... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (39) : notre cadeau de mariage.


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Olga T [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 85 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.5 • Cote moyenne attribuée par HDS : 10.0
• L'ensemble des récits érotiques de Olga T ont reçu un total de 360 601 visites.

sexe récit : Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (39) : notre cadeau de mariage. Histoire érotique Publiée sur HDS le 07-02-2018 dans la catégorie Plus on est
Tags: Candaulisme   Cocufiage adultere   Sodomie 
Cette histoire de sexe a été affichée 3726 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (39) : notre cadeau de mariage. ( 10.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (39) : notre cadeau de mariage. ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (39) : notre cadeau de mariage.

Je me suis mariée trois fois, deux fois avec Philippe (2003 et 2014), une fois avec Hassan en 2011.

En apparence, ces trois mariages ont un scénario commun : à chaque fois, dès la soirée de la cérémonie, j’ai été adultère. Techniquement c’est vrai : d’autres hommes que mon époux m’ont possédée, quelques heures après mon engagement de fidélité devant l’officier d’état-civil.

En réalité, les choses ont été très différentes pour chacun de mes mariages.

En 2003 (récit n°5), le scénario candauliste qu’avait élaboré Philippe ne s’est pas déroulé comme il l’avait prévu. Pour le punir de son comportement, je ne lui avais pas permis d’assister à mes ébats avec Pierre, son ami et son témoin.


En 2011, il s’agissait d’un adultère stricto sensu, même si la particularité fut qu’il avait été commis avec mon ex-mari, Philippe, qui inversait en quelque sorte les rôles avec Hassan (récit n° 34).

Je m’attendais donc à ce que ce mariage soit, en plus intime, la répétition de celui de 2003, où Philippe avait tout fait pour que je sois adultère dès la première nuit, ce qui s’est finalement passé avec son témoin, son ami Pierre. Mais cette fois-ci, Pierre n’était pas invité. Nous avions osé inviter Hassan, qui déclina poliment. J’avais poussé le vice jusqu’à inviter Marie C. et Flavienne, la seconde ne répondit pas, la première fût présente. Apaisée, elle s’abstint cependant de venir avec son mari, un certain Rachid A. (mon ex-prédateur) qui désormais exerçait ses talents sur cette garce.
Elle avait tourné la page, me remerciant puisque c’est grâce à moi qu’elle avait rencontré Rachid, qui était le mâle qui lui convenait, de son propre aveu. Marie me félicita pour la ténacité que j’avais montrée pour finalement consolider mon couple avec Philippe.
Philippe se montra follement amoureux de sa « nouvelle » épouse, mais aussi sage, au sens où il ne cherchait pas à me précipiter dans les bras de tel ou tel de nos invités. Ceux-ci étaient d’ailleurs bien moins nombreux que lors de la première cérémonie, nous avions perdu entretemps beaucoup d’amis et de connaissances pour qui nous sentions désormais le souffre.
Christine fût, pour la troisième fois, mon témoin de mariage et son mari Jean, qui avait été mon amant, (voir récit n°15) fut le témoin de Philippe.

• Philippe, j’espère que tu n’as pas prévu que nous finissions la nuit de noces ensemble tous les quatre, même si Christine et Jean ne disaient jamais non quand il s’agissait de plaisir.

• Franchement, ce ne serait pas très original, Pierre a été ton amant, Christine ma maîtresse et la tienne. On n’a plus rien à découvrir avec eux !

• Je te rappelle de toute façon que j’ai eu carte blanche de ta part pour tout organiser.

• J’espère que tu ne vas pas m’offrir une nuit de noces classique.

• Tu ne seras pas déçu, mon mari candauliste. Tu te souviendras de cette nuit de noces, mon amour. Patience, mon chéri, c’est une surprise.

La soirée se déroula sans encombre, rien à voir avec l’ambiance érotique de mon premier mariage où tout avait été fait pour que je tombe dans les bras de Pierre. Aux yeux de nos invités et de la famille, nous nous étions assagis et nous allions passer une nuit de noces « classique », moi me réservant pour les assauts d’un mari revigoré. Nous avions d’ailleurs passé la soirée ensemble, et je n’avais eu de cesse de chauffer Philippe. Lui de son côté se montrait de plus en plus audacieux et, si je ne l’avais pas retenu, il aurait été capable de m’honorer en public.
Nous partîmes donc assez tôt et sous les applaudissements de nos invités, convaincus que Philippe allait me baiser toute la nuit.
Nous arrivons chez nous. Philippe n’a pas remarqué qu’une voiture est stationnée, avec deux hommes à bord qui attendent un signal.

