié ce que je voulais vous demander Mme WAYNE. Vous êtes si sexy, assise là que j'ai complétement oublié ma question. Mais où allez-vous habillée si sexy?

Ses yeux inquisiteurs aggravent le malaise de Summer alors elle tourne le contact de sa voiture. Todd demande :

- Mme WAYNE, vous est-il possible de me conduire à ma voiture?

Summer, contrariée par la situation et le regard de Todd fixé sur ses seins, ses jambes et probablement le haut de sa chatte déclare :

- Je ne pense pas que prendre des étudiants dans sa voiture soit approprié.

Todd répondit en fixant l'entrejambe de sa professeure :

- Mme WAYNE, je pense que vous voulez bien me conduire. Sinon pourquoi attendez-vous ici en me montrant votre chatte poilue?

Summer est surprise par ces mots directs et elle dit :

- Todd, vous ne devriez pas me parler de cette façon. Je suis votre professeur et vous devez me respecter.

- Mme WAYNE, il est évident que je vous plais et que je vous excite car je vois un peu d'humidité entre vos jambes. Et je sais très bien que cette culotte est la vôtre.

Les mots de Todd prennent Summer au dépourvu. Elle ne savait pas que n'importe qui pouvait voir effectivement qu'elle mouillait un peu à cause de l'exposition de sa touffe de poils pubiens. Elle tente de rabattre sa jupe sur ses jambes mais Todd dit :

- Laissez votre jupe ouverte Mme WAYNE. J'aime vraiment ce que je vois et ça m'excite. Vous êtes une femme très sexy et je n'arrive pas à croire la chance que j'ai d'avoir une enseignante aussi sexy.

Puis Todd ordonne presque :

- Attendez moi pendant que je vais chercher mon sac, vous allez me conduire à ma voiture.

Alors que Todd s'éloigne sans attendre qu'elle réponde, Summer ne comprend pas pourquoi elle ne démarre pas pour s'en aller. Pour une raison étrange, elle est incapable de bouger. Son téléphone bipe soudain. « Merde c'est encore lui » pense-t-elle en saisissant le téléphone pour lire le message de son bourreau : « Salope, Pourquoi as-tu renvoyé ce garçon avec surement une trique d'enfer? ». Summer répond : « Maitre T., Il retourne chercher son sac. Il me demande de l'emmener à sa voiture mais je ne pense pas que ce soit bien. C'est un de mes élèves. » Et elle signe comme il faut « Votre Salope Summer ».

A l'entrée du vestiaire, Todd répond à Summer : « Salope, tu le prends dans ta voiture. Tu laisses ta jupe déboutonnée afin qu'il puisse voir ta chatte poilue. Et s'il le désire, tu le laisses toucher ton corps dans la voiture. Maitre T. ». Summer supplie : « Maitre T., s'il vous plait, ne me faites pas faire cela. C'est un élève qui ne travaille pas très bien dans ma classe. Je ne veux pas lui donner une mauvaise impression. Votre Salope Summer. ».

Todd répond simplement : « Je t'ai donné un ordre donc tu fais tout ce que veut cet étudiant. Sinon ta carrière sera détruite bien avant que tu es fini de manger avec ton amie Lisa. Et oui, je connais ton emploi du temps. Alors NE ME DECOIS PAS salope. Maitre T. »

Summer termine de lire le message juste quand Todd arrive à sa voiture. Elle arrange sa jupe pour que sa chatte soit bien visible. Todd s'assied dans le siège passager à côté d'elle. Elle essaie d'attraper sa culotte rose mais le garçon est plus rapide qu'elle. Il lui dit :

- Mme Wayne, savez-vous pourquoi je sais que c'est à vous? Je l'ai vu dans la classe aujourd'hui. Je crois que vous l'avez fait exprès quand vous croisiez et décroisiez les jambes. Avez-vous essayé d'exciter vos élèves? Vous pouvez être honnête avec moi Summer.

Elle n'est pas contente d'être appelée par son prénom par un élève alors elle dit :

- S'il vous plait, appelez-moi Mme WAYNE. C'est irrespectueux de votre part d'utiliser mon prénom. Vous êtes un de mes élèves. Et je n'ai pas intentionnellement montré ma culotte en classe.

Todd lui indique qu'actuellement elle lui montre sa chatte et il veut savoir pourquoi. En même temps, il pose sa main sur la cuisse de la femme. Envoyant qu'il ne rencontre aucune résistance, il remonte lentement la main jusqu'au-dessus du bas. Puis il demande :

- Voulez-vous que ma main monte plus haut et touche votre chatte humide?

Quand il voit qu'elle ne répond pas, il demande de nouveau :

- Summer, voulez-vous que je déplace ma main plus haut et que je touche ta chatte. Répondez-moi.

