Rencontres sur Histoires de sexe : Elles sont en ligne...
Ils sont en ligne...
CONNECTION (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
   
 
 
Partouzes géantes Nos partouzes
Auteur de recits erotiques


Récit érotique écrit par Baiserjouir.

Auteur homme      yvessouletorangefr

Cette histoire érotique a été affichée 14783 fois depuis sa publication.

histoire érotique publiée le 21-03-2010
Catégorie :Dans la zone rouge
Tags:
Histoire 7495-b1025
Titre : Nos partouzes


 
Découvrez hds premium
 

Nos partouzes


J'aime faire l'amour: ma femme ne me suffit pas: je me branle plusieurs fois par jour. Je suis particulièrement résistant: il me faut baiser plusieurs fois avant de jouir. Quelques fois mon épouse est à mes côtés et m'aide à jouir encore plus. Elle me caresse les couilles, l'entrejambe, va même jusqu'à me mettre une phalange dans le cul. Nous participons, chez des amis à des partouzes géantes où nous tenons notre rang. Si j'aime me branler, elle adore baiser d'autres filles. Elle ne s'en prive pas du tout. Nous partageons souvent nos maîtresses. Nous aimons baiser en trio. Parfois nous baisons avec un autre homme, jamais le même: elle se fait mettre des deux cotés. Nous arrivons dans les premiers à ces soirées, nous sommes nus les premiers pour choisir entre les autres arrivants. En attendant nous nous caressons toujours, avec les hôtes ou seuls selon le cas. Quand nous sommes bien accueillis nous faisons une faveur: nous réservons notre première baise à ces adeptes de l'échangisme. C'est ma femme qui offre ses services soit à l'homme, soit le plus souvent à la maîtresse des lieux.
C'est un véritable tableau érotique qui démarre. Elles s'embrassent sur la bouche sans relâche pour un peu plus tard se donner l'une à l'autre. Ma femme jour le rôle actif dans le couple. Elle décide de tout: caresser les seins, les cuisses, le bas ventre et le fin du fin : le clitoris. Elle fait jouir toujours sa compagne avant elle. Ensuite elles se mettent en 69. Ce n'est qu'à ces moments qu'elle se laisse partir en jouissances ininterrompues. Il faut reconnaître qu'ayant le clitoris dans le bouche de sa compagne et deux doigts dans le cul elle ne peur tenir longtemps avant de jouir. Plus elle jouit, plus elle a envie de jouir.
Avec le mari nous les regardons simplement, sans surtout nous mêler de leurs jeux. Nous bandons bien sur. Il nous arrive souvent de nous branler l'un l'autre. Avoir sur sa bite une main masculine n'est pas désagréable du tout: elle sait bien ce qu'il faut faire pour que le plaisir soit à la fois fort et surtout très long. Une fois même il m'est arrivé de mettre ma queue dans un cul masculin après bien de sollicitations. C'était agréable d'être dans ce cul en particulier: d'abord il aime se faire enculer, ensuite je le branle. Quand il jouit, les spasmes de son orgasme faisait que son sphincter se resserrait à chaque contraction de sa bite: je m'était régalé de jouir dans son cul. Ma femme me regardait en souriant parce que je me moquais d'elle quand elle s'attaquait à d'autre femme.
Bref nous avons une vie particulièrement axée sur le sexe.
Enfin la salle est complète. Ma femme n'a que l'embarras du choix: elle est connue comme le loup blanc parmi les femmes de l'assemblée comme une très bonne baiseuse de fille. Elle aime ça, ce n'est pas de sa faute. Elle a une véritable cour autour d'elle: les filles se bousculeraient presque pour baiser avec elle. Ainsi il lui arrive de baiser deux filles en même temps: une avec sa bouche, l'autre en la masturbant. Souvent elle a avec elle un gode double: il lui permet de baiser une de ses amie tout en se baisant elle même.
Si je suis là ce n'est pas pour faire du tricot: je trouve toujours une femme aimant seulement les hommes qui m’entraînent vers le centre de la pièce pour que nous baisions en étant en vue de tous. J'aime ces situations: je commence par la caresser partout: je trouve toujours un endroit faisant réagir ma future maîtresse. J'insiste pour qu'elle soit bien excitée. Quand je la sens prête, je l'embrasse à pleine bouche, je caresse lentement sa poitrine, sans y appuyer comme un fou: les femmes aiment la douceur, pas la brutalité. Enfin ma bouche descend vers son nombril où j'aime que ma langue se perde un peu. Enfin j'arrive à son pubis. Je reste un moment avant d'ouvrir ses lèvres pour faire ressortir le clitoris de sa gaine. A ce moment là je passe mes bras sous ses cuisses, la faisant remonter contre moi. Je n'ai plus qu'à lui aspirer son bouton pour le lécher à grands coups de langue. Elle ne résiste jamais plus de 4 ou 5 minutes avant de jouir Je reste ainsi pour la sucer encore et cette fois elle part encore plus vite. J'en profite pour lui mettre deux ou trois doigts dans le cul où je suis toujours bien accueilli.
Vient enfin le moment attendu: la baise. Selon mon humeur je la baise quand elle est sur le dos: elle écarte les jambes, je les lui fais lever pour qu'elles soient sur moi et enfin lentement, très lentement je la lui mets. J'aime quand elles gémissent ou manifestent leur plaisir bruyamment. Je les fais jouir ainsi plusieurs fois. Je les tourne ensuite sur le ventre, elles ont encore les jambes ouvertes et je peux aller leur donner une récompense: ma pine dans le cul. J'aime cette sensation quand j'ai sur mon bas ventre les fesses agitées d'une jolie femme. J'aime tant que mes couilles battent contre leurs fesses.
Elle est vite rassasiée. Autour de nous plusieurs personnes font cercle. La plus part se branlent en nous regardant: c'est le but recherchée. Quelque fois parmi les voyeurs se glisse ma femme qui comme le autre se branle.
Quand nous rentrons chez nous, nous faisons le décompte de nos amants ou amantes. Nous sommes en principe à égalité. Souvent plus de dix nous ont donné du plaisir. Pourtant nous avons envie de faire encore une baise tous les deux seuls, comme pour oublier les autres. Elle se déchaîne pour notre baise, plus que d'habitude. Sans doute que le nombre de ses jouissance ne lui suffit pas ou au contraire qu'elle a besoin de jouir une dernière fois.
A la maison nous avons tous les accessoires pour de bons orgasmes, surtout elle qui achète par Internet les nouveautés. Elle possède je ne sais combien de godes différents, de boules de geisha ou de doigts avec picots pour se masturber le clitoris. Après ces soirées, elle demande toujours une double pénétration. Je reste sur le dos: elle vient sur moi, se la met elle-même dans son cul que je trouve très accueillant, se couche sur moi et se met rapidement un des ses godes dans le con. Si elle fait coulisse dans son vagin, rapidement son gode, je m'emploie pour ma part à aller et venir dans son cul. Je sens à chaque fois le gode qui me caresse la bite à travers ses parois intimes. A chaque passage je sers les dents pour ne pas décharger. J'arrive à tenir autant qu'elle. Quand elle jouit je sens ses crispations rythmées autour de ma queue et à mon tour je jouis dans son cul. Il nous tarde déjà de participer à une autre partouze géante.

