... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (40) : notre nuit de noces (suite et fin).


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Olga T [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 85 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.5 • Cote moyenne attribuée par HDS : 10.0
• L'ensemble des récits érotiques de Olga T ont reçu un total de 363 541 visites.

sexe récit : Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (40) : notre nuit de noces Histoire érotique Publiée sur HDS le 01-03-2018 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Candaulisme   Fellation   Sodomie 
Cette histoire de sexe a été affichée 2582 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (40) : notre nuit de noces ( 10.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (40) : notre nuit de noces ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (40) : notre nuit de noces (suite et fin).

Par rapport aux textes que je publie habituellement sur l’histoire du couple très particulier que nous formons Philippe, le mari candauliste et moi, Olga, l’hypersexuelle, ce récit pourra apparaître un peu « décalé ». Un couple qui vient de se marier et qui fait l’amour ensuite jusque l’aube, c’est banal en effet. Pourtant, nos nuits d’amour à Philippe et moi ne sont jamais ordinaires. Avec Philippe, nous baisons ET nous faisons l’amour.
Notre histoire, c’est aussi celle d’un couple amoureux et finalement solide, puisque ce couple a survécu à nos « turpitudes » et qu’il a su rebondir quand il semblait détruit.

Je l’avoue : je suis une femme comblée. J’ai un mari qui m’apporte tout. A la fois, la liberté sexuelle totale, avec d’autres partenaires, à laquelle il m’incite, prenant plaisir à être le témoin, le partenaire de mon plaisir, réalisant par-là son propre fantasme, celui du candaulisme. Mais il m’apporte aussi un amour sans limites, une tendresse, une douceur dont j’ai aussi besoin, sans parler de ses qualités de père de famille et tout ce qui fait la beauté de son âme et tout ce que j’admire chez lui, tout ce qui fait que je suis amoureuse de cet homme et que je ne supporte pas qu’une autre femme prétende l’approcher.

Ce qui distingue fondamentalement la nymphomane de l’hypersexuelle est que la première est en permanence en manque de rapports nombreux qui ne lui apportent d’ailleurs pas satisfaction. Je revendique mon hypersexualité, mais j’ai aussi besoin de la tendresse et de l’amour d’un homme dans des rapports de couple « normaux »
Avoir tout cela à la fois, est une chance exceptionnelle, que je dois à l’amour sans limites de Philippe. C’est en ayant compris cela que j’ai finalement préféré Philippe à Hassan qui, certes était un amant bien plus performant, mais qui m’étouffait par une jalousie maladive et me refusait la liberté que m’accordait et m’accorde Philippe.

Ce récit est donc l’histoire de l’une de mes plus belles nuits avec Philippe, avec bien entendu la première (voir récit n°3) où j’avais enfin été à lui et lui à moi, et aussi, sur un registre plus pervers, la soirée de la noce avec Hassan, lorsque je suis devenue adultère avec Philippe (récit n°34).

LA SUITE DE NOTRE NUIT DE NOCES

La première partie de notre nuit avait été candauliste (voir récit n°39) et destinée à apaiser mes envies d’hypersexuelle, quand je m’étais offerte, en présence de Philippe, à ces deux types qui m’avaient baisé comme la dernière des salopes. J’avais aussi fait cela pour satisfaire le candaulisme de mon chéri.

J’étais repue, ivre de plaisir, mais j’avais surtout envie d’autre chose. J’avais envie de Philippe et je savais qu’il avait envie de moi.


Je commençais par le défaire de ses liens, car il avait été attaché au fauteuil pendant que les deux types me besognaient.

Je me suis mise à genoux devant Philippe. Sa bite, ses couilles, ses cuisses et son ventre étaient maculés de foutre, car, même sans pouvoir se toucher, mon mari avait éjaculé en grande quantité devant le spectacle torride que je lui avais offert. J’ai soigneusement léché les traces de son plaisir, tout en lui doigtant le cul

• Tu as aimé ça, mon chéri ?

• J’ai adoré, ça me manquait. Tu sais que tu es une femme exceptionnelle. Tu n’avais pas envie de continuer avec eux ?

