S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :


 

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Bonjour. J'ai 22 ans, je recherche à rencontrer des femmes ou faire des échange ...
• bonjour a toutes, j'ai 46 ans et je recherche dans la région de Marseille une femme ...
• h 50 ans cherche un h dominent pour me prendre et se faire sucé dispo les aprem et ...
• Mesdammes, Mesdemoiselles Jeune homme de 32 ans, j'aime echanger des recits ...
• Bonsoir, Jeune homme parisien de 19 ans encore vierge, j'aimerais faire ma ...
• Je cherche une femme d'environ 60 à 70 ans célibataire,seule,libre,douce,sensuelle ...
• > Le libertinage pour des plaisirs dans le respect de chacun et chacune > Anna ...
• bonjour à toutes , je suis un charmant jh de 35 ans marié mais délaissé et je ...
• Bonjour, Je cherche une complice femme, pour séduire/échanger des emails torrides ...
• Bonjour Quelle femme mariée ou non (je suis moi-même marié) aurait envie de ...


Salon de l’érotisme – Une infirmière en Beauce 09

- Par l'auteur HDS VIEULOU -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par VIEULOU [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email : patwolf9yahoofr

• 118 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.6 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.8
• L'ensemble des récits érotiques de VIEULOU ont reçu un total de 1 153 108 visites.

sexe récit : Salon de l’érotisme – Une infirmière en Beauce 09 Histoire érotique Publiée sur HDS le 12-10-2017 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Fellation  fetes soirees  Godemiche 
Cette histoire de sexe a été affichée 1851 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 2 votes ): Salon de l’érotisme – Une infirmière en Beauce 09 ( 10.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Salon de l’érotisme – Une infirmière en Beauce 09 ( 10.0 /10 )
 
Les Dernières Inscrites sur HDS.sexy - Sur votre Région :

 
Couleur du fond :


Salon de l’érotisme – Une infirmière en Beauce 09

Salon de l’érotisme – Une infirmière en Beauce 09

Ce récit est en partie inspiré de la vie conjugale de GALONA devenu GALONA BIS (auteur chez HDS), racontée à VIEULOU au fil de leur correspondance.

Bien entendu ce texte a été corrigé et validé par GALONA et les noms, professions et lieux ont été changés.


Pour une plus grande compréhension de cette histoire, lire les huit récits précédents parus en 2016.


Sur les conseils de son ami Paul, Hervé a emmené son épouse Valérie au château de Castelneuf, propriété du Baron Cédric d'Avesgaud, patron de la banque privé Saint-Gilles, dont Hervé est le directeur de l’agence de Chartres. Valérie est tombée dans le piège tendu par les trois hommes lors d’une réception des notables de la région, invités par le Baron.


Hervé a réalisé le rêve qu’il espérait depuis plus de vingt ans : voir son épouse prise par un autre homme devant lui. Dans le déferlement de folie de cette soirée arrosée de champagne et de danses langoureuses, une fois les invités partis, le baron et Hervé ont dansé avec Valérie. Elle s’est laissée trousser par les deux hommes, qui l’ont tripoté et pris sans vergogne, tous les deux ayant réussi à glisser leur verge en même temps dans son vagin.


Le lendemain, en fin de matinée et malgré sa honte, elle est confiée par son mari à Cédric qui fornique l’infirmière mature sans la ménager, la fessant à mains nues, forçant sa bouche avec son vit et lui faisant avaler sa liqueur. Il la confie ensuite à Paul, le colonel en retraite, ami du couple. Celui-ci ne ménage pas non plus Virginie. Elle qui a du mal à accepter que son mari contemple son intimité, elle doit subir un cunnilingus savant du vieux soldat qui la fait hurler de jouissance durant de longues minutes. Puis, à plat ventre sur le lit, elle est prise en levrette et labourée jusqu’à ce qu’il éjacule sa semence et la laisse anéantie par les orgasmes successifs qu’elle a subis.


Elle mettra la journée à s’en remettre, dormant tout son saoul et, lorsque au début de la soirée, elle se réveille inquiète et qu’elle questionne son mari, celui-ci la rassure en lui disant qu’il l’aime encore plus. Vers 19 heures, Cédric et Paul s’étant absentés, le couple reprend la route de Chartres.


