... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Etudiante à la Fac (1)


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Wakeup00 [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 15 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.0 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.9
• L'ensemble des récits érotiques de Wakeup00 ont reçu un total de 147 025 visites.

sexe récit : Etudiante à la Fac (1) Histoire érotique Publiée sur HDS le 02-04-2019 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Cocufiage adultere   Amis   Etudiant 
Cette histoire de sexe a été affichée 11541 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Etudiante à la Fac (1) ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Etudiante à la Fac (1)

Bonjour, je m’appelle Justine.
J’ai 21 ans, je suis en couple depuis 4 ans et je suis étudiante en licence.
J’ai un physique de sportive, bien que je ne fasse pas trop de sport depuis le BAC… A cause du rythme soutenu de mes études, je m’habille trop souvent avec des vêtements passe-partout, ce qui n’attire pas trop les gars.
Parfois, je prends quand même le temps de me maquiller et de mettre des vêtements plus moulant, ce qui fait immédiatement réagir les gars de ma promo.
Les étudiants mecs ont vraiment soif de sexe. Dès qu’une fille s’habille plus léger, ou plus moulant, ils sont comme des fous.
Ce sont des instincts basiques, mais cela m’amuse, lorsque la fille en question c’est « moi ».
Mon mec n’est plus étudiant, mais le sexe reste une priorité pour lui. C’est un mec quoi !
Personnellement, je suis sage niveau sexe. C’est principalement lui qui initie nos ébats. J’aime bien ça, mais ça manque de romantisme à mon goût.
Peut-être qu’il nous faudrait plus de temps pour faire de longues sorties en amoureux. Mes études n’aident vraiment pas… Nos profs savent que l’on doit réviser non stop, mais ils n’hésitent pas à nous donner des devoirs maisons et de nombreux TP de groupes, hors du planning de cours…

Depuis un mois, mon mec échange avec ses collègues de boulot, sur le fait que lui et moi ne faisons l’amour que très rarement : 1 ou 2 fois par semaines…
Il dit que ce n’est pas normal, que ça le saoule… il dit vouloir stipuler notre libido de couple…

Ce matin, avant d’aller respectivement à la fac et au boulot, il me demande si j’ai des fantasmes ou des envies particulières niveau sexe.
Je suis surprise de cette question matinale, mais je repense à ces dernières allusions sur notre libido et je lui réponds :
- Non. Ce que l’on fait actuellement me va très bien…
Peu satisfait de ma réponse, il me demande si, avant lui, j’ai déjà eu des aventures rapides excitantes.
- Tu sais bien que tu es mon premier et le seul mec avec qui j’ai couché.
- Oui, je sais chérie. Mais parmi les autres mecs avec qui tu es sortie ; ceux que tu as embrassé, ou ceux avec qui tu espérais sortir, y en a peut être un qui t’aurait fait mouiller de désir.
- Comme ça, là, je ne vois pas. Désolée.
J’ai mes cours de la journée en tête, ce qui ne facilite pas ma réflexion.
Peu satisfait, il s’approche de moi, pose une main sur mon visage et m’embrasse longuement.
Il sait que ça m’excite lorsqu’il fait ça.
Son autre main, passe sous mon pull et caresse le côté de mon ventre.
Ses mains expertes viennent toutes deux sur mon ventre et mes seins.
Je commence à mouiller.
Bizarrement, j’ai sa question qui revient dans ma tête, et j’ai en vision plusieurs garçons de ma classe.
Les mêmes qui me complimentent les jours où je prends soin de moi.
Bref, je me ressaisie et arrête cette action hot, pour aller à la Fac.
Mon chéri est blasé, mais bon, il sait que je dois y aller.
Avant que je ne passe la porte, il me dit avec un grand sourire :
- On finira ça ce soir !
- Je ne crois pas chéri. Ce soir j’ai un gros TP avec la classe.
- Tes profs me saoulent avec leurs TP pourris !
Je pars sur cette dernière phrase.

Je m’assois dans le tram pour réviser quelques fiches de cours.
Je sens une odeur que je connais bien. C’est celle de ma mouille.
J’ai une petite robe aujourd’hui, et lorsque j’écarte légèrement mes cuisses puis les resserrent, je sens l’odeur particulière de ma chatte.
Je ne sais pas si j’aime ça, mais j’ai le sentiment que d’autres personnes pourraient sentir mon odeur et la reconnaitre. L’odeur du sexe, tout le monde la connait ! Je suis gênée... Je ne bouge plus.
Je n’arrive plus à réviser, car je ne pense qu’à cette odeur de mouille.