• C’est de toi dont j’ai envie maintenant. Hum j’adore ta semence, même quand elle a séché, je ne m’en lasse pas.

• Cochonne !

• Hum je veux te la prendre en bouche, comme j’aime te pomper mon amour.

• Oh mon Olga, aucune femme ne taille mieux les pipes que toi. Ouiiii, gobe-moi les couilles, elles sont bien pleines, pour toi !

• Ne fais pas de comparaison avec une autre femme, je ne laisserai aucune autre t’approcher. Tu es à moi, Philippe T. tu as compris ?

• Oui, je suis à toi, je t’appartiens, Olga T, ma femme, je suis ton esclave.

• Et bien mon esclave, j’ai envie que tu commences par me sodomiser. J’ai soigneusement nettoyé mon cul des traces de ce type et je t’ai réservé une petite surprise. Je veux que tu baises mon cul ! Il est à toi ! Ce type m’a bien ouverte, mais je me suis spécialement préparée pour toi.

Je me retourne vivement et me penche, mettant en valeur mes belles fesses rondes. Fasciné, incrédule, Philippe regarde ce que j’ai dans le cul : un plug. Je l’enlève doucement, révélant une ouverture secrète, rose et luisante.

Philippe lèche son index, l'enduit copieusement de salive, et le glisse juste avant que le petit trou ne se referme. Il entreprend alors de l'agrandir et l'assouplir en le massant doucement, rajoutant de son autre main un peu d'humidité. Quand il réussit à bouger son doigt tout à son aise, il le retire lentement, son sexe se tient tout proche, tendu, prêt à le remplacer aussitôt.

• Hum, c’est bon, tu vas bien m’enculer, mon chéri !

Philippe s’agrippe à mes hanches, plantant profondément ses ongles dans mes chairs. La tête renversée en arrière, les paupières plissées et les lèvres serrées, Philippe lutte visiblement pour tenter de retarder un orgasme imminent. Il me sodomise avec extase, et moi, les yeux révulsés, je gémis sans retenue. Je me tords en tous sens, semble vouloir échapper à l'emprise de mon partenaire. Peine perdue, il n'y a aucune échappatoire, la poigne de Philippe me maintient fort contre lui.

Oh que c’est bon. Jamais il ne m’a si bien enculée ! Je laisse échapper des soupirs qui évoquent autant le plaisir que la force de la pénétration. Ma croupe ondule de façon magnifique, mais Philippe, les yeux fermés, reste entièrement concentré sur la montée de son plaisir, voulant différer encore le moment où il explosera. Je me démène tellement que je réussis à lui échapper l'espace d'un instant. Philippe grogne de frustration, et d'une main, me plaque contre lui de plus belle. Son autre main s'empare de son sexe magnifiquement dressé et l'introduit vivement entre mes fesses. Son membre s'engouffre et disparait entièrement dans mon ouverture. Je m’abandonne à la force de cette étreinte, me contentant de cris aigus.

Philippe fait encore quelques vigoureux mouvements de va-et-vient, puis se met à râler. Dans un dernier coup de rein, ne pouvant plus retenir sa jouissance, il presse mes fesses, plus fort encore, contre lui, et me tient ainsi, immobilisée, pendant que sa semence déferle en moi.
Je me dégage promptement, furieuse, car je n’ai pas joui et proteste, au bord de l'hystérie.

• Oh mais tu aurais pu m'attendre, monstre !

Peu rancunière, je me retourne et m'avance vers lui à genoux, chaloupant, féline et câline. Je m’approche tout près de son membre repu, qui reprend peu à peu sa modeste taille et se prépare au repos.
Philippe soupire de bonheur et s'étire, comblé.

• Laisse-moi un peu de temps ma chérie, je ne peux plus rien pour toi pour l'instant...

• Ah vraiment, tu crois ça ! C'est bien mal me connaître !

Sauvage et belle à damner tous les Saints, je m’installe devant lui, toujours à genoux, le regard lourd de promesses. Mes mains pressent mon ventre, mes seins, de façon plus que suggestive. Je me penche et touche du bout de la langue le sexe de Philippe qui remue, déjà prêt à se laisser relever, tant la sensation est délicieuse. Je souris malicieusement. Gourmande, je l’engloutis tout entier dans ma bouche et le suce voracement.