Le timbre de voix surprend l'enseignante et la fait trembler légèrement en comprenant la confiance avec laquelle l'élève lui parle. La main de Todd a un effet sur ses inhibitions. Lentement, elle écarte les jambes et demande poliment à Todd de la toucher. Il lui dit alors :

- Summer, dites-moi ce que vous voulez que je fasse?

Comme Todd ne bouge plus sa main, elle le supplie.

- S'il vous plait, touchez-moi.

Mais Todd demande encore :

- Summer, où voulez-vous que je vous touche?

Summer cède et dit :

- S'il vous plaît, touchez ma chatte.

Todd se penche et demande à son professeur de tirer sa jupe vers le haut et d'écarter les jambes. Elle doit lever son cul du siège pour pouvoir remonter sa jupe autour de sa taille. Puis elle écarte les jambes autant qu'elle le peut. Lentement Todd déplace sa main vers le haut de la cuisse de la femme, jusqu'au moment où il sent les poils pubiens. Il pense qu'il faudra qu'il lui demande de se raser un jour. Ses doigts trouvent la fente de Summer et constate qu'elle mouille. « Pour qu'elle soit autant humide, elle doit être bien excitée » Pense Todd.

Il caresse lentement toute la longueur des lèvres de la chatte de sa nouvelle salope. Il s'arrête quand il atteint le sommet et son doigt se pose sur le clitoris de Summer. il entend un faible gémissement puis il commence un mouvement circulaire sur le clito. Il sent que la femme avance son bassin pour mieux profiter de la caresse. Pendant qu'il continue à la titiller, sa main libre se pose sur le sein droit à l'extérieur du chemisier. Todd sent pointer le mamelon contre le soutien-gorge. Il le prend entre le pouce et l'index et il le pince. Puis il le roule entre ses doigts tout en augmentant le mouvement sur le clitoris. Il réussit à entrer son majeur dans le trou humide de Summer, puis un autre doigt. Son professeur commence des va-et-vient du bassin sur les doigts de Todd tandis que les premiers affres d'un orgasme apparaissent.

Todd laisse ses doigts dans la chatte et attrape son téléphone avec l'autre main. Son smartphone est très récent et complètement silencieux quand il prend des photos. Il peut avoir un gros plan de Summer, les yeux fermés, la bouche ouverte sur son orgasme et la jupe autour de la taille. Il fait quelques photos avant que la femme n'ouvre les yeux.

Alors le garçon se penche et embrasse son professeur trop sexy sur la bouche, forçant sa langue profondément à l'intérieur. Summer aspire avidement la langue du jeune garçon tout en essayant se s'empaler encore plus sur ses doigts. Todd glisse facilement un troisième doigt dans la chatte humide de sa salope et il sent l'orgasme arriver. Tout d'un coup Summer suce plus fortement la langue de Todd tandis qu'elle jouit encore.

Quand enfin, elle redescend de son orgasme et qu'elle réalise où elle est et qui elle embrasse, elle tente de repousser Todd. Mais il ne retire pas son emprise et ses doigts dans la chatte. Summer se tortille et obtient finalement que la main du garçon se retire de son sexe. Elle essaie de reprendre le contrôle de la situation et dit alors :

- Todd, je dois vous quitter car je dois retrouver une amie. S'il vous plait, allons à votre voiture.

Todd répond :

- Ok Madame, mais seulement si vous me laissez prendre une photo de votre belle poitrine.

Choquée, elle refuse :

- Todd, vous êtes mon élève et je ne veux pas que vous preniez des photos de moi comme ça.

- Donc chère Summer, je suppose que je vais devoir raconter à mes parents la façon dont vous m'avez séduit dans votre voiture. Comment vous m'avez demandé de vous caresser la chatte sur le parking de l'école. Je suis sûr que mon père va téléphoner immédiatement au directeur M. HARDING.

Todd ouvre la porte de la voiture et commence à descendre quand son professeur supplie :

- Ne faites pas ça s'il vous plait Todd. Nous allons aller à votre voiture. Et je ferais ce que vous voulez là-bas. D'accord?

Todd ne veut pas trop exagérer donc il accepte et lui dit où sa voiture est garée.

Quand ils arrivent sur le parking étudiant, Summer voit que la voiture de Todd n'est qu'un vélo. Le garçon se met à rire, il lui dit qu'au lieu d'une voiture il avait eu un ordinateur de ses parents. Le vélo est son seul moyen de transport. Il lui dit qu'il n'aurait une auto que s'il obtient une bourse universitaire. Mais ses notes actuelles en anglais sont trop basses pour qu'il l'obtienne. Il dit à son professeur qu'elle est trop critique et trop sévère sur son travail. Summer répond :

- Vos notes sont justes Todd. Elles correspondent bien à votre travail en anglais. Je ne peux faire de faveurs à personne, même aux sportifs car je ne veux pas que l'on considère que je les avantage.

