S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour tout le monde, j'ai 19ans, je recherche des filles ou femmes voulant ...
• Bonjour je mappele marianne et je cherche un écrivain ou écrivaine pour mécrire ...
• Je recherche une partenaire pour des jeux de lavements et des jeux anaux ...
• Salut je suis un jeune métisse de 26 ans de 1m80 85 kg qui cherche des femmes avec ...
• Je suis un homme de 60 ans, bien mis et qui paraît plus jeune. Je recherche une ...
• Bonjour. Annonce sérieuse. Je m’appelle Bénédicte, 37 ans. Je pense être jolie, ...
• bonjour j ais 70 ans et je me sens de plus en plus en plus devenir lope c est pas ...
• Bonjour a vous les soumis/soumise je suis Maître Bastien venu ici en quête d'un ou ...
• bonjour a toutes et a tous, JE RECHERCHE SOUMISES OU SOUMIS POUR RELATION ...
• T'aimes t'ennuyer au lit ? Moi pas. Moi j'aime lécher la chatte en me faisant ...


La suite de ma nuit au camping...

- Par l'auteur HDS Nymfovirtuelle -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Nymfovirtuelle [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email : envidaureliehotmailfr

• 18 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par HDS : 9.2
• L'ensemble des récits érotiques de Nymfovirtuelle ont reçu un total de 130 350 visites.

sexe récit : La suite de ma nuit au camping... Histoire érotique Publiée sur HDS le 18-06-2010 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Camping  Soixante-neuf 
Cette histoire de sexe a été affichée 17295 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : La suite de ma nuit au camping... ( 10.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


La suite de ma nuit au camping...

En ce tout début de saison, le camping n’était pas complet, de nombreux emplacements étaient vides. La chaleur de la journée poussait les gens à profiter de la fraicheur pour aérer tentes et caravanes. Toujours émoustillée par ma séance de voyeurisme, je me dirigeais vers la douche, excitée à l’idée de me laisser aller sous un jet d’eau chaude. J’espérais secrètement qu’il y aurait des adultes dans le bloc sanitaire pour rendre mes caresses plus excitantes par la crainte d’être entendu ou que l’on comprenne l’aspect crapuleux de ma douche tardive.
Mais en passant devant une caravane, je remarquais que deux ados pouffaient en regardant par une fenêtre. En me voyant passer dans le chemin, ils partirent. Intriguée, je ralentie le pas pour jeter un regard à l’intérieur. La fenêtre était entrouverte mais, bien que la télévision semblait allumée, je m’étonnais qu’aucun son ne me parvienne. C’est en m’arrêtant que j’ai constaté que le film regardé sans son était un porno.
Continuant ma soirée voyeurisme, je me suis faufilée sur le coté de l’emplacement, quittant le chemin, pour me retrouver au bout de la caravane. Voyant mieux à l’intérieur, sans être vu, j’ai constaté qu’un homme était assis contre la paroi. Je ne voyais que ses jambes et parfois sa main et son sexe. Il se branlait. Colée contre la même cloison, j’entendais son souffle saccadé, parfois retenu. Sur notre gauche, le film, sans son (sans doute à cause de la fenêtre ouverte), montrait une femme prise en gang-bang. J’étais surtout excitée par l’homme et son plaisir solitaire.
Je bougeais le moins possible, regardant de temps à autre si personne ne passait dans le chemin que j’empruntais précédemment. Après l’une de ces vérifications, mes yeux revinrent vers la fenêtre.
J’ai sursauté. Face à moi, l’homme regardait par la fenêtre. Les yeux dans les yeux, je ne sais pas lequel était le plus surpris, effrayé, honteux…
Que faire ? Fuir ? Partir tranquillement comme si de rien était ? Parler ? Mais pour dire quoi ? Toutes ces questions s’entrechoquaient dans ma tête. Mais une fois l’effet de surprise passé, j’ai décidé de reprendre les choses en mains.
- Désolée
- Qu’est ce que vous faites la ?
- J’ai fait fuir des ados voyeurs
- Et vous avez pris leur place ?
- EH….. je peux pas nier, dis-je en esquissant un sourire.
J’aurais alors pu partir, il était honteux, mais calmé…
- Je vous ai interrompu ? j’en suis navrée…
En disant cela, mon regard et mon sourire devait refléter le vice car, si sa gène s’accentua, je senti que son excitation revenait.
- Pas grave…
- La politesse voudrait que je vous aide à finir
Devant cette proposition aussi inattendue qu’imprévisible, il ne sut quoi répondre.
Vous me connaissez, plus je domine une situation, plus je deviens entreprenante.
Montant sur l’attelage et glissant ma main par la fenêtre, je me suis mise à caresser des doigts sa queue déjà au bord de l’explosion en lui disant « qui ne dit mot consent… tu m’ouvre la porte ? »
C’est ainsi que je me suis retrouvée dans cette caravane avec cet inconnu.
Il ne fallut que quelques caresses de la langue pour qu’il explose. Mais ce n’était que le début.
Mon nouvel amant était un homme un peu bedonnant mais plutôt bien proportionné. Ses cheveux étaient brun, parsemés de quelques cheveux blancs. Il avait une quarantaine d’années et était ici pour travailler sur un chantier durant plusieurs semaines. Le temps qu’il reprenne vigueur, nous échangeâmes quelques mots et de nombreuses caresses. Il était obnubilé par ma poitrine, que tantôt il suçait précautionneusement, tantôt il malaxait. Ondulant, assise à califourchon sur ses jambes étendues, je mimais un chevauchement pour redonner vie à sa queue.
Lorsque je voulu le reprendre en bouche, j’ai constaté que le film se diffusait toujours. Une autre scène se déroulait, nous exposant un 69 entre deux hardeurs.
D’un regard, je lui proposais de faire de même. Je finis donc d’ôter mes vêtements rapidement. Bien que pas très habile de la langue, mon amant nu aucun mal à continuer d’attiser l’excitation qui me tenaillait depuis plus tôt dans la soirée. Dés que sa queue repris de la raideur, je dérobais ma chatte à sa bouche pour enserrer mes seins autour de son membre et le faire durcir un maximum. Rien que la position, sans doute jusqu’à ce jour seulement fantasmée, donna à sa queue la dureté d’une trick prête à baiser. J’aimais son souffle retenu, saccadé. Il fermait les yeux. Sa jouissance précédente me permettait d’espérer qu’il tiendrait suffisamment de temps pour calmer mes palpitations que je sentais s’accélérer entre mes jambes.
Tendant une main vers ma trousse de toilette, je l’ouvris pour en sortir une capote que j’enfilais à ma nouvelle partenaire de jeux. A ce moment là, mon désir était purement égoïste, je me sentais couler d’envie de prendre une queue en moi.
A califourchon sur mon amant, j’ai très vite imposé mon rythme, préférant de plus grandes aller et venus pour bien me sentir pénétrer, sentir cette queue me caresser le vagin… Accélérant, je sentis que j’allais perdre mon nouveau jouet. Bien que mal rassasiée, je décidais d’être plus charitable. Je l’ai donc autorisé à exploser sur mes seins qui le faisaient tellement tripper.
Puis essuyant mon torse contre le sien et échangeant un long baiser, je lui dis au revoir. Me rhabillant, je fis demi-tour et je suis retournée sous ma tente. Mes compagnons de voyage semblaient endormis. L’odeur de sexe encore présente sur mon corps, mon tee-shirt collé par des restes de sperme, je me suis tranquillement apaisée les sens en terminant manuellement ma soirée !
Bien que ce ne fut pas la nuit la plus mémorable coté sexe, le simple fait de faire cela avec un parfait inconnu, sans préambule, dans un lieu presque public nécessitait bien de venir vous en parler. Qu’en pensez-vous ?