• Laisse-moi m’occuper de toi, ma chérie.

Philippe me met sur le lit. Je suis sur le dos, les jambes légèrement écartées pour exhiber mon sexe de femme. Je sais que Philippe adore ce qu’il appelle l’origine du monde, en référence au tableau de Gustave Courbet.

Il ne se lasse jamais d’admirer mon mont de Vénus au naturel, couvert d’une petite toison brune bouclée. Mes lèvres intimes entrouvertes laissent échapper une minuscule perle de liqueur. Philippe a aussitôt envie de lécher cette goutte et d'enfouir sa langue partout à la recherche d'autres saveurs. Il s'approche et respire mon parfum de femme. N'en pouvant plus, enivré à nouveau, il approche sa bouche et la pose sur la tendre ouverture.

Tremblant de désir, il pose ses mains sur mes cuisses pour les ouvrir et mieux positionner sa tête. Il se met à laper à grands coups de langue les petits plis de chair et la fente humide. Bientôt, je suis toute mouillée. Ce n’est pas seulement grâce à ses baisers, une douce humidité coule en abondance, et Philippe la boit avidement. Mon bassin se lève vers sa bouche, recherchant le contact de sa langue quand il s'amuse à lâcher un instant.

Il poursuit de plus belle, guidé par mes mouvements et les gémissements que je laisse échapper.

• Oh Philippe, que c’est bon, comme tu aimes ma chatte, comme tu me lèches bien. Ouiiii

Je me tends soudain comme un arc et pousse des cris de plaisir. Un mélange de joie pure, d'étonnement, de rire étouffé, de jouissance extrême. Je vois combien Philippe est heureux de l’orgasme qu’il m’a donné.

Après l'orgasme, mes jambes se referment toutes seules, telles des ailes de papillon. Philippe sourit et secoue la tête. Fou de désir, il appuie avec douceur sur mes cuisses pour les rouvrir, et se faufile entre elles, avant de se poser sur mon corps.

• Oh, oui, Philippe, mon amour prends-moi, baises-moi !


Son sexe s'anime et trouve tout de suite son chemin dans mon humidité chaude. Je gémis de désir, je bouge pour mieux l'attirer en moi et referme mes bras sur son dos, le serrant fort, accompagnant ses mouvements. Pendant une bonne partie de la nuit, Philippe me fit l’amour longuement, me faisant enchainer les orgasmes avant de se répandre au fond de mon vagin.

Le lendemain, nous nous réveillons enlacés, heureux.

• Bonjour Basilissa Moy. Comment vas-tu ?

• Bonjour mon bébé. Heureuse, tout simplement. Grâce à toi. Je t’aime, Philippe.

• Vraiment ? Moi aussi je t’aime, mon Olga.

• C’était merveilleux hier soir. Tu m’as épuisée, tu sais. Jamais tu ne m’avais autant donné de plaisir. Tu es sûr que tu étais tout seul à t’occuper de moi ?

• Oui et je n’avais pas envie d’arrêter. D’ailleurs j’ai encore envie de toi !

• Tu es insatiable.

• Dis-moi la vérité, Olga. Par rapport à ces deux types qui étaient de vrais étalons, je ne t’ai pas trop déçu ?

• Ne dis pas de bêtises. Viens plus près de moi, mets ta tête sur mon épaule, mon bébé. Embrasse-moi ! Tu sais, j’ai besoin des deux. Que toi, tu me fasses l’amour. Et que d’autres me baisent, mais en ta présence, car j’ai besoin de ton accord, de ton regard, de ta complicité. Tu es toujours d’accord pour qu’on continue comme ça ? Ce fameux pacte candauliste que tu m’as proposé pour que je redevienne Madame T.

• Plus que jamais, mon amour. Souviens-toi que c’est moi qui t’ai poussé à assumer ton hypersexualité. Et que j’adore te voir être aussi salope quand tu t’offres à d’autres.

