S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc




Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour, Je suis un homme de 37 ans recherchant une femme pour sittingface. Je ...
• homme de 62 ans, tres ouvert, sait etre vicieux, recherche couple candauliste, ou ...
• black super bien membre (25cm) cherche salope soumise a long terme veuillez me ...
• QUI SUIS-JE ? Je suis un maître expérimenté, ayant une bonne vingtaine d’années de ...
• Madame, Mademoiselle, Vos pensées sont osées et indécentes. Vos désirs obscènes ...
• Madame, Vous êtes comme moi d‘âge mûr… Vous êtes cérébrale… je le suis ...
• au services de vos sévices sous certaines ...
• Je suis un homme charmant, sportif, propre et cultivé de nature calme. Je vous ...
• Bonjour tout le monde, Jeune homme de 27 ans recherche relation virtuelle avec ...
• Bonjour Madame Je suis 1 homme Age 52 ans silhouette ronde qui s’assume et une ...


Première expérience en travesti

- Par l'auteur HDS Thma69 -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Thma69 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : thma69outlookfr

• 12 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.5
• L'ensemble des récits érotiques de Thma69 ont reçu un total de 59 932 visites.

sexe récit : Première expérience en travesti Histoire érotique Publiée sur HDS le 10-09-2017 dans la catégorie Entre-nous, les hommes
Tags: Travesti  Sodomie 
Cette histoire de sexe a été affichée 2207 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Première expérience en travesti ( 9.0 /10 )
 
histoires érotiques audio

 
Couleur du fond :


Première expérience en travesti

(D'avance toutes mes excuses pour l'écriture, c'est un jet sans relecture, j'ai pris trop de plaisir à l'écrire pour le relire. Je ne peux qu'espérer que vous prendrez autant de plaisir que moi. Bonne lecture.)

Enfin seul! Je suis en déplacement professionnel et je vais passer quelques nuits à l'hôtel, loin de mon envahissante famille. J'ai dans ma valise mes derniers achats que je meurs d'impatience d'essayer. Cela fait quelques années maintenant que j'aime me travestir et j'en trouve toujours un énorme plaisir et des orgasmes que, même s'ils sont solitaires, aucune femme ne m'a jamais procurés. Cela fait également quelques mois que j'ai essayé la sodomie avec divers jouets et, là aussi, j'en tire d'énormes orgasmes. Alors, imaginés lorsque j'utilise mes jouets alors que je suis travesti, c'est un feu d'artifice de plaisir. Mais je ne peux pas m'y adonner aussi souvent que je le souhaiterais, il faut que je sois seul et cela ne m'arrive que 3 à 4 fois par an.

Donc pour mon déplacement, je pense avoir tout prévu, je le prépare depuis plusieurs semaines. Coté fringues, une robe courte noire et blanche avec des manches longues en dentelle noire. Dessous, un corset violet et noir en satin avec jarretelles, une paire de bas noirs opaques et avec une très jolie jarretière en dentelle, un string violet assorti au corset et des escarpins noirs avec des talons de 8 cm. Coté physique, j'ai prévu la crème épilatoire, une perruque mi-longue, des faux ongles et du maquillage : rouge à lèvre, fard à paupières, fond de teint, ...

Le soir venu, arrivé à l'hôtel, je me jette sur ma valise pour admirer son contenu. Après une bonne douche, je commence la longue transformation. Il me faut plus d'une heure pour être enfin prête car je ne suis plus Thomas, je suis maintenant Élodie. Et la femme que je vois dans la glace me donne très envie, tous mes achats me vont à la perfection. Je ne peux m’empêcher de déambuler dans la chambre pour ma faire à mes nouveaux talons qui me font me cambrer à merveille. Très excité, je ne peux m'empêcher de passer une main sur mon sexe et de me caresser. Je m'étais promis d'attendre un peu mais je n'y résiste pas et, dans un râle, je lâche rapidement de longs jets qui éclaboussent la moquette.