Les arrêts de tram s’enchainent et les personnes affluent.
- Hey, salut Justine ! Encore en train de réviser ?!
Cette voix je la connais bien, c’est celle d’Arthur. Un mec sympa de ma classe. Il est charmant, mais fait un peu trop le coq à mon goût.
Il traine toujours avec Justinen, le beau gosse de la classe qui me saoule, car il parle des filles comme des objets.

J’espère qu’Arthur ne va pas venir trop près de moi.
A peine, ai-je pensé à ça, qu’il me dit :
- Je peux m’asseoir à côté de toi ?
Obligée de répondre :
- Oui, si tu veux.

On discute de tout et de rien. Puis il me dit :
- Tu sens cette odeur dans le tram ?
- Quelle odeur ?
- J’sais pas comment dire. Ca me rappelle quelque chose, mais je ne sais plus quoi.
- T’es bizarre ! Je ne sens rien.
A ce moment là, les portes du tram s’ouvrent et ma robe se soulève légèrement. Je la retiens en mettant mes mains entre mes cuisses. Arthur me regarde faire.
Je fais mine de rien, car je suis gênée.
Je sens le contact de ma mouille à travers ma robe.
Je dois en avoir pas mal entre les cuisses, pour la sentir à travers ma culotte et ma robe.
Ah ce moment là, je me remémore le baisé et les caresses de mon mec.
Mon clito se réveille. Instinctivement, je bouge mes cuisses et mains.
Je reprends mes esprits. J’avais oublié qu’Arthur me regardait !!!
Le tram était déjà reparti. J’enchaine directement :
- On a amphi ce matin ou c’est un cours de demi-groupe ?
- Le prof a confirmé ce matin sur l’ENT que nous ne serons qu’un groupe de 15.
- OK. Cool !
Ah… quoi que ! Nous avons déjà TP ce soir après les cours, donc un TP de plus ce matin, ça va nous tuer…
- Toi qui voulais faire du sport. T’es servie !
- Pourquoi dis-tu que je veux faire du sport ?
- Tu l’avais dit en début d’année, à la soirée étudiante pour apprendre à se connaitre.
- Tu te souviens de ça ?!
- Carrément ! Je suis dans le mec cas que toi. Je ne fais presque plus rien depuis le Bac…
- Tu dis « presque plus rien ». Tu fais quoi du coup ?
- Eu… Je sors pas mal avec Justinen. Donc on rencontre des filles. Je ne te décris pas la suite….
- Ah, t’es comme ça toi ?! Je comprends mieux pourquoi tu traines toujours avec Justinen !
- Bah, je ne suis pas casé, donc j’en profite. Pas autant que lui, c’est sûr, mais ça m’arrive ouais !
J’ai mon clito qui refait des siennes. J’aurais dû laisser mon mec me faire du bien tout à l’heure, parque là je n’arrive vraiment pas à maitriser mon bas ventre.
Heureusement, nous sommes arrivés à la Fac.
- Je vois voir les autres, je te laisse Arthur. A tout de suite.
- Ok bye. (tout en clignant d’un œil)

Quelques minutes plus tard dans la salle de cours :
- Bonjour, aujourd’hui nous allons profiter du soleil. Vous aurez un TP sur les différentes natures de sols. Nous allons de ce pas, dans les jardins privés de la Fac. Je vous demande de récolter des échantillons de 10 roches par personne, de les mettre dans des tubes, puis de les analyser et enfin me dire ce que c’est.
- OK…
Je suis habillée en robe et on va dehors pour se baisser plusieurs fois pour ramasser des roches… La galère…
Au moment où je passe la porte de la salle de cours, pour aller dans le couloir, je sens une fraction de seconde, une main qui me serre les fesses.
Je me retourne et vois le reste du groupe qui emboite le pas derrière moi. Je ne sais pas qui à fait ça.
Je suis choquée. Cela ne m’est jamais arrivé depuis les idiots du collège.
Parmi les personnes qui sont derrière moi, il y a Arthur, Justinen, et 4 autres gars. Aucun d’eux ne me regarde…
Arrivés aux jardins, on s’efforce tous à ramasser des échantillons de roches et de terre.
Comme il y a du vent, je galère à tenir ma robe, mes tubes et à ramasser ce qui est demandé.
Je constate qu’Arthur me regarde de loin.
Je suppose que cette situation doit l’amuser. Je n’ose même pas regardé s’il y a d’autres mecs dans le coin.
Ca me saoule, mais bon, je ne vois pas comment je pourrais faire autre, vu les circonstances.
Je veux avoir une bonne note à ce TP.

