S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodites Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc



Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour Je suis un jeune homme de 30 ans 100 % hétéro mais j'ai déjà eu ...
• Bonjour, Jeune puceau de 20 ans, Cherche une femme ou un couple pour ...
• bonjour, je cherche un Maitre ou une Maitresse pour évoluer dans ma soumission et ...
• gay la cinquantaine passif sympa sérieux 173/82 recherche amant gay ou bi actif si ...
• Bonjour je souhaite vous rencontrer pour vous offrir ma specialité : le ...
• Hello! Je suis une jeune fille de 25 ans d'apparence au physique ...
• Homme aux doigts magiques recherche correspondances érotique pour s'amuser et ...
• Je bande mal mais compense aisément par des caresses superficielles sur mon anus. ...
• Bonjour, je recherche une femme de tout âge acceptant de se faire tondre les ...
• JE RECHERCHE PARTENAIRE AIMANT les hommes en porte jaretelles et guépiére . j'aime ...

histoires érotiques audio

Visite à la voisine

- Par l'auteur HDS Huguette34 -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Huguette34 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 290 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.5 • Cote moyenne attribuée par HDS : 7.8
• L'ensemble des récits de Huguette34 ont reçu un total de 3 447 722 visites.

sexe récit : Visite à la voisine Histoire Publiée sur HDS le 30-10-2013 dans la catégorie Entre-nous, les femmes
Tags: Caresses preliminaires  Lesbiennes  Soixante-neuf 
Cette histoire de sexe a été affichée 14275 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ): Visite à la voisine ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire par HDS : Visite à la voisine ( 8.0 /10 )
 

 
Couleur du fond :