Revenant sur terre, je râle de ne pas avoir attendu. Je vais chercher de quoi nettoyer le sol et à 4 pattes commence à nettoyer le sperme qui macule la moquette. Je ne peux m'empêcher de le goûter, j'aime ce gout très spécial que je ne saurais décrire. Mais très vite cette position m’excite et je recommence à me caresser, le sexe d'abord puis les fesses que je sens bien tendues ainsi à 4 pattes. Je mouille un doigt qui part explorer mon œillet. Hummm! J'adore et je lâche un petit soupir lorsque le bout de mon doigt force le passage et se trouve une place bien au chaud entre mes fesses. Je ne peux attendre plus longtemps, je me redresse, et prends mon nouveau jouet, une imitation d'un sexe de 20 cm sur 4,5 de large. Sa texture est magnifique, on y croirait. Je commence alors à joer avec lui. Tout d'abord, une lente fellation, je le parcours du bout de la langue, découvre chacune de ses venes apparentes, titille les testicules, remonte en m’arrêtant sur le gland que je parcours toujours du bout de la langue avant de l'avaler. Je reste ainsi un moment en le caressant du plat de la langue tandis que je salive, préparant ma descente. Que j'entame doucement, cm par cm je le sens envahir ma bouche. Avec des hoquets et les larmes aux yeux je parviens à l'avaler entièrement. Je remonte plus rapidement et commence à le faire aller et venir plus vite. Je le lâche parfois pour le sucer quelques instants avant de l'avaler à nouveau. J'adore ça! Très excitée, j'ai envie de le sentir ailleurs que dans ma bouche. Je m'allonge sur le dos, remonte ma robe, écarte les cuisses et la petite ficelle de mon string pour le position sur mon anus frémissant. Il est un peu gros et il me faut quelques minutes de préparation avec de le sentir franchir l'entrée. Une légère douleur ne peut m'empêcher de lâcher un râle de plaisir. Je commence alors son intromission complète par de petits allers et retours toujours plus profond. Lorsqu’en fin il est tout au fond de moi et que je sens les boules contre mes fesses, je lâche tout pour m'abandonner au plaisir que me procure se sexe en moi. Je me caresse doucement le corps tandis que je commence à contracter et relâcher l'anus autour de cet objet du bonheur. Je ne tarde pas sentir des ondes de chaleur me parcourir, je poursuit ma masturbation anale et les ondes sont de plus en plus fortes et de plus en plus rapprochées. Bientôt elles sont si fortes que je pousse de petits cris. Mes mains qui me caressent les tétons au travers du corset ajoute à mon excitation. Ces vagues de plaisir vont me submerger encore un long moment avant que l'une d'elle plus forte ne provoque un orgasme incroyable qui m’arrache un vrai cri de plaisir. Les mains toujours que les tétons j'éjacule de longs jets qui semblent ne pas vouloir s'arrêter. Finalement, le sexe toujours entre mes fesses, je tombe dans une douce torpeur d'après l'amour. Lorsque je reprends mes esprit, je passe une main entre mes fesse et retire doucement de jouet qui a su me donner tant de plaisir. Nous allons rejouer un peu plus tard me dis-je en me dirigeant vars la salle de bain pour me débarbouiller et me refaire une beauté.