Je n’arrive pas à m’enlever de la tête qu’Arthur m’observe. Ca me saoule vraiment, mais je sens mon clito qui refait des siennes. Pire… Je ressens de nouveau l’odeur de ma mouille.
J’ai mal au bas ventre. Je sais que de la mouille vient encore de couler de ma chatte.
La position accroupie favorise le passage de ma mouille le long de ma jambe droite.
Là ça devient critique ! il faut que j’essuie ça vie, sans me faire remarquer.
Pas le temps de bouger, Arthur s’approche de moi, pour ramasser quelques pierres.
Accroupi à ma gauche, il me regarde, vois ma jambe et me dit à voix basse, avec assurance :
- En me rapprochant de toi en classe, j’ai encore senti l’odeur du tram.
Je sais qu’elle vient de toi, car je la sens encore.
Je sais aussi à quoi correspond cette odeur.
T’es plus salope que tu veux nous le faire croire !
Surprise par ces mots inhabituels, je le regarde et n’arrive à rien dire.
En une seconde, il se place derrière moi, passe sa main sous ma robe et caresse ma chatte à travers ma culotte.
Plutôt que de partir, un petit gémissement sort de ma bouche.
A ce moment précis, j’ai envi d’être baisée comme une pute.
Profitant que les autres élèves soient partis dans le reste du jardin, il glisse un doigt, puis deux dans ma chatte.
Il me met simultanément son autre main au visage, et me force à lui sucer deux doigts.
- Je savais que tu en avais envie. T’aimes ça hein !
Je ne peux pas répondre, tellement j’ai du bien.
Il me relève et me tourne vers lui.
Je ne contrôle plus rien. Je suis au summum de l’excitation !
Il me fait jeter tout ce que j’avais en main, me roule une pelle intense et continue de me doigter.
Tout en m’embrassant, il me déplace de 2 mètres dans un coin isolé du jardin.
Il relève ma robe au niveau des hanches, fais glisser ma culotte pleine de mouille, baisse son pantalon, prends une capote, saisit mes jambes en me soulevant contre le mur, et s’introduit d’un coup en moi.
A ce moment là, une vague de bien être parcoure mon corps.
Je ne contrôle rien. J’ai juste envie d’être prise, de sentir ce membre aller et venir en moi, jusqu’à la jouissance.
- J’attends ça depuis le début de l’année ! Je vais te prendre comme une pute.
Tu voulais mon sexe hein ?!
Je gémis.
Il répète avec encore plus d’assurance :
- Tu veux ma bite ?! T’aimes ça hein ?!
- Ouuuiii !!! baise moi !!! prends-moi comme une pute !!! Fais-moi jouir !!!
- Tiens prends ça Justine !!! (Il accélère ses mouvements.)
- Oh oui ! Arthur !! oui oui accélère. Continue continue…. J’aime ça !!! J’aime ça !!!
Je ne contrôle vraiment plus rien. Il me met la main sur la bouche pour étouffer mes cris.
Bizarrement ça à le dont de m’exciter encore plus, comme si j’étais une vraie pute.
- Tes cris m’excitent un max Justine. T’es vraiment trop bonne à baiser. J’ai un bien fou en toi.
Je sens mon bas ventre se contracter, puis d’un coup, j’atteins l’orgasme.
Je le regarde et malgré sa main sur ma bouche, j’arrive à lui dire que je viens de jouir, que c’est trop bon.
J’ai toujours du bien, mais je ne crie plus. Seuls des gémissements sont audibles.
Il descend sa main, au niveau de nos sexes et récupère de la mouille.
D’un coup, je sens cette même main au niveau de mon anus.
Il me penche vers lui, j’ai toujours une jambe de levée. Il m’introduit un doigt dans l’anus assez facilement.
Je n’ai jamais été sodomisée, je crains ce qui arrive.
Mais à peine, ai-je le temps d’avoir ses craintes, qu’il retire son sexe, et me doigte en même temps mes 2 trous.
Mon corps est à nouveau parcouru par des électrochocs de bien être. J’en peux plus, tellement c’est bon.
Il pivote.
- Je veux te prendre par derrière, tu vas kiffer.
Je n’ai pas le temps de comprendre, qu’il introduit un 2e doigt dans mon anus, toujours aussi facilement.
J’ai vraiment trop de bien.
Il libère ma chatte, et fini de se mettre derrière moi.
Il me penche en avant, et rentre son pénis en moi.
J’ai mal une ou deux secondes, puis j’ai un bien fou.
Je suis en train de me faire sodomiser dans le jardin de la fac, par un mec de ma classe, et j’adore ça !!!
J’en peux plus, je gémie de nouveaux.
- Accélère !! s’il te plait accélère et frappe moi. J’ai trop envie. Je suis ta pute, vas’y !!!
- Ah t’aimes ça salope !!! T’es trop bonnne. Tiens !
Il me claque les fesses d’un coup. Ca me surprend, mais me fait un bien fou.
J’en peux plus… Je jouis. – Ahhhhhhhh…….. Je jouuuuiiiiiiiiiiiiiiis !!!!
Sentant mon corps se contracter par la jouissance, Arthur atteint aussi l’orgasme.
- Aahhhhhh.
D’un coup, nos corps se relâchent. On est à la limite de tomber au sol.
Complètement épuisée de cette action, je retrouve petit à petit mes esprits.
Je vois qu’il se rhabille. Il me dit :
- C’était vraiment trop bon Justine. J’ai eu un bien fou !
Ne comprenant pas comment j’en suis arrivée là, je ne dis rien.
Je me dépêche de baisser ma robe. Je mets ma culotte pleine de mouille dans mon sac, récupère mes tubes avec les échantillons de pierre, et pars vite vers la salle de cours.
Je ne regarde même pas Arthur.