• C’est vrai que pendant des années, je ne voulais pas, tu m’énervais beaucoup de me pousser à me comporter comme une salope, ça me faisait honte. Maintenant je sais que tu voulais que je sois heureuse et que j’ai le maximum de plaisir. Et au final, notre amour est encore plus fort.

• Le plaisir est dans ta nature, Olga. Si je pouvais, je ferai en sorte que tu passes tes journées à te faire baiser. Jamais, je n’aurais l’égoïsme de réserver pour moi de tels trésors.

• Si d’autres ont aussi mon corps, toi, tu es le seul qui a mon cœur, Philippe T., mon mari.

Nous nous regardons longtemps, les yeux dans les yeux, terrassés par un coup de foudre, aussi fort et sans doute davantage que la première fois où nous avons fait l’amour, 14 ans auparavant. Cette nuit a été unique, merveilleuse.

Philippe me prend tendrement dans ses bras, caresse mes seins, avant d’insinuer un doigt léger dans mon intimité toute humide encore de leur nuit. Nous refaisons l'amour avec passion et tendresse, avant que la faim ne nous force à quitter le lit pour préparer notre petit déjeuner, tout gazouillants et gorgés d'amour.

Philippe picore des bisous dans mon cou et me chuchote des compliments, me faisant rire de joie.

Ses yeux sont emplis d'amour et d'espoir, son sourire est irrésistible. Philippe est mon chevalier servant, il m’a si merveilleusement aimée pendant cette nuit de noces si particulière, où nous avons enchaînés le candaulisme et l’amour conjugal. Quel drôle de couple que le nôtre, mais qui est heureux, qui s’aime et a su trouver son équilibre.
C’est de cela dont je vais parler dans mes prochains récits.








Les avis des lecteurs
Olga T

Oui, Manon, notre histoire est une histoire d'amour!

 
 

Une belle histoire d'amour qui unit une hypersexuelle et un candauliste!
Manon

 
Olga T

merci Lola!
Jeanne, pour la dernière fois je répète que je ne te répondrai plus!

 
Olga T

Pour Serge, je résume ce qu'a écrit Nikos:
Olga, mon amour, tu criais de plaisir en Grec pendant que je te prenais.Tu disais: Prends moi! Oui, oui, s'il te plaitprends-moi, baise-moi. Mets-la moi plus fort, plus profond. J'aime ta queue!
Je suis ta femelle, ta putain, ta salope". Je n'ai jamais connu de femme aussi chaude que toi


 
 

Je découvre tes récits. Celui-ci est à la fois romantique et chaud. Et ton écriture est remarquable!
Lola

 
 

@Olga, tu nous traduits ce qu'a écrit Nikos?
Serge

 
 

Tu dis que tu es "une femme comblée" Alors pourquoi continuer à aller voir ailleurs et tromper Philippe? Jeanne

 
 

Ólga, i agápi mou, stous ammólofous, fónaxate tin efcharístisí sas sta elliniká. Mou eípes: Párte mou! Nai, Nai, Nai,parakaló , prochoríste, me peíte, ischyróteros, vathýteros! Mou arései i ourá sou! Eímai i gynaíka sou, i pórni sou, i souré sou! Adeiáste ton eaftó sas ston kólpo mou, lipaínete mou tin agápi mou! Poté den écho gnorísei mia gynaíka pio zestí apó eséna! ótan kánete agápi, kánete orgasmó.
Ton plaisir, tu l'exprimais principalement en Grec, mais aussi en Français, en Anglais. Impressionant!
Nikos

 
Olga T

Chère lectrice, l'aventure avec Nikos figure dans le récit n°18.
Oui tout s'est bien passé, bientot 4 mois en ce qui me concerne.
Je vais raconter la suite peu à peu. Je reconnais un manque de temps avec mes charges de famille, même si Philippe prend sa part et que je suis soutenue.

 
 

C'est vrai que beaucoup des lecteurs d'Olga sont habitués à des récits plus chauds! Oui nous attendons la suite! Maurice

 
 

Et la suite ? L'histoire avec Nikos, Philippe et Theodora, vous avez pu accoucher sereinement ?

 
Olga T

@ KZ (Kamel, le frère d'Hassan) cela fait en effet parti des manifestations de mon hypersexualité.

 
Olga T

@ Jacques du Canada, merci pour votre message et l'intérêt que vous portez à moi et à mon histoire. N'oubliez pas que ces récits correspondent à une période passée (celui-ci remonte à 2014) et que le temps (et les épreuves dues à mes erreurs et mon comportement) a fait son oeuvre. Je vous embrasse aussi

 
 

@ Steph et JP, vous avez raison. Pour en avoir profité pendant des mois le mardi après-midi à la cité, quand Rachid la mettait à disposition, je peux dire que je n'ai jamais connu une femme qui taille aussi bien les pipes qu'Olga et non plus qui prenne autant son pied en se faisant enculer. C'est pour ça qu'elle adorait les sandwich et même trois mecs sur elle, un pour chaque trou.
Extaordinaire!
KZ

 
 

Merci Dre Olga pour m’avoir accordée une pensée. Je considère que si on prend quelques instants dans notre vie pour penser à quelqu’un c’est que cette personne détient une petite place à l’interieur de notre esprit. J’en suis très fier!

Vous avez bien cerné mes goûts et mes mes disappointments.
Quand je vois deux personnes s’aimer aussi tendrement ça ne peut qu’etre un signe d’amour et de respect réciproque.
Je garde quand même mes retiscences quand aux partages que Philippe vous authorise. Même s’il est présent lors de vos activités, ça ne prend qu’un étincelle pour allumer un brasier d’amour fou et incontrôlable.
Vous avez joué avec le feu par le passé et vous vous êtes brûlés à une très haute intensité. Vous avez récolté il y a quelques mois le résultat d’une escape qui a faillit vous coûter encore votre mariage.
Vous n’êtes pas fatigué de toujours travailler fort pour rétablir votre situation matrimoniale? Si ça continue comme ça, un moment donné ce sera la fin. C’est comme écrit dans le ciel!
Un homme, trois femmes , quatre enfants, vous ne trouvez pas que vous avez ce qu’il faut pour faire un bout de chemin?
Ne vous m’eprenez pas, j’a toujours des pensées positives pour votre couples.

Je me permets de vous embrasser.

Jacques du Canada


 
Olga T

@ Michel, oui c'est une histoire d'amour et j'ai aujourd'hui froid dans le dos en me disant que j'ai failli le perdre à plusieurs reprises, par ma faute, à cause de Rachid, d'Hassan ou de Nikos, que nous sommes allés jusqu'au divorce avant que nous nous retrouvions.
@ Steph et JP: merci. Je préfère naturellement le coit et je ne m'en lasse pas, être prise, saillie, baisée, dans toutes les positions et longuement, enchaîner les orgasmes, être remplie. Bref je suis une chatte, dans tous les sens du terme.
Mais en effet, je pratique assidument la fellation avant même mon dépucelage (dans les circonstances que j'ai racontées, dans le cadre de mon complexe d'Electre). Avec Philippe, c'est un véritable rite. En pricipe dès le matin, au réveil. Quand je peux aussi dans la journée, y compris en voiture ou au cinéma. c'est sur lui que je préfère pratiquer la fellation mais tous ceux qui ont en bénéficié disent que je suis une fellatrice exceptionnelle. Pourtant je ne suis pas native de Bologne!:-)
En ce qui concerne la sodomie, j'aime aussi me faire prendre par là, me faire sodomiser, casser le cul. Et Philippe est sans doute celui qui sait le mieux me faire jouir ainsi!

 
Olga T

@ Anna: oui j'ai raconté les difficultés que Philippe rencontrait aux débuts de notre couple et qui me frustraient beaucoup. J'étais aussi fautive car, je m'en suis rendu compte plus tard (quand Philippe était devenu mon amant, alors que j'étais mariée alors avec Hassan), une plus grande attention, un meilleur contrôle de ma part permettaient de solutionner cette situation. C'est d'ailleurs ce que Philippe avait pu vérifier dans ses rapports avec Christine, Marie C, Flavienne ou Théodora.Il a aussi fini par consulter une sexologue qui l'a beaucoup aidé. Depuis, sans être un "étalon" à l'instar de Rachid ou d'Hassan, c'est en effet un amant performant. J'ajoute que l'amour que j'ai pour lui décuple mon désir

 
 

Aveuglé par son amour, Philippe a la mémoire courte: il oublie quand tu lui as préféré Rachid, Hassan ou Nikos. J'espère qu'il finira par comprendre.
Jeanne

 
 

La preuve que l'amour conjugal est compatible avec le candaulisme!
Paul

 
Olga T

Un salut à Jacques du Canada. En publiant ce récit, je me suis dit que ça l'intéresserait.