MON CADEAU DE MARIAGE

Une fois dans la chambre, Philippe retire d'une main experte l'encombrante robe de mariée et les dessous en dentelle. Je me retrouve nue en un clin d’œil. Affichant son sourire le plus enjôleur, il avance des mains caressantes vers mon corps. Il le connait si bien et pourtant il s’émerveille toujours de la douceur de ma peau et de la finesse de mon corps. Philippe me prend dans ses bras, goûtant le contact de ma peau nue et chaude.

• Doucement, mon chéri, nous avons toute la nuit jusque l’aube et même au-delà. Mets-toi en slip. Hum, tu as une superbe érection.

• Tu m’as rendu fou toute la journée, Olga !

• Tu n’es pas au bout de tes surprises, mon mari. Je reviens.

Je revins avec une tenue sexy qu'on avait achetée ensemble : une guêpière noire, en dentelles, mini string, bas noirs et hauts talons ! Philippe était prêt à me sauter dessus.

• Mon chéri, assieds-toi sur ton fauteuil !

Assis, je lui attachais les jambes et les mains derrière le siège. Il était excité. Il savait à quoi servait habituellement ce fauteuil. C’était celui où, assis et nu, il matait mes ébats et finissait par jouir sans même avoir besoin de se toucher. Il se doutait que cette nuit serait particulière.

Je commençais par m’asseoir sur lui, à l’embrasser et le caresser, en jouant de mon corps et de ma poitrine. Philippe devenait fou de désir, il allait exploser.
• Maintenant la surprise, mon petit mari candauliste.

Je sortis de la chambre et revins deux minutes plus tard.

J’étais accompagnée de deux mecs, deux grands gaillards bien baraqués, que j’avais rencontrés à la salle de sports que je fréquentais et qui m’avaient dragué ouvertement. Je leur avais fait comprendre que ça ne m’intéressait pas. Ils furent d’autant plus surpris quand, peu après, je les abordais et je fus très directe :

• Vous vous intéressez toujours à moi ?

• Ben oui, faudrait être un impuissant pour ne pas être attiré par une femme comme toi.

• Mais la dernière fois tu nous as dit sèchement de te laisser tranquille, que tu n’étais pas libre

• On ne va pas y aller par quatre chemins : vous voulez toujours me baiser ?

• Et ben dis-donc t’es directe toi ! Evidemment qu’on rêve de te sauter !

Je leur ai expliqué que Philippe était candauliste et que je voulais donc lui offrir ce cadeau pour notre nuit de noces. Je leur ai demandés de me traiter comme une salope, parce que j’en étais une et que mon mari adorait que je sois traitée ainsi.

Les deux hommes étaient en boxer et la bosse qui se dessinait dedans en disait déjà long sur la raison pour laquelle ils étaient là.

• Mon cadeau pour notre mariage, mon amour ! J'espère que cela te plaira !

Philippe avait les yeux grands écarquillés.

• Baisez-la bien cette salope, ensuite je m’occuperai d’elle. Allez-y, ne vous gênez pas

• T’inquiète, elle va prendre son pied, ta pute !

C'est alors que les deux bougres sont rentrés en action, en commençant à me coller, me caresser, m'embrasser. Ils s'occupaient bien de mes petits seins si sensibles et de mes fesses fermes et rondes.


Je commençais à malaxer les bosses formées dans les boxer. Je retirais le boxer d'un des deux mecs et je pus constater un beau sexe, digne d'un mulet. Impressionnant l'engin ! Long de 20 cm et le diamètre n'était pas triste non plus. Le deuxième gars ne se fit pas attendre et retira le sien de lui-même. Même spécimen ! Je ne m’étais pas trompée : j’étais aux prises avec deux gaillards bâtis comme des ânes.

Les deux types ont commencé à me déshabiller, tout en me caressant et m'embrassant, surtout en s'occupant de mes seins.

• Putain, Dany, j’y crois pas qu’on va se taper une telle meuf. Et devant le mari en plus

• On va bien s’occuper d’elle, répondait celui qui s’appelait Eric. Ouah, c'est vrai qu'elle est divinement belle et bandante.

• T’as vu, elle a conservé son alliance, cette salope ! Faire ça le soir de son mariage, c’est incroyable !

• Cette alliance n’est pas un gage de fidélité, elle symbolise le pacte candauliste que nous avons passé. Je la garde toujours quand je fais baiser par un autre homme, qu’il sache que je suis mariée et que je fais ça avec l’accord de mon mari.

• Je ne comprends pas grand-chose dans votre histoire. Ce que je sais, c’est que vous êtes des sacrés vicieux et que tu vas être servie ce soir, salope !