Le soir, une fois dans leur vaste maison de Le Coudray en bordure de l’Eure, ils retrouvent Pauline leur fille de seize ans qui est rentrée avant eux, d’un week-end au bord de la mer. Bien entendu, aucune allusion devant l’adolescente aux paillardises auxquelles se sont adonnés les parents. La conversation roule sur la magnificence du château de Castelneuf à Châteauneuf-en-Thymerais et de la réception qui s’en est suivie. Puis, il est question des études de Pauline au lycée Silvia Montfort et de ses projets d’avenir. La jeune fille va passer son bac cette année, c’est une très bonne élève et son projet de devenir vétérinaire demande une sérieuse préparation.


Lorsque les époux se retrouvent dans l’intimité de leur chambre, Valérie est tout de même inquiète du regard que va désormais porter son époux sur son comportement, sur le plaisir qu’elle n’a pu s’empêcher d’exprimer en se vautrant dans une fange bruyante et indécente.


Hervé est pourtant très tendre avec sa moitié. Il lui dit tout son amour et la remercie d’avoir comblé ses rêves les plus secrets.


• Tu sais chérie, je ne pensais pas que tu puisses être aussi classe et superbe lors de cette soirée où tu as éclipsé toutes les femmes présentes. Tu m’as fait un grand honneur devant tous ces notables. Puis, tu nous as comblés tous les trois. Cédric et Paul t’en sont très reconnaissants. Tu as été une amante formidable et j’espère que tu le resteras.


Valérie, dont le visage a rosi au rappel des turpitudes auxquelles elle s’est livrée, s’exprime pourtant de sa voix douce.


• Mon Amour, j’ai une grande honte de m’être conduite ainsi. Je sais que c’est toi qui l’as voulu, mais me retrouver nue dans les bras de Cédric et surtout de Paul, ton vieil ami. Comment vais-je pouvoir les rencontrer à nouveau et que vont-ils penser de moi ?


• Ne crains rien mon amour. D’abord, ce sont des gens très discrets, de par leur rang social et rien ne s’ébruitera de cette soirée. Ils me l’ont assuré et lorsque tu les rencontreras en public, je peux t’assurer qu’aucune allusion dérangeante ne te mettra dans l’embarras.


Valérie se blottit dans les bras de son mari et le couple s’endort sagement jusqu’au matin. Lorsqu’elle se réveille, elle contemple son mari qui dort profondément ; son pantalon de pyjama est tendu comme une toile de tente au bout de son mat. Se penchant sur le vêtement léger, elle effleure de ses doigts fins le renflement qui se tend encore plus sous le tissu très léger. Écartant subtilement la bordure de la braguette sans fermeture, elle frôle le membre rigide qui tressaute sous la caresse.


Valérie regarde son homme qui dort toujours, un sourire béat illumine son visage. Prenant délicatement le vit de son époux entre ses doigts, elle le gobe au fond de la bouche et savoureusement, elle entoure de la langue le gland qui laisse perler un peu de liqueur pré séminale. Elle adore sentir le pouvoir qu’elle a sur cette chose si fragile et l’effet de sa langue et de ses lèvres sur le pénis de son homme. Elle le suce longuement, tout en se touchant l’entrejambe d’une main. Elle songe aux deux queues qu’elle a dû engloutir la veille, Celle de Cédric et celle du vieux colonel.


À cette pensée, le rouge lui monte au front, la honte de ce qu’elle a dû faire et subir ; ses sentiments se mélangeant dans une sorte d’exultation malsaine. Elle se souvient du foutre gluant qu’elle a avalé, d’abord contre son gré, puis avec de plus en plus de jubilation, mettant ses sens en ébullition.


Hervé émerge bientôt de son sommeil, admirant sa femme qui le pompe avec autant de ferveur. Il lui caresse doucement la chevelure et la contemple avec amour. Celle-ci lève les yeux et le regarde fixement durant toute la caresse buccale, jusqu’à l’éjection finale de la semence qui déborde de ses lèvres serrées autour du membre marital. Le mari comblé se penche sur sa femme et l’embrasse, recueillant son propre foutre sur la langue de sa tendre épouse.


Valérie, quittant la bite de son époux, vient se blottir dans ses bras, se lovant au creux de son épaule, quêtant ce moment de tendresse dont toutes les femmes sont friandes.


Hervé réfléchit qu’il a mis plus de vingt ans à voir son rêve se réaliser. Il a bien identifié ses envies, ayant compris en son for intérieur qu’il a toujours eu envie de la voir avec d'autres hommes. Il se sent mieux d'en avoir conscience et de l'assumer intellectuellement.


Maintenant qu’elle s’est fait prendre par deux hommes, dont un, son propre patron devant lui, il ne souhaite qu’une chose que les occasions de la voir jouir sous d’autres hommes se répètent. Pourtant, il va falloir agir prudemment, que des répétitions trop fréquentes ne soient pas lassantes à la longue et qu’un dégoût de par et d’autre n’apparaisse. Il ne faut pas que sa femme devienne une femelle à baiser, « une paillasse à foutre » et qu’elle ne soit plus désirable à ses yeux. Il va falloir trouver des jeux, des occasions diverses avec un intérêt érotique certain, pour qu’ensemble, ils y trouvent à chaque fois un nouveau plaisir.


Justement. Il vient de voir sur un panneau publicitaire qu’un salon de l’érotisme va avoir lieu la semaine suivante à Tours dans l’Indre-et-Loire. Chartres n’en est qu’à 200 km par l’autoroute en passant par le Mans. Le dimanche suivant, Pauline est en déplacement avec son lycée pour une visite du château de Versailles. Au bout de quelques jours, Hervé propose donc cette sortie à son épouse en lui disant qu’ils avaient droit à un peu de fantaisie. Celle-ci le traite de « vieux cochon », mais se laisse persuader sans protester comme elle l’aurait certainement fait avant de se laisser circonvenir et d’offrir son corps au beau Cédric.


Le dimanche suivant, pour cette occasion, Valérie a revêtu une jupe en daim, Oh ! Pas une minijupe, mais tout de même dix bons centimètres au-dessus du genou et un corsage saumon en voile qui laisse transparaître un soutien-gorge tabac et des Dim up assortis. Pas de quoi se faire sauter dessus à ce salon licencieux, mais c’est tout de même sexy.


Valérie appréhende de se retrouver avec des pervers, son mari lui a expliqué que ce n'était pas ces pervers-là qui sont dangereux, ceux-ci sont dehors et se fondent dans la masse. Le couple parcourt longuement les stands de lingerie et vêtements sexy ainsi que les magasins de sextoy et autres accessoires. Au début, elle est tétanisée, surtout lorsqu’un vendeur veut lui présenter un gode, mais curieusement elle se sent à l'aise assez rapidement. Il est vrai que les gens ne s'occupent pas des autres. À la grande surprise de son époux, elle demande elle-même des explications sur les vibro-masseurs et les godes à une vendeuse allemande, Hervé en assure la traduction comme il le peut. Le couple achète un gode, un basique pas trop gros avec vibration. Elle surprend vraiment son mari, car s’il se décidait à insister, ils repartiraient aussi avec un œuf vibrant.


Ensemble, ils ont vu plusieurs petits spectacles de strip-tease femmes ou hommes avec parfois des spectateurs qui participent en se portant volontaires, Valérie a eu quand même droit à un spectacle spécial filles sans la présence des hommes, avec des chippendales, elle a été apparemment fascinée par la grosse queue de l'un d'entre eux qui a touché le visage d'une spectatrice ! Elle y a fait allusion plusieurs fois par la suite.


Cela a créé un vrai moment de complicité entre eux. Hervé a montré à Valérie des femmes habillées extrêmement court avec des bottes comme il aimerait. Elle a hésité, mais elle lui a dit qu’elle ne sait pas si elle pourra. C’est vrai qu’elle est complexée par son âge, pourtant ses yeux sont pleins d’envies. Il y avait aussi des filles, jeunes en porte-jarretelles et string devant certains stands, splendides et Valérie a bien vu que son mari lorgnait sur elles.