 
Olga T

Merci à Julie et à Luc!

 
 

Votre histoire est une belle histoire d'amour!
Michel

 
un couple de lecteurs

Ce récit n'est pas ordinaire, car il décrit des moments qui sont restés dans vos mémoires, notamment en ce qui concerne la sodomie et la fellation. C'est magnifique!
Steph et JP

 
 

Vous avez enfin trouvé un équilibre pour le candaulisme de Philippe et ton hypersexualité. Philippe est quant à lui devenu un amant performant. C'est super! Anna

 
 

 la fois excitant et romantique! J'ai adoré Julie

 
 

Peut-être que ça détonne dans tes récits habituels, mais je trouve que c'est un beau texte avec une vraie histoire d'amour.
Luc

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Olga T


 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (49) : Olga et les routiers (1 : la cerise sur le gâteau). - Récit érotique publié le 20-09-2018
 
Histoire des libertines (17) : Marguerite d'Anjou, la rose de Lancastre - Récit érotique publié le 14-09-2018
 
Lectures érotiques (12). Juliette Benzoni : Dans le lit des reines. Les amants (Perrin, 2011) Agnès Grossmann : Les salopes de l’histoire. De Messaline à Mata Hari (Acropole 2016) - Récit érotique publié le 06-09-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (48) : les jeunes amants. - Récit érotique publié le 24-08-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (8). Phèdre ou le complexe de la belle-mère. - Récit érotique publié le 20-08-2018
 
Lectures érotiques (11). Esparbec : La jument (Editions La Musardine, 2008) - Récit érotique publié le 09-08-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (47) : l’inconnu de la plage - Récit érotique publié le 24-07-2018
 
Histoire des libertines (16) : « Décapitées » Le destin tragique de trois femmes adultères dans l'Italie de la Renaissance. - Récit érotique publié le 19-07-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (46) : la plage et le camping : plaisir et jalousie - Récit érotique publié le 05-07-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (7). Pasiphaé et le mythe du taureau ou le bonheur d'être bien remplie. - Récit érotique publié le 27-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (45) : Ambre et Renaud - Récit érotique publié le 21-06-2018
 
Histoire des libertines (15) : Lucrèce Borgia l'amorale - Récit érotique publié le 14-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l?épouse hypersexuelle (44) : Un début de vacances prometteur - Récit érotique publié le 04-06-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (6). Cassandre, la victime - Récit érotique publié le 01-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (43) : l’hypersexualité selon Olga ou comment vivre son hypersexualité ? - Récit érotique publié le 18-05-2018
 
Lectures érotiques (10). Claude Des Orbes : Emilienne (Editions 10/18, 1968) - Récit érotique publié le 10-05-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (42) : l’hypersexualité selon Olga. Les origines de mon hypersexualité - Récit érotique publié le 25-04-2018
 
Histoire des libertines (13) : Isabelle, la louve de France. - Récit érotique publié le 22-04-2018
 
Lectures érotiques (9). Eric Mouzat : Je t'en supplie, trompe-moi encore (Editions La Musardine, 2011) - Récit érotique publié le 13-04-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle (41) : l'hypersexualité selon Olga. 1ère PARTIE : CE QU'EST L'HYPERSEXUALITE ET CE QU'ELLE N'EST PAS. - Récit érotique publié le 29-03-2018
 
Histoire des libertines (12) : les brus adultères et le scandale de la Tour de Nesle. - Récit érotique publié le 18-03-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (5). Clytemnestre, adultère et meurtrière - Récit érotique publié le 14-03-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (40) : notre nuit de noces (suite et fin). - Récit érotique publié le 01-03-2018
 