• J’y compte bien ! Ma jouissance ce soir est aussi un cadeau pour mon mari !

Une fois nue, l'un d'eux me souleva et me projeta sur le lit. Pour Philippe c’était un spectacle ahurissant et surexcitant. Pour moi, la promesse de me faire baiser par deux mâles, ça m’avait tant manqué.

Ils se jetèrent à leur tour sur le lit et continuèrent à s'occuper de moi. L'un des deux m’écarta les jambes et commença à lécher comme un fou mon entrejambe, tout en empoignant les cuisses pour qu'elles restent bien écartées. L'autre, Eric, mit sa grosse queue en face de sa bouche et, m'attrapa par les cheveux avec une main :

• Suce, salope ! Regarde, cocu, c’est comme ça qu’il faut la traiter. C’est une bonne soumise.

• Oh oui, allez-y, ne vous gênez pas, elle adore ça et moi aussi. Des mois qu’on n’a pas fait ça, ça nous manque ! Je veux l’entendre gueuler de plaisir ! Merci chérie pour ce magnifique cadeau, le spectacle de ton plaisir lors de cette nuit particulière.

Dany me léchait comme un fou, je venais d’avoir un premier orgasme. Je commençais à lâcher des gémissements de femme surexcitée. Malgré ça, entre deux râles, je m’attelais à sucer l'autre. Pas évident au vu du membre à engloutir. Je le relâchais même souvent pour reprendre mon souffle, tout en continuant de le caresser lui et ses deux couilles énormes pleines de sperme.

Dany demanda à l'autre d'inverser les rôles. Il apparaissait comme un vrai leader celui-là. Il approcha son énorme queue de ma bouche et l’engloutit d'un seul coup tout en me maintenant la tête avec une main, pendant qu'il utilisait l'autre pour me caresser les seins. Eric commença alors à me lécher à son tour.

J’avais du mal à pomper complètement le mec mais il faisait pression avec sa main pour que je ne lâche pas prise. J'avais du mal à respirer, cela se voyait.

• Alors, ça te plaît de voir ta salope se faire dominer par deux mecs ? On dirait que oui, car tu bandes à mort. Elle est vraiment trop bandante. Elle va déguster, je te le promets. On va t'en mettre plein la vue !

Après quelques minutes, ils me lâchèrent et Dany dit :

• Maintenant, passons aux choses sérieuses ma poule ! Tu vas passer à la casserole !

Il s'approcha de mon entrejambe et mit son gros gland près des lèvres trempées pendant que l'autre me tenait au niveau des épaules, promenant sa queue sur mon visage.
Sa queue commença à rentrer doucement dans mes entrailles. Quitte à déroger au Pacte candauliste, allons jusqu’au bout : Dany n’avait pas mis de préservatif et je n’en voulais pas, je voulais, pour ma nuit de noces, m’offrir complétement.

Lorsqu'il commença à me pénétrer, je fermais les yeux et lâchais un râle qui en disait long. Un râle qui continua jusqu'à la complète pénétration du mastodonte.

• Elle aime ça ta petite femme ! Elle va être servie, crois-moi !

Il commença alors des va et vient puissants et profonds, me pénétrant le plus loin qu'il pouvait, écrasant ses couilles sur mes fesses bien fermes, tout en me mordillant et me pelotant les seins.
A chaque va et vient, je gémissais de plus en plus fort. Je prenais mon pied comme jamais, cela se voyait ! L'autre continuait à promener sa queue sur mon visage, tout caressant mes seins. Il n'attendait qu'une chose : me baiser à son tour !

Après quelques minutes de sévère pilonnage, j’étais en pleine sueur, lâchant des râles de plus en plus forts, des cris de jouissance terribles.

• Tu aimes ça ma salope ! Te faire prendre devant ton mari comme une pute.

• Oh ouiiiiii Je suis une salope et Philippe aime que sa femme soit une pute. Il a voulu qu’on se marie à nouveau, il fallait donc que je le fasse cocu dès la première nuit !

• Oh que c’est beau, allez-y les gars, démontez-la, faites la couiner !

• Ca te plait, Philippe ? Je le fais pour moi, mais aussi pour toi. Oh que c’est bon, mon Dieu

• Merci chérie, c’est un magnifique cadeau.

• C’est mieux qu’il y a dix ans, mon Philippe. A l’époque, je t’avais puni, tu te souviens, tu avais pu écouter et pas mater.

• Je préfère cette fois. Pas seulement parce que je mate. Il y a dix ans, Pierre t’avait fait l’amour, ceux-là te niquent comme une chienne.