Le soir pendant le repas, elle dit à leur fille qu'elle est contente que son père l'ait sorti avec un petit sourire complice plein de sous-entendus. Plus tard, dans le lit conjugal, elle dit à Hervé que le sextoy c'est pour jouer tous les deux, qu'elle n'a pas l'intention de s'en servir toute seule, comme pour le rassurer. D’un seul coup, Valérie lors de cette journée dans ce milieu très « particulier » s’est retrouvée plus ou moins désinhibée. Elle se confie à son mari, lui disant qu’elle a remarqué particulièrement la fille avec la laisse, qui traînait un homme presque nu derrière elle ; puis, une autre avec une robe indescriptible, où elle était quasi à poil, elle a aussi vu un couple, la femme ultra court avec lisière Dim up apparente qui prenait manifestement plaisir à se montrer ainsi.


Puis, apparemment choquée, mais aussi dans une sorte de fascination, elle décrit à son mari ce couple de leur âge, où la femme, à la chevelure blonde, portait une minijupe en cuir noir et un bustier de même matière d’où débordaient ses gros nichons, tandis que son mari retroussait sa jupe et la caressait alors que de toute évidence elle n’avait pas de culotte. Enfin, elle reparle à plusieurs reprises dans la soirée du chippendale, toujours en plaisantant sur la taille du sexe, la jeunesse ou la musculature du mec, elle dit aussi à son mari qu'il était beau. Hervé lui demande plus sérieusement si elle a ressenti de l’excitation en le voyant, elle soutient que non tout en rougissant.


Hervé profite de ses confidences pour la caresser et, à sa grande surprise, c’est elle qui demande à essayer le gode. Il ne sait pas si c'est le symbole de l'objet ou les vibrations, mais elle réagit bien, car elle est très mouillée et là, il lui demande si elle se caresse parfois ? Elle nie, mais Hervé lui demande avec insistance de se caresser. Elle ne le fait pas très longtemps, un peu coincée, se touchant à peine avec ses doigts. Soudain, elle lui enlève le gode des mains et se l’applique sur le clitoris puis, sans hésiter, elle se l’enfonce dans le vagin, l’agitant fébrilement au plus profond de sa matrice. Hervé est au bord de l’apoplexie, car il voit sa femme se gamahucher comme une folle, lorsque celle-ci, telle une furie le supplie de la prendre…


À suivre…








Les avis des lecteurs
 

Que cela fait du bien de lire un tel texte ! J'en suis bouleversée. A peine terminé, on est en attente d'un autre, puis un autre. On n'ose à peine imaginer où l'on va nous conduire, mais délicatement, on se laisse prendre la main pour suivre les délices du libertinage. Juste sous les seins, au beau milieu, une sensation de chaleur nous accompagne, soumises, dociles, vers les chemins promis par Vieulou. Inutile d'insister, je suis conquise.
Effrontée

 
Dranreb

Egal à vous Vieulou .... chouette comme tout cet épisode

Valérie entre dans une autre ère. Sous votre "plume agile" ses découvertes seront au delà de ce qu'elle peut imaginer.

Valérie a de la chance que ses stories soient mises en lumière par un Maitre de l'écriture ainsi que nous.

Comme en Afrique tjrs aller chercher conseils sous l'arbre à palabre auprès des sages

Merci encore

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par VIEULOU


 
Première sodomie 12- LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 11-12-2017
 
Première approche d’une sodomie 11 - LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 04-12-2017
 
Une soirée entre amis – Une infirmière en Beauce 12 - Récit érotique publié le 29-11-2017
 
Laura, l’actrice de X 10- LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 27-11-2017
 
Découverte du saphisme de mon épouse 09 - MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 20-11-2017
 
Première exhibition– Une infirmière en Beauce 11 - Récit érotique publié le 15-11-2017
 
Confidences après l’orgie 08- LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 13-11-2017
 
Le retour d’une orgie 07 - LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 06-11-2017
 
La poursuite du rêve – Une infirmière en Beauce 10 - Récit érotique publié le 02-11-2017
 
Roland l’amant de Katte 06 LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 30-10-2017
 
L’Époux comblé 05 LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 23-10-2017
 
L’Amant imposé 04 LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 16-10-2017
 
Salon de l’érotisme – Une infirmière en Beauce 09 - Récit érotique publié le 12-10-2017
 
La capitulation 03 -LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 09-10-2017
 
