... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Ma lope, jogging avec Théo


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Speedjim [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 6 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par HDS : 9.0
• L'ensemble des récits érotiques de Speedjim ont reçu un total de 18 874 visites.

sexe récit : Ma lope,  jogging avec Théo Histoire érotique Publiée sur HDS le 06-04-2019 dans la catégorie Entre-nous, les hommes
Tags: Dominant Maitre   Douche Bain   Double penetration 
Cette histoire de sexe a été affichée 4218 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Ma lope,  jogging avec Théo ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Ma lope, jogging avec Théo

Ils avaient pris rendez vous le soir du réveillon ; un footing de décrassage le 2 janvier dans l’après midi. Il est prévu que Théo passe à la maison chercher ma lope, je devrai dire mon homme mais il aime tellement se sentir être ma lope. Tous les deux font du triathlon, ils ont un physique d'apollon mais ne ne se la pète pas. Je kiffe voir le regard des filles mais aussi des mecs se poser sur Loïc. J’ai envie de leur dire, “eh oui il est beau mon mec, il vous fait baver, hein ! Mais c’est le mien !”. Je kiffe voir un mec dévisager mon homme de la tête au pied, si en plus il est mignon, ça me donne la gaule. Si après il pose son regard sur moi, je lui fais un large sourire. Cela nous a valu d’être abordé, mais c’est une autre histoire.

Théo arrive mais comme à son habitude, il n’est pas prêt. Le temps est gris et humide, il bruine. Théo a une veste de survêtement dont le zip est remonté jusqu’au cou, un bonnet sur la tête et il a mis un legging sous son short. Même sous le short on devine bien la grosse bosse que fait sa bite au repos. Pour le faire patienter, je lui propose de rentrer prendre un café en attendant Loïc, ce qu’il accepte avec plaisir. Enfin mon homme est prêt. Tous deux partent pour 1h30 de course. En attendant leur retour, je range un peu la maison. Dehors la météo devient de plus en plus mauvaise. Ils vont revenir trempés jusqu’aux os et leurs vêtements tout boueux, à courir dans les chemins de campagne.

Il reviennent après plus d’1h45 de course, j’ai l’impression de voir deux tas de terre ambulants, mouillés de partout. Je leur demande s’ils ont fait un combat dans la boue mais mon humour ne les amuse pas beaucoup vu la galère que ça a dû être pour eux. Plus sérieusement je propose à Théo de venir se réchauffer et se doucher chez nous. Il répond :
Théo : “Merci beaucoup mais non, je vous tout vous salir vu mon état.”
Moi : “De toute façon Loïc est dans le même état que toi et je vais pas le faire se doucher dehors. T’inquiète pas et rentre !”
Loïc : “Il manquerait plus que cela que je me douche dehors, c’est autant chez moi que chez toi !”
Théo : “Houla, Ludo, mais ton mec se rebiffe !!!”
Loïc lance un regard noir à Théo, j’explose de rire. Tous les deux éclatent de rire également.
Moi : “Vous n'êtes pas assez trempés, vous voulez vraiment rester dehors ou vous rentrez ?”