Ça m’excitait à fond. Oui, j’étais une vraie chienne en chaleur, criant de plus belle à chaque pénétration, plus puissante les unes que les autres. Le lit grinçait, mes seins ballottaient dans tous les sens. Je pensais que le lit allait craquer au vu des secousses générées par les coups de hanche puissants qu'il me donnait. La folie ! Je criais de plus en plus fort, comme une furie.

Au bout de vingt minutes, j’explosais ! Un cri énorme, qui aurait pu ameuter tout le quartier. Il y a longtemps que je n’avais pas joui comme ça ! Et là, à son tour, Dany lâcha un râle puissant. Il se vidait complètement en moi le salaud. Il m’inonda d'une quantité impressionnante de sperme. Un vrai délire!

Quand il se retira de moi, j’avais un trou béant tant il avait dû dilater ma chatte et une grosse quantité de sperme qui commençait à en sortir, coulant sur mes fesses. Pour m'avoir bien baisée, il m’avait bien baisée le salaud !

Sur quoi, l'autre ne tarda pas à entrer en action. Il n'en pouvait plus le bougre. Il me mit en levrette, mit son gland à hauteur de l'anus et commença à tapoter son immense queue sur mes fesses pour comprendre la suite des événements. Il mit un peu de salive sur l'anus, un doigt pour préparer le terrain et il se prépare à me pénétrer. Lorsqu'il est entre, j’ai poussé un cri de douleur. Un tel engin ne rentre pas sans faire de dégât ! Mais il parvient à bien rentrer dedans jusqu'au bout et s'installe confortablement. Au fur à mesure qu'il s'installait, je poussais un râle qui en disait long sur l'intrusion.

Après quelques secondes de repos à l'intérieur, histoire de bien dilater mon petit trou, il commença à faire des va et vient bien puissants et bien profonds, écrasant ses couilles sur mes fesses. À chaque pénétration, je poussais un cri aigu, mêlant douleur, excitation et plaisir. Un must absolu. Il continuait à me pilonner tout en me maintenant par les fesses, qu'il fessait d'ailleurs joyeusement de temps à autre.

Je recommençais à crier comme une folle.

• Oh oui, j’aime ça ! Vas-y, salaud, casse-moi le cul !

J’étais en levrette, ce gros calibre me pilonnait, mes seins en train de ballotter comme des fous. Je criais, hurlais, mordillais les draps de lit. Philippe ne perdait pas une miette du spectacle !

Pendant ce temps, Dany était étendu à côté, en se caressant le membre et en admirant le spectacle. Le spectacle était tellement bandant que mon premier baiseur avait déjà repris de la vigueur. Quelle santé !

Soudain, après une quinzaine de minute, Eric lâcha un râle puissant, se déversant complètement en moi, sur quoi je poussais un hurlement aussi.
Dany, qui se branlait devant le spectacle, se redressa d'un coup et mis sa queue à hauteur de ma bouche. D'un coup, il me balança une seconde décharge droit dans la bouche, que je m’efforçais d'avaler. Après quelques secondes, Eric se retira, laissant un trou béant tant il avait dilaté mon anus, duquel sortait une sacrée quantité de sperme, coulant le long de mes cuisses.

Je m’écroulais, extenuée, dégoulinant de sperme par mes deux orifices qui avaient été rudement à mis à contribution. De son côté, le spectacle avait tellement excité Philippe qu’il avait joui, dans un état second, dans son boxer. Il est sûr que jamais il n’oublierait ce second mariage.

Les deux étalons se sont levés et ont quittés la chambre tout en lançant :

• Bon on ne voudrait pas abuser. On te la laisse, même si on était prêt à remettre ça. C’est votre nuit de noces après tout ! Amusez-vous bien les amoureux !

Et en effet, maintenant que nous avions donné libre cours à mon hypersexualité et au candaulisme de Philippe, je voulais maintenant une nuit de noces classique, que je n’avais pas eue dix ans auparavant, puisque Philippe m’avait alors poussée dans les bras de son ami Pierre.

Je reconnais que je suis la dernière des salopes quand je me laisse aller à mon hypersexualité. Mais je suis aussi une femme comme les autres et j’avais besoin, après ces étreintes brutales, presque bestiales, de l’immense tendresse, des caresses de l’homme que j’aime : Philippe. J’avais besoin de faire encore et encore et encore l’amour avec lui.








Les avis des lecteurs
Olga T

Oui, Manon, il a adoré ça!

 
 

Philippe devait être comblée par cette séance candauliste!
Manon

 
Olga T

merci Alice.Le texte qui doit paraitre aujourd'hui appartient à la rubrique "lectures érotiques" Particulièrement recommandée, cette lecture!
Je tiendrai donc compte de cette remarque pour la publication suivante.

 
 

Merci, Olga, toutes ces rubriques sont intéressantes, mais beaucoup de ceux et celles qui te suivent sont d'abord là pour votre histoire. Il faudrait peut-être publier plus qu'un épisode par mois, sans écarter les autres séries de textes, que je trouve intéressantes aussi.
Alice

 
Olga T

Merci ma Christine. J'ai décidé de ne plus réagir aux commentaires de Jeanne. Je n'ai pas de leçons à recevoir d'elle!

 
Olga T

@ Alice, bientôt. J'essaie de publier un texte par semaine, mais en respectant l'ordre des différentes thématiques: lectures, Histoire, mythologie et ensuite les récits sur notre couple. Donc patience!

 
 

La liberté sexuelle, c'est aussi la cause des femmes! Et Olga est une femme libre. Alors laissez-la donc en paix SVP!
Christine

 
 

Charline a raison: par ton comportement et tes écrits, tu nuis à la cause des femmes! Jeanne

 
Olga T

Non Charline, je suis une féministe affirmée, qui revendique sa liberté sexuelle. Mais dans ces cas-là, j'ai d'abord besoin d'un mâle, qui me baise

 
 

 quand la suite? On s'impatiente!
Alice

 
 

@ Olga, en encourageant les machos, tu oublies le combat féministe!
Charline

 
Olga T

Jocelyne, je dois avouer que oui. Quand je suis excitée comme ça, je n'ai besoin que d'une chose: être baisée, traitée en femelle.

 
 

Tu aimes que des machos te traitent ainsi?
Jocelyne

 
Olga T

Merci à Manon (bonne lecture!) et à Robert. Oui, Agnès je raconterai tout cela, en détails, patience!
@ Jessica, oui j'ai une chance immense d'avoir un mari candauliste qui m'adore, comme Philippe.
@ Louise, j'aime avaler, mais j'aurais bien aimé qu'il me baise une nouvelle fois, c'était trop bon
@ André, je les ai revus quelques fois, après accord préalable de Philippe. Ca s'est passé dans les vestiaires de la salle de sports, à l'hôtel ou chez eux. Les rapports étaient protégés.
Je les ai perdu de vue assez rapidement puisque, quelques mois après le mariage, nous avons changé de région.

 
Olga T

@ Christine, merci et c'est toujours un plaisir pour Philippe et moi de nous retrouver avec vous, de participer à vos soirées. Les moments où nous pouvons donner libre cours à notre recherche du plaisir sont plus rares, d'où aussi le besoin de varier. Quand je suis en effet en manque, que j'aurais envie de me mettre en chasse et de m'offrir au premier venu, tu sais me canaliser et m'apaiser, en me faisant jouir à distance. Et puis j'avoue que c'est avec toi que j'ai découvert tous les secrets du saphisme et que j'aie tant être dans tes bras. Agun le comprend mais je sais qu'elle en souffre.

 
 

Je découvre tes récits. J'adore! Je vais reprendre tout depuis le début.
Bises
Manon

 
 

Je suis jalouse! Quelle chance tu as d'avoir un mari qui t'autorise ça et qui en plus est demandeur!
Jessica

 
 

Merci Olga pour ta réponse. Mais tu ne m'as pas dit si tu as revu ces deux étalons? Si oui, où? En présence de Philippe? Avec son accord? Allez, raconte! Je suis certain qu'ils avaient envie de remettre le couvert et toi aussi! Vous avez ça où?
André

 
 

Dommage que Dany se soit vidé dans ta bouche. Tu n'aurais pas préféré qu'il te baise à nouveau?
Louise

 
 

@ Christine, merci pour tes réponses. J'espère  qu'Olga nous racontera tout cela en détail, dans de prochains récits!
Agnès

 
 

Votre "nouveau pacte candauliste" a introduit quelques précautions, mais ce récit prouvé que les fondamentaux demeurent. Pour votre plus grand plaisir. Et le nôtre, Én tant que lecteurs!
Robert

 
 