La résurection 02 - LA MÉTAMORPHOSE – - Récit érotique publié le 02-10-2017
 
Une démarche surprenante 01 - LA MÉTAMORPHOSE - Récit érotique publié le 29-09-2017
 
DÉFLORATION DE LA FILLE D’ODILE - Récit érotique publié le 21-12-2016
 
RÉVEIL D’UNE LIBERTINE – Une infirmière en Beauce 08 - Récit érotique publié le 13-12-2016
 
LE DIABLE EN RIT ENCORE – Une infirmière en Beauce 07 - Récit érotique publié le 07-12-2016
 
LE PIEGE SE REFERME – Une infirmière en Beauce 06 - Récit érotique publié le 29-11-2016
 
PRELIMINAIRES AU CHATEAU – Une infirmière en Beauce 05 - Récit érotique publié le 23-11-2016
 
L’APPÂT PERVERS– Une infirmière en Beauce 04 - Récit érotique publié le 16-11-2016
 
L’AUDACE D’UNE MÈRE DE FAMILLE Les Aventures de Fabienne 06 - Récit érotique publié le 14-11-2016
 
LA RECONQUÊTE D’UNE ÉPOUSE – Une infirmière en Beauce 03 - Récit érotique publié le 05-11-2016
 
TENTATION ADULTÉRINE– Une infirmière en Beauce 02 - Récit érotique publié le 27-10-2016
 
LA BOITE A MUSIQUE – Une infirmière en Beauce 01 - Récit érotique publié le 16-10-2016
 
LA MATURE ÉPERDUE – Dévergondages, suite et fin -18 - Récit érotique publié le 04-10-2016
 
LE MARI EXIGEANT– Dévergondages 17 - Récit érotique publié le 28-09-2016
 
SURPRISE DU MARI– Dévergondages 16 - Récit érotique publié le 26-04-2016
 
L’ex-petit-copain Black au cinéma X – Dévergondages 15 - Récit érotique publié le 01-04-2016
 
L’ENCULAGE D’UN PETIT CUL - Dévergondages 14 - Récit érotique publié le 25-03-2016
 
ANTOINETTE LA BRUNE AUX GROS SEINS - Dévergondages 13 - Récit érotique publié le 12-03-2016
 
Partouze pour une douairière - Renaissance 05 - Récit érotique publié le 13-02-2016
 
Indécence et Déshonneur - Dévergondages 12 - Récit érotique publié le 31-01-2016
 
Jusqu’au bout de l’indignité - Dévergondages 11 - Récit érotique publié le 13-01-2016
 
Découverte des sexe-toys par la belle mature - Renaissance 04 - Récit érotique publié le 04-01-2016
 
INITIATION À L’EXIBITION - Dévergondages 10 - Récit érotique publié le 26-12-2015
 
Défloration du croupion d’une mature - Renaissance 03 - Récit érotique publié le 21-12-2015
 
L’initiation saphique d’une adjudante - Éloge de la Candeur (13) - Récit érotique publié le 25-09-2015
 
Douce volupté pour une femme mûre -RENAISSANCE 02 - Récit érotique publié le 14-09-2015
 
APRÈS L’AMANT, LE MARI - Dévergondages 09 - Récit érotique publié le 08-09-2015
 
Une quinquagénaire plantureuse troussée par un trentenaire RENAISSANCE - 01 - Récit érotique publié le 29-08-2015
 
LE CURÉ POLISSON Les Aventures de Fabienne 05 - Récit érotique publié le 25-08-2015
 
LE BAISODROME - Dévergondages 08 - Récit érotique publié le 20-08-2015
 
LA MACHINERIE INFERNALE - Éloge de la Candeur (12) - Récit érotique publié le 17-08-2015
 
LA FLAMANDE 04 – Magda sodomisée - Récit érotique publié le 24-07-2015
 
LA FLAMANDE 03 – Magda se dévergonde - Récit érotique publié le 21-04-2015
 
LA FLAMANDE 02 – Magda l'impudique - Récit érotique publié le 10-04-2015
 
LA FLAMANDE 01 – Magda l'effrontée - Récit érotique publié le 30-03-2015
 
TOURMENTS - Éloge de la Candeur (11) - Récit érotique publié le 25-12-2014