C'est à ce moment que l'on frappe à la porte. Je ne réponds pas et fais silence. Les coups reprennent et j’entends à travers la porte : "Bonsoir, c'est le gérant, ouvrez s'il vous plaît, il y a eu des plaintes pour nuisances sonores". Je suis mortifié et je réponds "Un instant s'il vous plaît." J'ôte ma perruque, me démaquille tant bien que mal en quelques secondes, je quitte ma robe et passe mon pantalon et ma chemise. J'ai l'air présentable alors j'ouvre la porte. "Bonsoir, désolé, j'ai du mettre la télé trop fort" dis-je. "Je ne sais pas ce que vous regardiez mais vos voisins m'ont indiqués que ça gémissait et criait beaucoup. Si vous pouviez éviter de regarder ce genre de films, il y a des enfants et " ça phrase reste en suspend tandis que je vois son regard me parcourir. Il descends juste que sur mes pieds qui laisse voir mes bas, lorsqu'il remonte il s'attarde sur mes mains qui portent encore mes faux ongles, il remonte sur ma gorge qui porte toujours le collier de perles et scrute mon visage avec de me faire un grand sourire. "Ho! Je vois, vous vous sentiez un peu seule". Je suis mortifié et pourquoi ai-je l'impression quel le seul est au féminin? Je ne peux que balbutier et le détaillant à mon tour. C'est plutôt un bel homme, la cinquantaine, les cheveux poivre et sel, bien conservé. "Si vous voulez de la compagnie, je peux revenir dans un petit moment, le temps de me trouver un remplaçant à l'accueil.". "Ce ne sera pas nécessaire, il est tard et je vais aller me coucher.". "Comme vous voulez mais nous pourrions boire un petit verre pour la nuit, non?". Devant son insistance je cède et lui dit "D'accord, c'est gentil.". "Merci ma belle à plus tard" dit il en quittant la chambre et fermant la porte. Ma belle? Ho! Que faire, j'hésite à faire ma valise et partir chercher un autre hôtel. Quand je me dis que peut être, j'ai l'occasion de franchir une étape. Il s'il voulait passer une soirée avec Élodie et non Thomas, n'est-ce pas le message sous-entendu par "Ma belle"? Ni une ni deux je me déshabille et fonce sous la douche pour une nouvelle toilette approfondie, on ne sait jamais, il faut que je soit prête à tout.