Théo rentre le premier, suivi de Loïc, en retirant leurs baskets qui s’apparentent plus à deux tas de boue. Ils allèrent directement dans la salle de bain. “Soyez pas pudiques, de toute façon je suis sur que vous jouez à touche pipi dans les douches de la piscine après vos entraînements”.
Théo : “Bien sûr Ludo, Loïc ne t’en a jamais parlé ?”
Moi : “Ben non, tu sais, Loïc est un cachotier !”
Loïc : “ Vous arrêtez de dire des conneries tous les deux !”
Moi : “Eh ne te fâche pas, j’aime savoir que tu profites de la belle teub de Théo, mon chéri.”
Théo : “C’est vrai que tu as beaucoup de chance d’avoir un mec comme Loïc, je t’envie et te remercie de me laisser en profiter de temps en temps.”
Loïc : “Eh ça va, je ne suis pas une pute quand même.”
Moi : “Tu as raison, une pute on la paye, toi tu le fais avec plaisir et c’est comme cela que je t’aime mon loulou.”
Mes derniers mots ont déconcerté Loïc, mais au final on se mit à rire tous les trois.
“C’est pas tout mais allez donc vous doucher” leur dis-je. Nous avons une grande salle de bain avec une douche à l’italienne rectangulaire de 2m², vitrée sur le côté. Ils rentrent tous les deux dans la salle de bain sans fermer la porte. Sans aucune gène, il faut dire qu’ils se voient souvent à poils et que nous nous sommes déjà bien amusé entre autre tous les trois (Voir histoire ‘Réveillon de la St Sylvestre’), ils se déshabillent, je les regarde par l’encadrement de la porte pendant que l’on discute. Quel bonheur de voir ces mecs musclés secs par la pratique du sport se dépoiler petit à petit devant moi. Déjà leurs musculatures qui se devinent sous leur T-shirt près du corps une fois leurs vestes retirées me laissent rêveur, mais une fois torses nus impossible de ne pas bander par ce spectacle. Matez le corps élancé de ma lope et bien dessiné est un rêve éveillé. Musclé plus sec que Théo, les traits un peu plus fin, je ne peux m'empêcher de bander à cette vue, surtout que je devine son petit cul bien rebondi et ferme encore emprisonné dans son legging. Théo est d’un plus grand gabarit que Loïc. Il dégage naturellement une puissance mais le plus impressionnant reste son paquet qui est hors norme, même lorsqu’il est au repos. On devine parfaitement son sexe sous son short et cette bosse doit en faire mouiller plus d’un. Je sais que ma lope aime beaucoup la sentir. De toute façon, on ne peut que la sentir passer qu’en elle est dans un trou vu ces dimensions (plus de 20 cm et bien épaisse).
Ils finissent par virer leurs leggings et laissent apparaître toute leur anatomie. Je vois ma lope lorgner sur la bite au repos mais déjà impressionnante de Théo. Le salaud, il a déjà des envies. Et effectivement, machinalement sa bite commence à prendre du volume alors qu’il a les yeux rivés sur l’entre jambes de son pote de sport sans même sans rendre compte.
“Arrête de mater comme cela le sexe de Théo, t’es indécent ! On croirait le loup de tex avery avec les yeux qui sortent et la langue qui pend comme un affamé. On sait que tu aimes la teub mais quand même !”
Théo : “Ca tombe bien, j’ai les couilles pleines, elles sont rechargées depuis le réveillon. Pas contre le fait que tu me prêtes ta lope”, me dit il en me faisant un clin d’œil.
Loïc : “Je vous ai déjà dit que j'étais pas une pute !”
Moi : “Je t’ai déjà dit qu’une pute ça se fait payer, pas toi. Et puis, fait pas semblant, tu aimes bien la sentir la teub de Théo, elle te fait saliver.”
Théo : “Allez Loïc fait pas le timide, on voit bien que tu en crèves d’envie.”
Loïc : “Bande de salauds, vous allez me le payer, vous allez avoir mal à vos teubs tellement je vais les user !” Et il se mit direct à genoux devant la bite encore demie molle de Théo.
Moi : “Mais bien sûr qu’on va te payer ! Mais en liquide, comme tu aimes mon chéri.” Avec Théo on éclate de rire.
Théo : “Elle est bonne ma teub hein, et elle doit bien sentir le mâle après nos 2 heures de running, ça doit te faire mouiller Loïc.”
Ma lope ne pris pas le temps de répondre et a continué de la faire grossir dans sa bouche et vu sa technique, je sais que l’on ne peut pas résister. Je m’approche d’eux, je roule une pelle à Théo qui prend son pied sous la langue agile de ma lope qui s’occupe de sa bite comme un pro. Sa teub commence a avoir son volume maximum et je peux vous dire que ça fait un sacré morceau, mais ce n’est pas cela qui effraie Loïc bien au contraire, ça le rend plus lope, il cambre un max son cul et regarde Théo droit dans les yeux en vraie chienne pour l’exciter encore davantage si cela est possible.
Je me baisse pour pouvoir caresser les fesses de ma lope puis passe un doigt dans sa raie qui finit sur sa rondelle que je masse un peu. L’effet sur ma lope est immédiat : il se met à gémir en ondulant de la croupe, mais ces gémissements sont étouffés par l'énorme teub qu’il pompe en essayant de la prendre en entier pour l’avaler complètement. C’est à ce moment là que Théo décide de sortir son énorme chibre bien raide de la bouche de Loïc et commence à le biffler, de vrais coups de bite puissants sur les joues qui claquent comme de vraies gifles. L’effet fut instantané sur la chatte de ma lope qui se mit à mouiller, à chauffer et à se détendre.