@ Agnès, comme convenu avec Olga, je te réponds
Oui Olga et Philippe ont déménagé peu après leur remariage, ils sont désormais dans une grande agglomération, où leur anonymat est garanti. Philippe aussi changé de travail.
Nous sommes toujours amis, mais les contacts directs sont évidemment espacés.
Olga est plus que mon amie, j'ai été témoin de ses trois mariages, je suis sa complice, sa muse.
J'ai des contacts téléphoniques fréquents, quotidiens avec Olga et nous évoquons souvent les sujets intimes. Quand Olga est " en manque" ces conversations, où nous faisons l'amour par Whatsup, l'appaisent un peu.
J'aime la faire jouir ainsi à distance, être témoin de son plaisir, évoquer les sujets les plus chauds, la pousser à se caresser, se goder.
Nous nous voyons, les deux couples, de temps pour des week-ends, qui, naturellement nous permettent des parties à 4. Pas assez à mon goût. Olga me manque et j'aime aussi faire l'amour avec Philippe, même si Olga est très jalouse. Philippe le candauliste adore par contre offrir son épouse à Jean.
Philippe et Olga ont aussi eu l'occasion de participer, dans notre maison de campagne, à des partouzes et gang bang, où Olga a été à la hauteur de sa réputation. Ces moments sont privilégiés et pas assez fréquents, car il faut s'organiser pour faire garder les enfants. Et puis Philippe et Olga veulent connaître d'autres sensations, et ne nous réservent pas les rares moments où ils peuvent se livrer au candaulisme de Philippe et aux pulsions hypersexuelles d'Olga.
Je suis, comme Olga, profondément bisexuelle, je n'ai jamais rencontré une femme comme elle capable de jouir autant dans des ébats saphiques. Agun, particulièrement possessive et amoureuse de la belle Olga, a fini par comprendre qu'entre Olga et moi c'était purement sexuel, alors que leur relation est celle d'un couple.
Christine


 
Olga T

@ Daniel, oui et nous préférons comme ça!
@ Jennifer, j'aime beaucoup ça, même si je préfère évidemment être baisée!
@ Léon: exact! Bises
@ Agnès, je laisserai Christine te répondre.
@ André, pour une nuit de noces, cela était suffisant car je voulais aussi faire l'amour avec mon mari, comme toute épouse!

 
 

Dommage qu'ils n'étaient que deux et qu'ils ne t'aiment pas baisé toute la nuit! Tu les as revus par la suite? Avec l'accord de Philippe? En sa présence? Ils t'ont prise à nouveau sans capote?
André

 
 

@ Christine. J'ai compris que Philippe et Olga ont changé de région. Vous êtes toujours amies? Les deux couples sont-ils encore "intimes" ?
Agun accepte-t-elle que tu fasses de temps en temps l'amour avec Olga?
Olga et Philippe participent-ils encore de temps en temps aux fameuses soirées très chaudes de Jean et Christine dans leur maison de campagne ( le fameux château)?
Agnès


 
 

Salut olga
Il ne faut pas changer ta personne, n'en déplaise aux frustrés... on met juste un nouveau costume...
Léon

 
 

Manifestement tu aimes te faire enculer!
Jennifer

 
 

C'est beaucoup moins hard que du temps de Rachid, mais c'est beaucoup plus excitant, la complicité avec Philippe est totale. Ce n'est plus du cuckold, c'est du candaulisme. Daniel

 
Olga T

@ Kaminu, Steph et JP, Cindy: merci!
@ Jeanne: non Philippe et moi ne changerons pas, tant pis si ça ne te plait pas
@ Christine, c'est exact et je te remercie de ton aide pour préparer cette magnifique soirée!


 
 

Tu ne changeras jamais et, Philippe, hélas, laisse faire!
Jeanne

 
 

Oui Olga, je suis une femme et une de tes admiratrices! Cindy

 
Kaminu

Merci Olga, tu m'as encore bien fait jouir.

 
Olga T

@ Paul, je crois en effet que c'est une combinaison qui donne satisfaction à tous les deux!
@ Laure: ses mains étaient attachées aussi. Il a fini par gicler sans se toucher, tellement il était excité. Mais il avait des réserves car ensuite nous avons fait l'amour toute la nuit. Philippe comme moi étions insatiables
@ Luc, Philippe aurait aimé aussi, mais moi j'avais tout simplement envie de mon homme, de redevenir une mariée "classique"
@ Anna, oui, en effet!


 
 