Visite à la voisine

Elle m’a invité comme nouvelle voisine à prendre un café et je ne refuse pas ce petit
rien. C’est vrai que je me sens seule depuis ma mutation en avancement. La ville est
agréable, pas loin d’une foule de lieux : la mer, la montagne à vache et plus loin des
stations de ski.
Je me fais presque belle avec ma robe bleue, mes bijoux. Elle m’accueille
chaleureusement. Nous bavardons de plein de chose, à nous rapprocher par nos état
d’âme.
Elle prend ma main, la regarde, la caresse doucement. Je ne peux m’empêcher de lui
dire :
- Vous ne me draguez pas non ?
- Moi, un peu !
Elle me drague un peu... Qu’est ce que je dois faire ? m’enfuir, crier au viol,
essayer et participer ?
Je me décide vite, je suis curieuse, c’est ma voisine, j’essaie, même si je sais
comment marchent les filles j’en suis à ma première fois. Et puis, elle est mignonne,
sous ses habits elle semble bien fichue. Je suis tentée, je succombe. Et pendant que
mon époux travaille j’aurais un dérivatif.
Les « on dit » ne peuvent pas exister, nous habitons le même palier. A moins qu’elle
me demande d’aller ailleurs avec elle. Pourquoi pas après tout. Tromper son mari ici
ou ailleurs, quelle importance, surtout avec une autre femme : ça ne compte pas
puisqu’elle ne peut utiliser son sexe contre le mien.
Je turbine à 1.000 t/s à l’heure ( ! ) D’avance j’ai mes excuses, d’avance je me
déclare innocente. Et puis, je peux reculer encore sauf qu’elle pose ses lèvres sur
moi, holà, pas sur la bouche, sur une joue. Je sens sa chaleur, sa douceur. Sa main
droite se pose sur mon épaule. Je sens encore plus sa chaleur. Je la voudrais contre
moi.
- Tu sais ce serait bien nous deux !
- Pourquoi nous deux ?
- Tu nous vois avec nos maris, maintenant, ils voudraient nous baiser. Nous
somme mieux seules.
Cette fois elle m’embrasse sur la bouche. Je sens ses lèvres contre les miennes, sa
langue force un peu pour entrer. Si je la laisse faire, je vais tomber dans ses
filets. Si je ne la laisse pas faire, je le regretterais. Alors nos langues s’amusent
comme des folles dans la bouche de l’autre. En plus sa salive a un gout attirant. Et
puis tout s’arrête, nous nous séparons. Nous nous regardons, moi avec un air enfantin,
elle avec l’air de celle qui va agir, qui sait.
C’est mon cou, coté gauche qui reçoit ses lèvres. Elle passe ses mains sur le dos, je
frémis. Elle les descend tout en bas. Elle ne va pas quand même les poser sur les
fesses. Depuis que je suis mariée, seul lui m’a touché et caressé les fesses, j’aime
ça. Elle se lève en m’entrainant vers je ne sais où. Elle est contre moi. Notre
conversation est tombée à l’eau. Je le sens contre moi, tout son corps contre le mien.
Elle est toujours chaude. Ses mains englobent les fesses. Et puis là, elle passe une
main sur les hanches. L’autre la rejoint. Ses lèvres ne quittent pas le cou. C’est
assez agréable.
Elle passe les mains sous le t-shirt, dans le dos. Elle s’attaque au soutient gorge
qu’elle arrive à défaire. Mes seins sont libres, Si je bouge trop ils vont balancer.
Je ne sais comment elle fait : elle sort le sousting par une manche. Elle met à
nouveau ses mains sur moi : elle caresse les seins qui enflent, je le sens. Elle tord
un peu les tétons ça m’excite pas mal.
Je devrais me défendre, lui interdire de me toucher. Je suis molle sans mes réactions.
Elle le sait, la garce. Ma chère voisine passe une main sur le jean, juste à
l’emplacement de ma chatte. Elle frotte fort : je sens ce qu’elle fait. Elle ouvre la
braguette, y fourre la main. Elle est sur la petite culotte. Je la sens caresser mes
endroits très sensibles.
Je me laisse toujours faire : comment me dépêtrer après avoir accepté le début. Je
suis une sotte, je n’aurais jamais du lui permettre tout ça. Elle passe ses doigts sur
une partie de ma chatte, la partie où j’aime me faire masturber là où je me caresse.
Je ressens un plaisir plus fort qu’avec mon mari : peut être parce que c’est une femme
qui sait exactement où aller, comment faire. Il manque quelque chose qu’elle apporte :
sa langue dans la bouche. Elle n’arrête pas son baiser, si elle arrête le reste. Je
m’en rends compte au fur et à mesure qu’elle le fait : je suis nue entre ses bras. Je
sens son corps aussi nu que le mien. J’ouvre les yeux pour la regarder. Elle est bien
bâtie, bien faire avec des seins qui me semblent plus petits que les miens. Elle
continue son œuvre de dislocation : je suis docile, je suis prête à tout. Je passe une
jambe sur la sienne, mon sexe est entrouvert. Elle en profite pour caresse l’intérieur
de la jambe. Je ne sais que faire, alors je subis. Sa main s’approche de mon puits aux
trésors. Elle ne va pas mettre ses doigts dedans ?
Ca y est, elle me caresse là où j’adore. Mon clitoris est sa cible. C’est bon, trop
bon. Je jouis trop vite. Je n’a pas le temps de dire encore, qu’elle recommence. Mais
elle n’est plus à coté de moi.
- Ne bouge pas. Tu verras comme c’est bon.
Je ne bouge pas, elle vient en face de moi, je vois son visage en entier, elle passe
entre mes cuisses qui s’ouvrent sans pudeur. Je sens ses cheveux contre moi, je les
sens contre le pubis. Elle me regarde droit dans les yeux avant de poser ses lèvres
sur les miennes. Son baiser spécial me fait crisper : sa langue lèche le clitoris. Je
m’écroule sur le lit, son lit. La langue passe dans les recoins de mon con. Sa main
s’occupe du reste : une sur mon sein, l’autre vers mon petit trou. Je ne pensais pas
qu’elle ailler jusqu’à me caresser l’anus.
Je m’entends gémir de plus en plus fort. Elle me fait jouir plusieurs fois. Et là d’un
seul coup elle change de position : elle me donne sa chatte sur la bouche. Ma première
fois. J’hume, je goute. C’est bon, je lèche à mon tour.
J’ai de la chance je la fait jouir moi aussi. Nous recommençons plusieurs fois.
Elle m’accompagne nue jusqu’à sa porte. Je traverse le palier, nue comme elle. Avant
d’entrer chez moi je lui dis simplement
- A demain.







Les avis des lecteurs
 

Euh elle avait une robe ou un jean la nouvelle voisine ?

en tout cas, je mouille, faut que je me caresse....

 
 

J'ai mouillee tres vite ! Jadore ce genre d'histoire !

 
 

wawwww !!!! c'est très excitannnnt je mouille juste en lisant....mmmmm mmmmm

 
 

beau tableau , on aurait aimé un peu plus sur la masturbation féminine


 
 

tres belle histoire

 
 

bandant, vivement la suite

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :