Samia - 37 Troisième partie.


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Mia-michael [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email : mia.michaelSouvenir - Anecdotehotmailsexuel - libidofr

• 119 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.1 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.9
• L'ensemble des récits érotiques de Mia-michael ont reçu un total de 652 555 visites.

Récit libertin : Samia - 37 Troisième partie. Histoire érotique Publiée sur HDS le 03-04-2019 dans la catégorie Dominants et dominés
Tags: Fessee  Petit-sexe  Bisexualite 
Cette histoire de sexe a été affichée 2462 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Samia - 37 Troisième partie. ( 10.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Samia - 37 Troisième partie. ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67



Samia - 37 Troisième partie.

Le monde du travail.
********************
L’avion, je n’aime pas. Comme tous les Roms, je suis une voyageuse, mais par la route, pas dans les airs. Par contre, ce trouillard de Julien, lui, il est à l’aise. Ça va lui coûter cher. Il n’a pas à me faire honte.
On atterrit à côté de Lille et il fait... beau ! N’empêche, je préfère l’Atlas. Amis du Nord, ne croyez pas que je critique votre belle région. On va dans la banlieue entre Lille et Roubaix et ce n’est pas très glamour comme coin. C’est là que mon beau-père a ses usines et sa belle maison. On habitera dans l’ancienne conciergerie remise à neuf ! Mon beau-père me laisse deux jours pour m’installer en disant :
— Après demain, soyez tous les deux à neuf heures au bureau.
Neuf heures ! Pourquoi pas six heures du matin ? Je ne dis rien car je suis sûre qu’il me répondrait « les ouvriers commencent à huit heures. ».
***
Le surlendemain, on attend dans le bureau de la secrétaire. Ça me fait penser à l’école, quand j’étais convoquée chez le dirlo, parce que j’avais fait un nez sauce tomate à un garçon ou montré mes fesses à un autre. C’est long... Enfin, on entre. Le dirlo est derrière son bureau. On l’embrasse, ce qui nous vaut un :
— Pas trop de familiarités au bureau. Asseyez-vous. Voyons voir...
Pas sympa le dirlo ! Il dit à Julien :
— Tu as été nul partout...
— C’est que...
— Par conséquent, tu vas t’occuper de l’entretien de l’usine. Vérifier ce qui doit être réparé, repeint, nettoyé... Il faut aussi voir si le service de nettoyage fait bien son boulot. Tu es nommé directeur des services d’entretien et de nettoyage. Lisa te mettra au courant, elle est très efficace.
Julien bredouille :
— Oui, mais...
— Si tu fais ça bien, dans trois mois, tu auras un poste plus important. En attendant, tu travailleras avec Lisa.
Il se tourne vers moi en disant :
— À toi. Qu’est-ce que tu as comme diplôme ?
Le rat ! Comme si on pouvait faire de brillantes études quand on est tout le temps sur la route ! Je réponds :
— J’ai été jusqu’en première et puis...
— Tu as un diplôme ?
— Non, mais c’est parce que...
— Bon, tu pourrais superviser le travail dans un des ateliers, mais ce n’est pas facile et les journées sont de 8 à 18 h.
Je fais la grimace. Il poursuit :
— Ou alors...
Ou alors quoi ? Il va me proposer un poste de veilleur de nuit ?
— Ou alors... Comme tu as un bon contact avec les gens, surtout avec les hommes, que tu n’es pas trop bête malgré ton inculture et que tu ne t’embarrasses pas de scrupules...
N’en jetez plus, Monseigneur, la cour est pleine ! Ah si, il en rajoute encore un peu :
— De plus, tu es une fille du peuple, même si c’est du peuple des Tziganes... Ça rassure les ouvriers, que tu ne sois pas de la haute société, toute Comtesse que tu sois devenue...
Je devrais m’en foutre de ce qu’il dit, mais non. Il termine... son réquisitoire :