Tu n'as pas tout dit, mais tu m'as autorisé à compléter. Nous fréquentions ensemble ce club de sport et j'avais été témoin de la façon dont tu avais rejeté ces deux mâles, prouvant ainsi à ma grande surprise ton respect du pacte candauliste imposé par Philippe.
Par la suite tu m'avais dit que tu cherchais un moyen de faire plaisir à Philippe pour votre nuit de noces, d'autant que 10 ans plus tôt il avait été terriblement frustré.
Je t'ai dit de me laisser faire, que j'avais peut-être une idée.
Je suis allée seule au club de sport, Dany et Eric étaient là, je n'y suis pas allée par quatre chemins, je me suis offerte à eux. La nuit que nous avons passé ensemble a été grandiose, ils m'ont démonté. Pendant nos ébats, ils ont souvent référence à "ta copine" "on a entendu parlé d'elle, on sait que c'est une chaudasse" Ils te voulaient.
En les quittant, je leur ai dit qu'ils auraient peut-être bientôt une excellente surprise.
Je t'ai parlé d'eux, je t'ai dit que je les avais "essayés" et qu'ils étaient un bon coup.
Tes yeux ont brillé et tu m'as dit "formidable idée" et tu as ajouté: "pas un mot à Philippe ni même à Jean"
Tu m'avais mis dans la confidence, nous avons élaboré ensemble le scénario, choisi soigneusement ta tenue.
Quand nous sommes rentrés, Jean m'a dit "ils ne vont quand même pas se payer une nuit classique de jeunes mariés, je n'y crois pas" Il a ajouté: "j'aurais volontiers rendu service en baisant Olga devant Philippe, elle était en chaleur ce soir"
Je lui expliqué ce qui était prévu. La suite tu l'as raconté.
Christine

 
un couple de lecteurs

La soirée candauliste parfaite!
Steph et JP

 
 

Une belle entrée en matière pour votre "nouveau" couple!. Une belle illustration de votre nouveau pacte candauliste.
Anna

 
 

Tu aurais aimé qu'ils remettent le couvert et te baisent toute la nuit, non?
Luc

 
Olga T

@ Cindy, oui et un cadeau pour moi comme pour Philippe. Tu es une femme ou un homme?
@ Maurice: merci
@ Julie: j'espère qu'il sera d'accord, tu me raconteras!
@ Dg: oui très différente. Lors de notre première soirée de mariage, Philippe voulait la même chose, mais la manière dont il s'était comporté l'avait privé d'assister, il avait du se contenter d'écouter mes cris de plaisir derrière la porte et attendre 4 ans avant de réaliser son fantasme: être le témoin de mon plaisir


 
 

Philippe était attaché au fauteuil. Il pouvait se branler? Laure

 
 

L'union parfaite d'un candauliste, et d'une hypersexuelle. Vous êtes faits l'un pour l'autre. Paul

 
 

Mon copain m'a demandé en mariage. Je vais dire oui, à condition qu'il accepte une nuit de noces comme celle de Philippe et Olga! Julie

 
 

Sacrée nuit de noce, effectivement très différente de ta première ...

 
 

Une fois de plus tu m'as fait bander! Maurice

 
 

Un joli cadeau de mariage!
Cindy

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Olga T


 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (49) : Olga et les routiers (1 : la cerise sur le gâteau). - Récit érotique publié le 20-09-2018
 
Histoire des libertines (17) : Marguerite d'Anjou, la rose de Lancastre - Récit érotique publié le 14-09-2018
 
Lectures érotiques (12). Juliette Benzoni : Dans le lit des reines. Les amants (Perrin, 2011) Agnès Grossmann : Les salopes de l’histoire. De Messaline à Mata Hari (Acropole 2016) - Récit érotique publié le 06-09-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (48) : les jeunes amants. - Récit érotique publié le 24-08-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (8). Phèdre ou le complexe de la belle-mère. - Récit érotique publié le 20-08-2018
 
Lectures érotiques (11). Esparbec : La jument (Editions La Musardine, 2008) - Récit érotique publié le 09-08-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (47) : l’inconnu de la plage - Récit érotique publié le 24-07-2018
 
Histoire des libertines (16) : « Décapitées » Le destin tragique de trois femmes adultères dans l'Italie de la Renaissance. - Récit érotique publié le 19-07-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (46) : la plage et le camping : plaisir et jalousie - Récit érotique publié le 05-07-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (7). Pasiphaé et le mythe du taureau ou le bonheur d'être bien remplie. - Récit érotique publié le 27-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (45) : Ambre et Renaud - Récit érotique publié le 21-06-2018
 
Histoire des libertines (15) : Lucrèce Borgia l'amorale - Récit érotique publié le 14-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l?épouse hypersexuelle (44) : Un début de vacances prometteur - Récit érotique publié le 04-06-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (6). Cassandre, la victime - Récit érotique publié le 01-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (43) : l’hypersexualité selon Olga ou comment vivre son hypersexualité ? - Récit érotique publié le 18-05-2018
 
Lectures érotiques (10). Claude Des Orbes : Emilienne (Editions 10/18, 1968) - Récit érotique publié le 10-05-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (42) : l’hypersexualité selon Olga. Les origines de mon hypersexualité - Récit érotique publié le 25-04-2018
 
Histoire des libertines (13) : Isabelle, la louve de France. - Récit érotique publié le 22-04-2018
 