Lectures érotiques (8). Le Déclic de Milo Manara (Albin Michel) - Récit érotique publié le 23-02-2018
 
Histoire des libertines (11) : Isabelle d’Angoulême, épouse infidèle de Jean Sans Terre et femme de pouvoir. - Récit érotique publié le 12-02-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (39) : notre cadeau de mariage. - Récit érotique publié le 07-02-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (4). Eos l’hypersexuelle - Récit érotique publié le 29-01-2018
 
Lectures érotiques (7). Emmanuelle Arsan : Emmanuelle II, l’anti-vierge - Récit érotique publié le 26-01-2018
 
Histoire des libertines (10) : Aliénor d’Aquitaine, une femme libre aux temps des Troubadours. - Récit érotique publié le 12-01-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (38) : notre Pacte candauliste. - Récit érotique publié le 30-12-2017
 
Récits érotiques de la mythologie (3). Aphrodite, déesse de l'amour - Récit érotique publié le 23-12-2017
 
Lectures érotiques (6). Emmanuelle Arsan : Emmanuelle, la leçon d'homme - Récit érotique publié le 17-12-2017
 
Histoire des libertines (9) : deux « salopes » au Moyen-Age : Frédégonde l'impitoyable, Théophano la scandaleuse, impératrice de Byzance. - Récit érotique publié le 01-12-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle (37) : le candaulisme selon Philippe - Récit érotique publié le 23-11-2017
 
Récits érotiques de la mythologie (2). Hélène de Troie, l’adultère - Récit érotique publié le 17-11-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle (36) : nos retrouvailles - Récit érotique publié le 05-11-2017
 
Lectures érotiques (5). Lounja Charif : « La Maghrébine » (Editions Blanche 2010) - Récit érotique publié le 02-11-2017
 
Histoire des libertines : Théodora, la putain devenue impératrice de Byzance. Bibliographie et histoire d’Antonine épouse de Bélisaire et amie de Théodora - Récit érotique publié le 26-10-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle (35) : loin de Hassan, proche de Philippe. - Récit érotique publié le 19-10-2017
 
Histoire des libertines (8) : Théodora, la putain devenue impératrice de Byzance. - Récit érotique publié le 15-10-2017
 
Récits érotiques de la mythologie (1). Candaule et le candaulisme - Récit érotique publié le 11-10-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (34) : adultère… avec Philippe. - Récit érotique publié le 07-10-2017
 
Histoire des libertines (7) : Poppée et Faustine, des impératrices romaines à la réputation sulfureuse. - Récit érotique publié le 02-10-2017
 
Lectures érotiques (3). Au bonheur des femmes infidèles : récits / Sam Carroll. - Récit érotique publié le 30-09-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (33) : le candaulisme est aussi un jeu très dangereux pour un couple. - Récit érotique publié le 28-09-2017
 
Histoire des libertines (6) : Agrippine la terrible. - Récit érotique publié le 26-09-2017
 
Lectures érotiques (2). Eric Mouzat « Petits arrangements conjugaux (La Musardine 2007) - Récit érotique publié le 24-09-2017
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (32) : Philippe, mon mari, mon amant, toujours candauliste. - Récit érotique publié le 19-09-2017
 
Histoire des libertines (5) : Messaline, impératrice et putain. - Récit érotique publié le 15-09-2017
 
Lectures érotiques (1). Jacques Montfer : Le Joyau (Editions Blanche 2009) - Récit érotique publié le 12-09-2017
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Olga T...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]


 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinéma Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Féminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par WidowMaker le 2018-09-22 ....
• Par alibaba le 2018-09-22 ....
• Par respect et cochonneries le 2018-09-22 ....
• Par Cole76200 le 2018-09-22 ....
• Par desaintsulpice le 2018-09-22 ....
• Par Archie le 2018-09-22 ....
• Par Picou le 2018-09-21 ....
• Par Nicu77 le 2018-09-21 ....
• Par Dresseur de Pute le 2018-09-20 ....
• Par tetra3000 le 2018-09-20 ....