Je finis tout juste de parfaire mon maquillage lorsque l'on toque de petits coups à la porte, je vais ouvrir et il est là, une bouteille de vin à la main, il reste un long moment à me regarder sans rien dire jusqu'à ce que je lui propose d'entrer. "Mais avec grand plaisir" me dit il avec un grand sourire. Il s'assoit sur le lit et me demande des verres pour le vin. Je vais à la salle de bain et je sens son regard qui me parcourt le dos en s'arrêtant sur mes fesses. Il est vrai qu'avec mes talons j'ondule un peu. Lorsque je reviens il à débouché la bouteille et il remplit nos verre. "Je suis enchanté de faire votre connaissance" me dit-il en me tendant mon verre. "Comment vous appelez-vous?". "Th.. Heu! Élodie". "Vraiment enchanté. Trinquons à cette rencontre". Nous trinquons et je m'installe à ces cotés sur le lit. Nous parlons ainsi de choses et d'autres, il me parle de son travail à l'hôtel et des rencontres surprenantes qu'il peur faire. C'est ainsi que nous vidons la bouteille. Son dernier verre terminé il me regarde intensément et dit "Bon, il est tard, je vais vous laisser. Vous êtes très sympathique et attirante, puis-je vous faire un petit bisou avant de partir?". Que répondre à ça sinon "Oui". Il se penche alors vers moi et pose ses lèvres sur les miennes pour un court bisou. Humm! C'est très agréable et j'en voudrais y goûter un petit peu plus. Comme il commence à s'éloigner je lui passe la main sur la nuque et l'attire à moi. Ses lèvres viennent à nouveau se poser sur les miennes, elles sont douces et chaudes. Je sens bientôt ces lèvres s'écarter et sa langue venir caresser les miennes qui s'ouvrent naturellement. Il commence alors un long baiser où nos lèvres sont collées tandis que ça langue pénètre ma bouche pour venir jouer avec la mienne. Lorsqu'il quitte ma bouche, je suis haletante. "C'est un plaisir que de t'embrasser ma chérie" me dit-il avant de se pencher à nouveau vers ma bouche. Nous nous caressons mutuellement la langue avant que la sienne ne reprenne possession de ma bouche et que ces lèvres fusionnent aux miennes. Doucement il exerce une pression et nous sommes bientôt allongés sur le lit, partageant un baiser fougueux. Je sens maintenant ces mains qui me parcourent, me caressent le dos le ventre, les fesses. Un main se pose sur le haut de ma cuisse, la caresse doucement puis remonte en remontant ma robe. Il s'arrête sur ma jarretière, à la frontière entre le bas et ma peau. Frontière qu'il franchit et en suivant la jarretelle il arrive sur mon string. Sa main bouge alors le long de la ficelle pour arriver sur mon sexe. Nos lèvres soudées ne peuvent emp^cher le gémissement que je pousse alors. Je m'abandonne à cette divine caresse, écartant les jambes pour lui donner plus de champ.Il me caresse alors l'intérieur des cuisses, mon sexe tendu tout juste contenu dans mon string, ça main sur mes testicules, je sens un doigt s’immiscer entre mes fesses et me caresser délicieusement l’œillet. Je lâche un nouveau soupir d'aise sous cette caresse divine. Je finis par sortir de ma torpeur et je commence également à le caresser. J'ai très vite une main sur son sexe que je découvre tendu au travers de son pantalon. Je le sens soupirer tandis que je caresse cette bosse. Sous ses caresses j'écarte encore d’avantage les jambes et ses caresses se font plus appuyées. Lorsqu'un de ses doigts me pénètre je me sens comme libérée et je gémis de bonheur. Excitée, je m’active sur son sexe que je veux aussi découvrir. Je défais sa ceinture, dégrafe son pantalon et insère ma main pour sentir cette barre de chaire chaude et vibrante. Je la caresse du bout de doigts avant de la prendre en main te de commencer à faire des aller et retours au rythme de ses caresses et de son doigt qui me pénètre. Nos souffles sont courts sous l’excitation, notre baiser est fougueux, presque bestial. Lorsqu'il s'arrache de mes lèvres c'est pour m’enlever ma robe, presque en l'arrachant. Je fais de même avec sa chemise et son pantalon. Il me laisse mon corset, mes bas et mes escarpins, lui il est nu et je peux voir son sexe tendu. Il est beau. Cet pause nous a fait décompresser un peut et c'est plus calmement que je recommence caresser son sexe. Je me penche doucement vers lui et après lui avoir parcouru chaque centimètre j'entreprends une fellation lente que j'alterne avec quelques léchouilles et mouvements rapides. Nous sommes mal placés, il me relève la tête et s'allonge, le sexe fièrement tendu, "viens, c'est bon ce que tu me fais ma chérie". Je me place entre ses jambes et reprends mon office, je le caresse de la main tandis que je le lèche du plat de la langue avant de reprendre ma fellation en alternant les mouvements lents et rapide. A ces gémissements je comprends vite ce qu'il aime. Lorsqu'il se cabre je sais que je suis sur un point sensible avec lequel il faut jouer avec précaution. Je sens aussi lorsqu'il est trop pret de la jouissance et entreprends d'autres caresses pour le faire redescendre avant de reprendre. J'aimerais lui donner du plaisir à l'infini et je ne vois pas le temps passer. Finalement, ses mains, posées sur ma tête, qui m'imprimaient le rythme parfois, me font quitter ce beau sexe me m'amener vers ces lèvres. Je suis sur lui et tandis que nous partageons un nouveau baiser passionné nos sexes se caresses, ses main sur mes fesses impriment le rythme.
Finalement, il me bascule et viens se placer sur moi. Doucement il descend. Arrivé sur mon sexe, il le prend en bouche. « Ma chérie, ton clito est magnifique ». Il le lâche et descend, lorsqu'il arrive sous mes bourses et qu'il me caresse du bout de la langue je ressens comme une décharge. Il descend un peu plus je sens sa langue s'insinuer entre mes fesses. J'halète de plaisir rien qu'à l'idée. Il se redresse soudain, attrape un oreiller « Mets le sous tes fesses, ce sera mieux ». J'obtempère et il reprend ses caresses. Effectivement, sa langue passe mieux et elle ne tarde pas à me titiller l’œillet. Déjà stimulé par ma séance solitaire et ses doigts, il s’ouvre facilement et je sens sa langue me pénétrer doucement. Je luis attrape la tête, gémissant sous la caresse je la plaque sur mon sexe. Au bout de trop cours instants de cette divine caresse il me fait mettre sur le ventre, le bassin sur l'oreiller et il reprends son anulingus, plus profondément, plus rapidement. Je me torts de plaisir sous les assauts de ta langue et de ses doigts qui alternent la pénétration. Je me sens abondamment lubrifiée par sa salive et ses doigts coulissent aisément, m’arrachant, à chaque pénétration profonde un cri de bonheur. « J'ai envie de toi mas chérie, je peux ? » « Ho ! Oui ! Viens ! J'ai envie de toi ». Je le sens remonter sur mon dos et bientôt je sens son sexe contre le mien. Il lui suffit d'un pression pour me pénétrer. Nous gémissons de concert tandis qu'il entreprends de peitis va et viens. Je suis surprise lorsque je le sens tout contre moi, ces couilles contre les miennes. Il est entré tout entier et reste un moment ainsi. Je commence alors à donner de petits coups de bassins pour le sentir coulisser et je commence à réaliser quelque contractions. « Non » Me dit-il. « Laisse toi aller ». Je me relâche et profite du moment. Il commence alors à aller et venir en moi doucement puis plus fort, plus profond. Ho ! C'est trop bon ! Il se redresse et m'attire à lui, je me retrouve en levrette et il commence à me labourer violemment. J'enfonce la tête dans l'oreiller pour étouffer mes cris tandis qu'il va de plus en plus vite, qu'il claque contre mes fesses. « J'aime ton cul ma chérie ! Tu sens ma queue ! Je vais jouir ! Tu l'aime ma queue ? ». « Ouiiii ! » C'est bestial et j'adore ! Je me cabre, accompagne ses mouvements violents. Tout à coup il m'agrippe fermement et me pénètre au plus profond et je le sens se raidir tandis qu'un liquide chaud m'envahit. Cette sensation me donne un orgasme incroyable et c'est ensemble que nous crions notre plaisir.