Loïc : “Je la veux ta queue, mets la moi, j’en ai trop envie.”
Moi : “On a le temps, commence par te doucher et bien nettoyer ta chatte. Appelle nous quand tu as fini de te préparer.”
Avec Théo, on laisse Loïc sous la douche, on ne s’occupe pas de lui pendant qu’il se lave en profondeur. On se roule de bonnes pelles tout en se caressant, et je finis de me déshabiller, aidé par Théo. C’est très agréable de faire passer mes mains sur son corps, arriver sur ses fesses musclées qu’il contracte pour les rendre encore plus fermes, un délice. Alors que nous nous enlaçons, il me remercie, en me glissant à l’oreille : “Merci de me laisser profiter de ton homme, de ne pas être jaloux ; Loïc est top à beaucoup de niveaux”. Je lui réponds “de rien, je sais que j’ai beaucoup de chance d'être avec Loïc, il m’apporte beaucoup mais il ne faut pas lui dire”. On continue encore ces caresses viriles et sensuelles sur nos corps sans nous rendre compte depuis combien de temps nous sommes comme cela. On en a presque oublié Loïc.
D’un seul coup on sent une présence, un souffle au niveau de nos fesses, de nos bites. C’est ma lope qui arrive vers nous à 4 pattes ; cette salope a mis un jock blanc et elle fait tout pour se frayer un chemin entre nos deux corps pour atteindre nos teubs. Bien sûr nous lui ouvrons le passage en s’écartant un peu et il vient directement nous lécher les glands avec sa langue experte puis passe sa langue sur nos couilles. L’effet ne se fait pas attendre et nos deux bites se dressent et durcissent à vue d’œil, ce qui n’est pas pour déplaire à Loïc qui passe d’une bite à l’autre pour les lécher sur toute leur longueur.
“Ouvre ta gueule en grand, sors ta langue le plus possible !” dis-je. Puis je prends la teub de Théo et la mienne et les enfourne dans la bouche de ma lope qui en bave d’envie et de plaisir.
Quel pied de sentir nos deux bites collées l’une contre l’autre dans le fourreau de velours chaud et humide de ma lope qui prend un malin plaisir à avaler le plus possible nos deux morceaux. Surtout que Théo est sacrément bien outillé, mais justement c’est tout ce dont raffole Loïc. “T’aimes ça ma chienne, une bonne grosse bite bien juteuse comme celle de ton pote” lui dis-je. Il nous répond oui de la tête, mais il ne peut pas articulé vu ce qu’il a en bouche. Il passe maintenant d’une bite à l’autre pour les enfourner en fond de gorge tout en levant bien la tête et nous regardant droit dans les yeux pour que l’on puisse lire dans son regard à quel point il raffole de cela.
Je me décale un peu pour que Théo profite seul de la gueule de Loïc. “Mon chéri applique toi bien, je veux être fier de toi, pompe ton pote aussi bien que tu me pompes”. Mes propos font trémousser ma lope de plaisir et on voit la teub de Théo grossir comme si cela était encore possible. Je me baisse, j’ai envie de jouer avec la chatte de ma lope pendant qu’il pompe Théo à fond de gorge, mais tel est ma surprise : “La salope, il a mis son rosebud. Théo, Loïc est en chaleur pour l’avoir mis sans que je lui demande, il va falloir l’honorer comme il se doit !” Du coup avec un doigt je tape sur le diamant du rosebud pour le faire vibrer et que sa prostate ressente bien cela. Comme d’hab, cela extirpe des gémissements étouffés à ma lope qui a la gueule bien remplie par les va et vient du chibre de Théo. “Maintient lui bien la tête par l’arrière qu’il ressente au max tes coups de teubs au fond de sa gorge, ça le fait encore plus baver tellement il raffole de ce traitement. Ma lope applique toi pour donner un max de plaisir à Théo, je veux qu’il te trouve le meilleur pompeur de tous les mecs qui ont goûté sa teub ! Il en va de ma renommé”. Tout cela fait encore plus couiner Loïc qui cambre son petit cul pour nous exciter un max. Théo commence à avoir le souffle court. Avant qu’il ne soit trop tard et pour relâcher la pression, je dis à Loïc “Ma lope, Théo ne s’est pas encore douché, amène le sous la douche et lave le toi même”.
Ils se relèvent et partent tous les deux sous la douche. Je m’adosse à l’encadrure de la porte de la douche et les observe. Théo lève les bras, ma lope en profite pour lui lécher les aisselles, j’en reviens pas, il devient de plus en plus accros aux odeurs de mâle surtout que Théo vient de courir pendant près de 2h et a donc bien transpiré. Il donne de grand coup de langue bien appuyés. “Putain, ton mec est de plus en plus lope, Ludo ! Trop bon de commencer de se faire décrasser comme cela !!! Il aime les mecs virils, tu ne sais pas la chance que tu as !”
“Oh si je sais bien, et chaque jour je le fais progresser dans le domaine de la soumission à son homme et à ses envies. Il sait que j’attends beaucoup de lui, qu’il doit encore être plus lope et soumis quand il doit s’occuper d’un autre et j’ai la chance de l’avoir trouvé, il me comble et encore une fois de plus aujourd’hui”.
Loïc ne s’occupe de pas de nos discussions et continue le léchage en règle du corps de Théo. “Attend Théo, je vais régler l’eau avant que tu ne rentres, il faut qu’elle soit à bonne température pour toi”. Loïc comprend de mieux en mieux son statut de soumis qui doit toujours innové et faire de son mieux quand un mec est là pour son plaisir. Il progresse chaque jour et j’en suis très fier.