- D' accord Summer. Mais j'ai peur qu'à partir d'aujourd'hui vous n'allez pas avoir d'autres choix que m'aider lorsque je vous le demanderai. Je pense que vu la façon dont vous avez profité de moi, un de vos élèves, vous allez me noter autrement. D'ailleurs, je crois que je ne suis pas obligé de faire le devoir que vous avez donné à tout le monde aujourd'hui.

Summer secoue la tête en disant :

- Todd, si vous pensez que je vais vous favoriser alors vous vous trompez. Vous aurez les notes que vous méritez c'est tout.

Todd la regarde dans les yeux et gronde :

- Salope, vous feriez mieux de me donner ce que je demande sinon votre carrière sera foutue lorsque je parlerai à mes parents. Maintenant ouvrez votre chemisier et montrez-moi votre belle poitrine. Exécution!

Summer a peur pour sa carrière professionnelle. Alors elle commence à déboutonner son chemisier et l'ouvre lentement. Elle regarde Todd. Celui-ci secoue la tête. Elle comprend qu'elle ferait mieux de montrer complètement ses seins. Alors qu'elle descend son chemisier sur ses épaules, elle prend la lumière du flash du téléphone de Todd dans les yeux. Instinctivement elle referme les pans de son chemisier sur son soutien-gorge et sa poitrine. Tout de suite, Todd dit durement :

- Salope, baissez ce chemisier et enlevez ce soutien-gorge que je puisse voir vos tétons.

Summer ne voit pas d'autre manière de sortir de cette situation alors elle bouge les épaules pour faire glisser le chemisier. Ensuite elle met les mains dans le dos pour dégrafer son soutien-gorge. Quand celui-ci tombe, Todd remarque que les seins de la femme montent et descendent à chaque souffle. Puis il regarde les mamelons qui pointent. Voulant avoir une meilleure prise de vue, il demande à Summer de prendre un téton dans chaque main et de les presser pour les faire durcir. Alors qu'elle obéit, sa chatte commence à mouiller de nouveau alors elle serre les jambes pour essayer de stopper son excitation.

Todd lui demande de mettre ses mains sur sa tête et il commence à prendre des photos d'elle dans cette position.

Todd veut repousser les limites de Summer alors il lui demande de mettre sa tête en arrière contre le siège et d'écarter les jambes aussi larges que possible. Puis il dit :

- Salope, mettez votre main gauche sur votre chatte et caressez votre clitoris. Et avec votre main droite, pincez vos mamelons.

Tandis que la femme respecte les ordres sans réfléchir, Todd prend photos sur photos d'elle se touchant intimement. De temps en temps il lui demande de changer la position de ses mains. Elle doit écarter les lèvres de sa chatte avec une main et enfoncer les doigts de son autre main dans son vagin. Todd se débrouille à chaque photo que le visage de son professeur soit visible. Il veut des preuves irréfutables de sa soumission totale à ses exigences et ses envies.

La respiration de Summer devient plus difficile. Todd décide d'augmenter son excitation en prenant un mamelon entre ses dents pour le mordre. La femme crie sous la douleur mais ne fait pas mine de repousser le garçon de sa poitrine. Sa respiration devient de plus en plus rapide et elle a son troisième orgasme de l'après-midi, surement le plus intense. Elle presse son sein contre la bouche de son élève et lui demande de le mordre plus fort. Todd regarde sa main continuer de branler sa fente humide tout en gémissant de plaisir aux stimulations qu'il lui a imposé ces 30 dernières minutes.

Alors qu'il est à peu près certain qu'elle va jouir une quatrième fois, il saisit ses mains en lui disant qu'il ne veut pas qu'elle jouisse. Summer, les yeux vitreux, regarde Todd et le supplie de la laisser terminer. Le garçon répond :

- Salope, vous n'avez pas gagner le droit d'avoir un autre orgasme. Vous devez me supplier. Alors, regardez droit dans l'appareil, dites moi qui je suis, ce que vous êtes, et ce que vous voulez?

Sans hésiter, en regardant fixement l'œil du smartphone, le professeur d'anglais dit :

- Vous êtes mon maître, je suis votre salope et je dois jouir, s'il vous plaît Maître.

Todd est convaincu maintenant d'avoir toutes les photos et enregistrements dont il a besoin. Mais il lui dit qu'elle ne peut jouir avant d'avoir goûté sa queue. Il prend ses mains et les pose sur la bosse de son jean entre ses jambes. Il lui ordonne de sortir sa queue déjà bien raide et de mettre les 20 centimètres de chair dans sa bouche de salope.