Les avis des lecteurs
 

j'en dis que j'aurai tout de meme bien aimé etre le parfait inconnu.....bonne continuation

 
 

Très belle histoire, bien joliment racontée. Pourquoi n'ai-je jamais été ainsi surpris????

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Nymfovirtuelle


 
Donnes moi du plaisir - Récit érotique publié le 19-12-2011
 
Seule à l'hôtel - Récit érotique publié le 16-12-2011
 
Caresses pour beaux rêves - Récit érotique publié le 25-06-2010
 
La suite de ma nuit au camping... - Récit érotique publié le 18-06-2010
 
tant de caresses à vous conter... si vous le souhaitez ... - Récit érotique publié le 08-06-2010
 
Les joies du célibat - Récit érotique publié le 20-05-2010
 
Réveillon érotique - Récit érotique publié le 29-01-2010
 
Toi et moi - Récit érotique publié le 26-10-2009
 
Préliminaires virtuels (chp 4 de mon roman "soeurs à fleur de peau...") - Récit érotique publié le 21-09-2009
 
Voyeuse Marine (chp 3 de mon roman "soeurs à fleur de peau...") - Récit érotique publié le 17-02-2009
 
La première fois d’Emma (chp 2 de "soeurs à fleur de peau") - Récit érotique publié le 16-02-2009
 
Fantasmes et fraternité (chp1 de mon roman érotique: Soeurs à fleur de peau... - Récit érotique publié le 15-02-2009
 
Sens tu mes mains et ma langue sur toi ? - Récit érotique publié le 18-01-2008
 
Anecdote de vacances - Récit érotique publié le 02-12-2007
 
Sensuel Dimanche - Récit érotique publié le 10-10-2007
 
toi et moi : notre rencontre érotique - Récit érotique publié le 21-04-2007
 
caresses trop solitaires - Récit érotique publié le 13-02-2007
 
drole de reveillon avec un inconu - Récit érotique publié le 22-01-2007