Il règle la température de l’eau et dit à Théo qu’il peut maintenant venir sous la douche. Que c’est beau de voir l’eau couler sur ces deux corps sculptés qui brillent. Ma lope a gardé son jock, la blancheur du tissus qui devient transparent une fois mouillé, ça le rend encore plus sexy. Il prend le savon et commence à caresser le torse de Théo en partant du cou, passant dans le dos, revenant sur ses pecs et il insiste sur les tétons de notre invité qui se dressent sous cette caresse. Puis il descend sur ses abdos, prend le temps de bien les savonner, et continue de descendre lentement jusqu’à l’endroit qu’il convoite tant. Ma lope se mis à genoux pour passer ses mains sur les fesses de Théo qui les contractent pour quelles soient bien fermes. Tout cela le fit bander. Loïc en profite pour sortir sa langue et happer le gland de Théo en même temps qu’il masse fermement ses fesses. Tout ceci avec l’eau qui ruisselle sur le corps, c’est à tomber !
Loïc est assoiffé, il prend déjà la bite de Théo à fond de gorge en le regardant droit dans les yeux. “Bloque lui la tête, il aime se sentir inférieur, soumis !’ Théo m'écoute, trop bon de voir ma lope soumis à ce beau mâle. Je m’approche d’eux, commence à caresser les fesses de Loïc. Il a toujours son rosebud en place, je joue avec, il se dandine, hummmm, je kiffe le voir comme cela en mode chienne en chaleur avec deux actifs virils.