1 avis des lecteurs et lectrices après lecture / Donnez votre avis





765 récits érotiques écrits et publiés sur HDS par Baiserjouir (accès à la fiche de l'auteur)

Proposez / suggérez l'ouverture d'une nouvelle discussion relative à cette histoire sur le forum de la communauté

1 avis des lecteurs et lectrices après lecture / Donnez votre avis après lecture



Sur le forum de discussion de la communauté des auteurs et lecteurs/trices HDS

>>> Accès à toutes les discussions du forum de la communauté des lecteurs/lectrices et auteurs d'HDS

>> Il n'y a pas encore de discussion ouverte relative à des sujets abordés dans cette histoire.
>> Il n'y a pas encore de proposition de nouvelle discussion relative à des sujets abordés dans cette histoire. Vous pouvez proposer une discussion dans le formulaire ci-après...

 

Proposez / suggérez une nouvelle discussion en rapport avec cette histoire:


Donnez un titre à votre discussion :

Choisissez le thème du forum le plus approprié :

Vous êtes :

° Recopiez le code suivant :
 
>
*   


 




 

histoire erotique Partouzes géantes

 

Oui, c'est bien.
Aujourd'hui je suis toujours seul et très tenté par de telles expériences sympa et
surtout discrètes.
Cette réponse pour me suggérer l'épanouissement de mes énergies sexuelles.
Merci

 




Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

RETOUR AU MENU des histoires érotiques


>>> En bref :

Note attribuée à cet auteur par H.D.S :
Partouzes géantes
 

• 765 récits érotiques publiés.



sexe petites annonces gratuites
>>> Les dix dernières annonces :
• J'ai 24ans je suis de l'Ile de France et je peux me déplacer. Je recherche des plans ...
• Bonjour, Asiatique (vietnamien) mignon, cherche femme de tous ages (maximum 65 ...
• Bonjour a tous je me découvre des tendances bi. J'aimerais rencontrer un h ou un ...
• Bonjour, je suis un jeune homme de 23 ans à la recherche d'une jeune femme ...
• bonjour homme je cherche une femme coquine pour bon moment sur vannes ou proche ...
• mon annonce est simple je recherche un homme très actif vicieux pervers qui aime ...
• Bonjour, recherche à discuter avec une femme dans même délire que moi.donc voici ...
• Homme marié..pour echange de fantasmes par mails avec femme mariée ou non..pour le ...
• Madame, vous êtes seule et vous êtes excitée ou en chaleur ou votre époux est absent ...
• philippe passif de granville peus recevoir pour une nuit ou un week ...

sexe - photos Toutes les petites annonces sexy...




Blog sexe des show spéciaux

Dessins de sexe

4 Histoires de...

Contes grivois

Breves érotiques