Les avis des lecteurs
 

Ma belle, ma chérie j'aimerai rencontrer un homme qui me parle ainsi lorsque je m'offre à lui habillée en fille

 
 

Huummm !!! Superbe histoire ! Comme j aurais aimer être à ta place ...

 
 

Très très excitant. Félicitation. bien écrit.
A quand une suite avec beaucoup de mots crus ?

 
 

Superbe

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Thma69


 
Première expérience en travesti - Récit érotique publié le 10-09-2017
 
String - Récit érotique publié le 10-02-2017
 
Un plaisir solitaire qui mène à plus (prolongations 4) - Récit érotique publié le 08-02-2017
 
Pour Jackie 2 - Récit érotique publié le 05-02-2017
 
Pour Jackie 2 - Récit érotique publié le 02-02-2017
 
Un plaisir solitaire qui mène à plus (prolongations 3) - Récit érotique publié le 24-01-2017
 
Rencontre au fastfood - Récit érotique publié le 22-01-2017
 
Un plaisir solitaire qui mène à plus (prolongations 2) - Récit érotique publié le 17-01-2017
 
Un plaisir solitaire qui mène à plus (prolongations) - Récit érotique publié le 15-01-2017
 
Pour Jackie - Récit érotique publié le 10-01-2017
 
Un plaisir solitaire qui mène à plus (1/2) - Récit érotique publié le 08-01-2017
 
Un plaisir solitaire qui mène à plus (1/2) - Récit érotique publié le 05-01-2017