“Finis de bien nettoyer ton coach sportif, essuie le bien et on va aller dans la chambre après, ça sera plus pratique pour s’occuper de tes trous de lope en manque.”

Loïc s'exécute, pompe encore un peu Théo pour bien lui laver la teub en lui massant les couilles d’une main, nettoie ses fesses avec du savon. Le salaud en profite bien en lui tripotant le cul. Je vois le plaisir qu’il prend à masser ces fesses musclées.

Il attrape une grande serviette, entoure le corps de Théo avec et l’essuie de façon très sensuelle, il le caresse. Je kiffe cette façon qu’il a d’être femelle et s’occuper d’un beau mâle.

Ils passent devant moi en quittant la salle de bain, à cet instant Loïc en profite pour froler ma queue de sa main. En rentrant dans la chambre, Loïc passe devant Théo qui en profite pour mettre ses mains au cul de ma lope qui est nu avec son bijoux toujours bien en place dans sa chatte. Sûr que les petites fessées qu’il reçoit lui procure des vibration de plaisir sur sa prostate, il ne peut s'empêcher de pousser de petit rales de contentement.

Une fois devant le lit, Théo pousse violemment Loïc sur le lit pour le faire tomber sur le ventre. “Fini les plaisanteries la lope, maintenant tu vas savoir ce que ça fait de se faire démonter les trous par deux alphas ! Tu as le droit de fermer ta gueule et subir les assauts de nos deux gros chibre !” En disant cela, Théo assène à Loïc une superbe claque sur une fesse qui résonne dans toute la chambre et arrache un “Aie” plus de surprise que de douleur à ma lope. “J’ai dit, tu fermes ta gueule !” dit Théo qui lui assène une claque encore plus forte sur l’autre fesse qui rougit déjà. Mais ce coup ci, Loïc se retient de tout gémissement. “ C’est bien tu comprends vite !” Sans ménagement il vire le rosebud qui était toujours entre ses fesses, il me regarde et me dit : “Elle est top déjà ouverte et humide cette salope, elle n’attend que de se faire perforer par nos grosses teubs.” Et côté gros calibre, la nature avait pourvu Théo d’un sacré morceau, et en plus il sait s’en servir.
Sur un ton sec, Théo lui dit : “Redresse ton cul, cambre toi bien et écarte grand tes fesses avec tes mains, les choses sérieuses vont commencer”. Je prend une capote la sort de l’emballage et l’applique moi même sur le baobab de Théo, c’est exactement le qualificatif qu’il convient !

Sans plus de préparatif, Théo place son gland à l’entrée de la chatte de Loïc et pousse doucement mais puissamment en le tenant par les hanches. Ma lope a la tête dans les draps, je le vois grimacer fortement, serrer les dents. La teub de Théo rentre millimètre par millimètre dans le trou de ma lope qui essaye de se décontracter le plus possible. C’est la première fois que Théo le pénétre avec aussi peu de préparatif. Son chibre finit par rentrer complètement. Une fois au fond, il s’immobilise pour que le trou de Loïc s’habitue à ce diamètre et cette longueur hors norme. Le visage de ma lope se détendit, “Cool, tu commences à apprécier ce que Théo t’a planté entre les fesses.” A ces mots notre ami entrepris de ressortir doucement d’entre ses fesses. Il s'arrête avant d’être complètement sorti, reste immobile quelques secondes avant de rentrer à nouveau doucement. “Génial, tu ne grimaces plus, tu commences à apprécier.” Théo me sourit en entendant cela et continue en accélérant très progressivement à chaque va et vient. Je prends mon pied à mater ma lope se faire ainsi défoncer progressivement le cul. Loïc commence à pousser des gémissements de plaisir ce qui excite encore plus Thé qui accélère encore un peu son ramonage de chatte. Ce jeu dure au moins 5 minutes, mais se finit par de bon coups de reins dans le cul de Loïc. Théo sait devenir bourrin et ma lope couine comme une chienne en chaleur maintenant. Tout cela me fait bander comme un âne. Je me place devant Loïc, lui redresse la gueule et fait rentrer ma teub dans sa bouche. Ses couinements sont étouffés et je lui bourre la gueule en rythme avec les coups de butoirs de Théo. Ce dernier me fait signe de la main en levant le pouce, puis lui assène une bonne claque sur le cul avant de l’agripper de nouveau par les hanches et lui déboiter le cul.
Théo : “Putain, il est hyper dilaté, j’en reviens pas, ma teub glisse sans résistance dans sa chatte chaude et humide, un véritable écrin de velour pour ma bite. C’est rare les mecs qui peuvent encaisser comme cela mon chibre !”