Lectures érotiques (9). Eric Mouzat : Je t'en supplie, trompe-moi encore (Editions La Musardine, 2011) - Récit érotique publié le 13-04-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle (41) : l'hypersexualité selon Olga. 1ère PARTIE : CE QU'EST L'HYPERSEXUALITE ET CE QU'ELLE N'EST PAS. - Récit érotique publié le 29-03-2018
 
Histoire des libertines (12) : les brus adultères et le scandale de la Tour de Nesle. - Récit érotique publié le 18-03-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (5). Clytemnestre, adultère et meurtrière - Récit érotique publié le 14-03-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (40) : notre nuit de noces (suite et fin). - Récit érotique publié le 01-03-2018
 
Lectures érotiques (8). Le Déclic de Milo Manara (Albin Michel) - Récit érotique publié le 23-02-2018
 
Histoire des libertines (11) : Isabelle d’Angoulême, épouse infidèle de Jean Sans Terre et femme de pouvoir. - Récit érotique publié le 12-02-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (39) : notre cadeau de mariage. - Récit érotique publié le 07-02-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (4). Eos l’hypersexuelle - Récit érotique publié le 29-01-2018
 
Lectures érotiques (7). Emmanuelle Arsan : Emmanuelle II, l’anti-vierge - Récit érotique publié le 26-01-2018
 
Histoire des libertines (10) : Aliénor d’Aquitaine, une femme libre aux temps des Troubadours. - Récit érotique publié le 12-01-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (38) : notre Pacte candauliste. - Récit érotique publié le 30-12-2017
 
Récits érotiques de la mythologie (3). Aphrodite, déesse de l'amour - Récit érotique publié le 23-12-2017
 
Lectures érotiques (6). Emmanuelle Arsan : Emmanuelle, la leçon d'homme - Récit érotique publié le 17-12-2017
 
Histoire des libertines (9) : deux « salopes » au Moyen-Age : Frédégonde l'impitoyable, Théophano la scandaleuse, impératrice de Byzance. - Récit érotique publié le 01-12-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle (37) : le candaulisme selon Philippe - Récit érotique publié le 23-11-2017
 
Récits érotiques de la mythologie (2). Hélène de Troie, l’adultère - Récit érotique publié le 17-11-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle (36) : nos retrouvailles - Récit érotique publié le 05-11-2017
 
Lectures érotiques (5). Lounja Charif : « La Maghrébine » (Editions Blanche 2010) - Récit érotique publié le 02-11-2017
 
Histoire des libertines : Théodora, la putain devenue impératrice de Byzance. Bibliographie et histoire d’Antonine épouse de Bélisaire et amie de Théodora - Récit érotique publié le 26-10-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle (35) : loin de Hassan, proche de Philippe. - Récit érotique publié le 19-10-2017
 
Histoire des libertines (8) : Théodora, la putain devenue impératrice de Byzance. - Récit érotique publié le 15-10-2017
 
Récits érotiques de la mythologie (1). Candaule et le candaulisme - Récit érotique publié le 11-10-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (34) : adultère… avec Philippe. - Récit érotique publié le 07-10-2017
 
Histoire des libertines (7) : Poppée et Faustine, des impératrices romaines à la réputation sulfureuse. - Récit érotique publié le 02-10-2017
 
Lectures érotiques (3). Au bonheur des femmes infidèles : récits / Sam Carroll. - Récit érotique publié le 30-09-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (33) : le candaulisme est aussi un jeu très dangereux pour un couple. - Récit érotique publié le 28-09-2017
 
Histoire des libertines (6) : Agrippine la terrible. - Récit érotique publié le 26-09-2017
 
Lectures érotiques (2). Eric Mouzat « Petits arrangements conjugaux (La Musardine 2007) - Récit érotique publié le 24-09-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (32) : Philippe, mon mari, mon amant, toujours candauliste. - Récit érotique publié le 19-09-2017
 
Histoire des libertines (5) : Messaline, impératrice et putain. - Récit érotique publié le 15-09-2017
 
Lectures érotiques (1). Jacques Montfer : Le Joyau (Editions Blanche 2009) - Récit érotique publié le 12-09-2017
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Olga T...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par epicurienmature le 2018-09-19 ....
• Par TiFlo le 2018-09-19 ....
• Par cple62500 le 2018-09-19 ....
• Par Matt le 2018-09-19 ....
• Par Homme coquin le 2018-09-19 ....
• Par zulilas le 2018-09-18 ....
• Par LaCérébrale1988 le 2018-09-17 ....
• Par bilboHDS le 2018-09-17 ....
• Par difale le 2018-09-16 ....
• Par Coulybacathebigblackcock27cm le 2018-09-16 ....