Summer se précipite, tellement elle est prête à tout pour avoir un nouvel orgasme. La bite de Todd glisse entre ses lèvres tandis qu'il appuie sur sa tête. Le nez de la jeune femme touche les poils pubiens de son élève, la bite complètement enfoncée dans sa gorge.

Todd demande à son professeur de se mettre à genoux afin qu'il soit plus facile pour elle de le sucer. Elle obéit, et, le cul en l'air, elle avale encore plus profondément la queue dans sa gorge.

Elle sent les mains du garçon tripoter son cul jusqu'au moment où il lui claque une fesse, l'excitant encore plus. Todd réussit à glisser ses doigts le long de la raie du cul de son professeur jusqu'au petit trou plus privé. Quand il commence à introduire un doigt dans son anus, Summer se débat pour l'éviter. Avec son autre main, Todd claque l'arrière de la tête de la femme, son pieu s'enfonçant encore plus dans la gorge. En même temps il enterre complètement son majeur dans le trou du cul de la femme.

Alors que Todd branle son cul, Summer sent l'orgasme monter alors elle s'applique à bien sucer la bite de son élève. Quand le garçon est prêt à jouir, elle avale sa queue encore plus profondément tandis qu'il glisse un deuxième doigt dans son cul. A ce moment, avec l'effet de deux doigts plongés dans son anus, elle a l'orgasme le plus intense jamais eu. Et elle est récompensée par des jets de sperme chaud dans sa gorge. Todd lui ordonne de le garder dans sa bouche.

Quand il se retire, il demande à Summer d'ouvrir la bouche et de montrer le sperme sur sa langue. Alors qu'elle obéit, un autre flash indique que le garçon l'a photographié avec son sperme dans sa bouche. Satisfait de ses photos, Todd dit à sa salope qu'elle peut avaler.

Une fois remise de son agression sexuelle, Summer se rappelle où elle est et le fait qu'elle est presque complètement nue. Elle demande à Todd de sortir rapidement de sa voiture car elle ne veut pas qu'on la voie dans cet état. Todd remonte son pantalon et sort de l'auto sans rien dire. Summer trouve son soutien-gorge et son chemisier mais n'arrive pas à mettre la main sur sa culotte. Elle lève les yeux et voit son élève sentir le petit bout de tissu rose. Elle lui demande de lui rendre mais il dit ;

- Non, ça va me rappeler les événements agréables d'aujourd'hui.

Après cela, Todd monte sur son vélo et s'éloigne du parking. Summer se rhabille complètement, mais sans sa petite culotte bien sûr. Elle regarde sa montre et constate qu'elle est en retard de 30 minutes pour le rendez-vous avec son amie Lisa.

Alors qu'elle sort du parking de l'école, son portable indique l'arrivée d'un message : Sûrement son maître-chanteur, responsables des événements d'aujourd'hui. Elle décide d'attendre d'être arrivée au restaurant pour lui répondre. Elle ne veut pas être plus déboussolée qu'elle ne l'est déjà.

Le parking du restaurant étant plein, elle doit utiliser le service de voiturier. Alors qu'elle arrive vers lui, elle se rappelle qu'elle n'a plus de culotte. Mais elle n'a plus le choix. Elle sort de la voiture en se doutant que le voiturier peut compter chaque poil de son sexe.

Elle entre dans le bar, trouve Lisa et s'excuse de devoir aller aux toilettes pour se rafraîchir. Une fois à l'intérieur, elle est choquée de voir du sperme séché autour de ses lèvres. Elle prie pour que Lisa ne l'ait pas vu. Son téléphone bipe encore une fois. Elle se maudit en pensant qu'elle a oublié de répondre au premier message qui disait que Maitre T. était satisfait de son comportement sur le parking de l'école et qu'il était confiant qu'elle lui obéirait pour récupérer la photo d'elle. Mais le deuxième message dit : « Salope, tu ne me fais jamais attendre. J'écrirai plus tard. Maître T. »

Summer, épuisée par sa journée, se rafraîchit dans les toilettes dames. Elle défroisse son chemisier et sa jupe, remonte ses bas et essaie de son mieux de cacher le durcissement de ses tétons, du au message furieux de Maitre T.

Après avoir considéré qu'elle a suffisamment récupéré et que son maquillage est correct et sans plus aucune trace de sperme, elle rejoint son amie Lisa au bar où une margarita attend ses lèvres assoiffées.

Lisa regarde Summer et se demande bien ce que son amie a pu faire aujourd'hui.

A suivre...