Je retire ma teub de la gueule de Loïc qui en profite aussitôt pour couiner de plus belle. “Baise moi encore, hummmmm, je la veux bien au fond, ouiiiiiiiii, ta bite est un rêve pour la lope que je suis, oh oui encore !!”

Moi : “Théo, je vois bien que Loïc prend son pied et apprécie tes grands coups de butoirs, regarde, ça le fait mouiller du gland comme une femelle. Ecoute-le gémir, une vraie chienne en chaleur qui en demande encore. Ca me donne idée : Théo viens t’allonger sur le lit que notre lope vienne s’empaler sur ton baobab.”

Sans se faire prier, notre ami décule de la chatte de Loïc, vient s’allonger sur le bord du lit, les pieds touchant le sol, sa teub bien dressée, bien raide. Sans attendre, ma lope vient se placer dessus à califourchon, place le gros gland lui même sur sa chatte encore ouverte et descend lentement jusqu’à ce que ses fesses viennent taper sur le haut des cuisses de Théo, en poussant un gémissement de plaisir. Il est face à Théo, et le regarde droit dans les yeux avec un regard de satisfaction. Puis il remonte lentement jusqu’à n’avoir que le gland encore dans son cul, et se laisse tomber sur ce pieu fièrement dressé. Ceci lui arrache un bon cri de plaisir, ainsi qu’à Théo. Puis Loïc accélère la cadence. Je me suis placé derrière eux et je vois ce gourdin disparaître dans le cul de Loïc qui n'arrête plus de gémir. Il finit par rester planter dessus et s'arrête de bouger un instant, puis ondule du cul pour que le gland lui masse la prostate. Il veut se branler en même temps mais je l’en empêche.
“Arrête toi de bouger, penche toi bien en avant. Théo écarte lui bien les 2 globes que je puisse glisser ma teub le long de la tienne dans sa chatte !”
Loïc : “Non, pas ça vous allez me déchirer le cul”.
Moi : “Ta gueule ma lope ! T'inquiète pas ! T’es tellement ouvert que ça va rentrer tout seul, tu vas couiner ta race, tu vas voir.”
Loïc : “ Ok mais vas y doucement stp mon chéri.”
Moi : “Décontracte toi, Théo écarte bien ses fesses. Quelle superbe vue j’ai !!!”
Je m’installe entre les jambes de Théo bien écartées, pose mon gland sur son pieu, à l’entrée de la chatte de Loïc. Je pousse lentement mais fermement en tenant ma teub pour faire passer mon gland. Je sens que Loïc pousse pour m’aider, je sais qu’à cette instant il est crispé mais qu’il a grave envie de sentir nos deux teubs lui ramoner le cul. Durant quelques secondes nous sommes tous les 3 concentrés sur cette pénétration. La pression que j’applique avec mon gland à l’entrée de sa chatte finit par l’ouvrir encore et mon gland puis ma tige glisse doucement dans le cul de notre lope, guidés par la queue de Théo. Loïc se met à pousser un long râle tout le long où ma teub s’enfonce en lui, mais ce cri ressemble à un cri de plaisir. Une fois arrivé le plus loin possible je m'immobilise. Théo lâche les fesses de mon homme, et Loïc reprend sa respiration en lâchant un “putain, c’est bon”.
Je commence à me retirer doucement mais pas complètement et rentre à nouveau. A chaque va et vient j’augmente un peu la cadence. Ma lope gémit en continue et de plus en plus fort à chaque fois que ma queue s’enfonce dans son cul. Théo commence à bouger un peu. Je sens sa teub brûlante glisser sur la mienne, ainsi que ce fourreau humide et bouillant de désir qui entoure de près nos deux grosses queues hyper raides. Plus le cul de Loïc se détend et plus nous jouons dedans. Loïc gémit de plus en plus fort, ce qui a pour effet de me rendre de plus en plus bourrin dans son cul. Maintenant nos 2 bites lui démontent la chatte, il hurle de plaisir : “Encore, je veux les sentir encore ! plus fort, je suis votre lope. HUUUUUMMMMMMM, OUIIIIIIIIIIIIII”. Il part dans un délire verbale, son corps entier vibre de plaisir. D’un seul coup, tout son être se bloque, il pousse un cri animal alors qu’il jouit sur le torse de Théo sans même se toucher, il convulse de plaisir. A cet instant il a perdu tout contrôle de lui même, de son esprit, seul un plaisir intense envahit tout son être.
Sa réaction à nos assauts, transporte Théo et moi même dans un violent orgasme. Le jus de Théo coule dans sa capote alors que de puissant jet de sperme envahissent le fond de la chatte de Loïc. Je fais encore quelques va et vient pour bien tasser mon jus avant de me retirer du trou de ma lope, puis Théo fait de même. Le trou encore béant de Loïc laisse sortir du jus qui coule sur les couilles de Théo. Je le récupère avec les doigts. Loïc se tourne vers moi, me regarde avec un grand sourire et ouvre la bouche avant même que je n’ai le temps d’approché ma main de son visage. Avec sa langue il lèche le mieux possible ma main, mes doigts pour récupérer ce précieux nectar. Je vois la gourmandise dans ses yeux, de la délectation.
“Théo, notre lope a besoin de reprendre des forces et ton jus sera un très bon complément alimentaire riche en protéines. Retire doucement ta capote sans faire tomber ton sperme. On va pouvoir abreuver Loïc.”
Effectivement vu la quantité de ce liquide blanchâtre qu’il y a dans la capote, j’en connais un qui va se régaler. Théo prend le préservatif rempli de jus et le verse dans la gueule de Loïc qui ouvre grand la bouche en sortant bien la langue. Pour ne pas en perdre une goutte, il se saisit de la capote et lèche même l'intérieur de sa langue pour tout récupérer. C’est hyper excitant de le voir faire ça. Il nous remercie, je viens vers lui et lui roule une magistrale pelle au jus. “Tu as été extra, vraiment top, je te kiffe un max mon amour. J’ai une chance inouï de t’avoir trouvé.”
Après ceci nous nous affalons sur le lit tous les 3, KO de ce qui vient de se passer. Loïc ne perd pas le nord et profite de ce moment pour venir lécher nos queues encore luisante de mouille et de jus. Il ne lâche prise qu’une fois nos matos bien propres. Nous nous endormons sans même nous en rendre compte. C’est la fraîcheur qui me réveille un peu plus tard. Quel plaisir pour mes yeux de voir ma lope et ce mâle dormir nus, complètement épanouis après cet intense moment de bonheur. En tout cas, Loïc avait raison il m’a usé la teub et elle me fait mal mais ce n’est que du bonheur. Je kiffe ma lope, c’est un mec extra.