La journée commence juste…


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs
Benoit gourmand gourmet

Hhhhhhmmmm tellement excitant ce récit que j'en ai mal entre les jambes .....
merci !

 
Wakeup00

Bonjour les HDSnautes !
Vos messages sont plaisants à lire.
Ces textes font partis de mon jardin secret. ;)
J'ai pas mal d'histoires à vous raconter.
<3


 
 

pour une première histoire, c'est très bon, et bien raconté! bravo!

 
 

Bonsoir Wakeup00 et merci pour ce récit fort bien raconté malgré quelques fautes de français (ou de frappe ?) mais très excitant malgré tout...

J'ai commencé à vous lire après avoir dévoré votre deuxième histoire ce qu m'a poussé à venir lire la première et j'ai trouvé cet "opus" moins excitant mais c'était un premier essai !

Didier, candauliste à ses heures.

 
 

Plaque ton mec, en plus toute la fac doit etre au courant donc plutot que de l'humilier largue le et laisse le refaire sa vie.

En plus ton excuse d'etre en manque ne fait pas tout. T'as choisi 1 excuse batarde pour te faire tirer et basta !!!

 
un couple de lecteurs

Belle hypocrite tu demarres fort plaque ton mec et va finir dans les soirées speciales c'est plus ta place !!!

 
 

Bien pour un premier texte. Il faut continuer. J'aime les détails et vous savez les décrire.
A suivre...

 
 

Excellent début de ta future vide-couille! J'espère que tu ne vas pas en rester là et que d'autres vont aussi profiter de ton corps!
Vivement la suite!

 
 

excellent justine....as tu raconté à ton mec? y a t il une suite? tu peux ecrire sur le mail

 
 

Il n'y a pas de mal à se faire du bien surtout quand on est en manque !

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Wakeup00


 
Le cambrioleur - Récit érotique publié le 25-04-2019
 
Le pote de mon mec - Récit érotique publié le 24-04-2019
 
Prof à la Réunion (2/2) - Récit érotique publié le 22-04-2019
 
Prof à la Réunion (1/2) - Récit érotique publié le 21-04-2019
 
Reprise du tennis (3/3) - Récit érotique publié le 19-04-2019
 
Reprise du tennis (2/3) - Récit érotique publié le 18-04-2019
 
Reprise du tennis (1/3) - Récit érotique publié le 16-04-2019
 
Le peintre en bâtiment - Récit érotique publié le 15-04-2019
 
Le poste de garde - Récit érotique publié le 13-04-2019
 
Séminaire d'entreprises et location d'appart - Récit érotique publié le 12-04-2019
 
Sortie en boite - Récit érotique publié le 10-04-2019
 
La plage - Récit érotique publié le 08-04-2019
 
Premiers pas au camping - Récit érotique publié le 06-04-2019
 
L’anniversaire de mon mec - Récit érotique publié le 04-04-2019
 
Etudiante à la Fac (1) - Récit érotique publié le 02-04-2019
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Wakeup00...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par alexmasseur13 le 2019-06-25 ....
• Par Pierre2 le 2019-06-24 ....
• Par Anthonyx le 2019-06-24 ....
• Par Anonyme le 2019-06-23 ....
• Par Anonyme le 2019-06-22 ....
• Par Cyberplaisir le 2019-06-21 ....
• Par BeurTbm le 2019-06-21 ....
• Par carl renan le 2019-06-20 ....
• Par Ma langue le 2019-06-19 ....
• Par Nudiste le 2019-06-19 ....