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs
 

Trop bandant! J’ai grave kiffé. Je vous adore les mecs. Steeve

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Speedjim


 
Ma lope, Sensuel et viril (1ere partie) - Récit érotique publié le 14-06-2019
 
Ma lope, jogging avec Théo - Récit érotique publié le 06-04-2019
 
Ma lope ( L'after Réveillon de la St Sylvestre) - Récit érotique publié le 05-02-2019
 
Ma Lope (Réveillon de la St Sylvestre) 2ème Partie et fin - Récit érotique publié le 24-01-2019
 
Ma Lope (Réveillon de la St Sylvestre) 1ère Partie - Récit érotique publié le 15-01-2019
 
La Lope (une fin d’après midi comme les autres) - Récit érotique publié le 09-01-2019
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Speedjim...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Ma langue le 2019-06-19 ....
• Par Nudiste le 2019-06-19 ....
• Par netjp37 le 2019-06-18 ....
• Par newlifeswing le 2019-06-18 ....
• Par Piment le 2019-06-17 ....
• Par 50 nuances de grey le 2019-06-16 ....
• Par Cybervoyeur le 2019-06-15 ....
• Par Lusex le 2019-06-15 ....
• Par Madame rêve le 2019-06-15 ....
• Par Antoine le 2019-06-14 ....