— Donc, tu devrais bien t’entendre avec les syndicalistes. C’est un poste très important. Sans un bon dialogue avec les syndicats, l’usine peut fermer... Tu pourrais être responsable des relations avec eux. La rémunération est importante. C’est un travail qui ne t’occupera que le matin. L’après-midi, tu seras libre. Sauf deux ou trois fois par semaine où tu devras t’occuper de gérer l’emploi du temps des clients importants : leur faire visiter l’usine, retenir des places dans un bon restaurant et dans un music-hall ou une boîte de nuit. Tu feras équipe avec Suzy, une fille de la publicité. Je viendrai parfois avec vous, pour les clients vraiment importants. Qu’est-ce que tu en penses ?
— Ça me botte.
À son tour de faire la grimace, tandis qu’il me dit :
— Évite ce genre d’expression. Et puis, à l’usine comme devant les clients, c’est mieux que tu dises Monsieur.
— Et en dehors de l’usine... "Monsieur" ?
— Tu peux m’appeler par mon prénom quand on est seuls ou en famille.
— Oh, 1000 mercis, "Monsieur".
— Arrête de faire la conne, Samia !
Voilà, lui, il peut dire « conne » et moi je ne dois pas dire « ça me botte » quel enfoiré ! Il dit à Julien :
— Va voir Lisa et établis un plan de travail avec elle.
Puis, à moi :
— Et toi, va te présenter au délégué syndical.
— Oui... "Monsieur". Il s’appelle comment et il est où ?
— Maxime Desallié et renseigne-toi pour savoir où il est.
Toujours aussi sympa, beau papa. Ah ! non "Monsieur", pardon. Il ajoute :
— Ce n’est pas un enfant de chœur ! Crée des liens mais fais-toi respecter. Tu fais partie des cadres.
Il appelle sa secrétaire par interphone pour lui dire :
— Gisèle, conduisez mon fils et ma belle fille à leurs bureaux.
On suit Gisèle qui est une belle blonde avec un gros cul. Elle me montre mon lieu de travail. C’est simple, mais pas mal du tout... Un bureau, un fauteuil pour moi, deux chaises pour les visiteurs. Il y a une fenêtre, je vois même un peu de verdure et sur un mur, il y a une photo panoramique des usines.
La secrétaire va montrer son bureau à Julien. Après ce que son père lui a dit, je crois que ça va être un placard à balais !
À moi les syndicalistes. Je ne me fais pas trop d’illusions, je vais être entre le marteau et l’enclume, mais je compte sur mon charme et mes formes pour les mettre dans ma poche. D’abord, je vais aller voir Manu... Vous vous souvenez de mon enterrement de vie de jeune fille ? On a été proches, toutes les deux. Elle s’est même assise sur mon visage, ce qui crée des liens. C’est une fille vraiment rock 'n roll.
En fait, je ne connais qu’une ou deux personnes dans cette usine, mais dans les bureaux, les cancans vont vite, tout le monde a l’air de me connaître.
Je descends et j’entre dans un atelier... Des rangs d’ouvrières sont devant d’énormes bobines de fil... Il y a beaucoup de bruit. Un homme vient vers moi et me dit :
— Je peux vous aider ?
— Euh... oui, je cherche Manu, je pense qu’elle travaille ici.
— Et vous êtes ?
— La femme de Julien de Préville.
— Ah oui, bienvenue Madame. Je ne connais qu’une Manu et elle est mécanicienne.
— C’est possible...
— Prenez cette petite porte au fond, elle doit être là.
Je le remercie et j’y vais. J’arrive dans une grande pièce. Il y a beaucoup moins de bruit. Plusieurs ouvriers en salopettes discutent autour d’un moteur ou un truc du genre. Je leur dis :
— Bonjour Messieurs, je voudrais parler au chef d’atelier.
Un gros homme me répond :
— C’est moi.
— Enchantée, Monsieur. Je suis Samia de Préville et je cherche Manu.
Classe, non ? Il est surpris que je lui tende la main et il me tend sa manche en disant :
— Excusez-moi Madame, j’ai du cambouis sur les mains.
— Pas de problèmes. Vous pourriez me dire où est Manu ?
— Vous ressortez et vous prenez le couloir à droite. Elle doit être dans le troisième local. Vous voulez que je vous accompagne ?
— Non merci, ça ira... Bonne journée Messieurs.
Je sors de la pièce et je sens presque leurs regards traverser le tissu de ma jupe légère. Je suis bien habillée : chemisier rouge, jupe noire un peu collante, escarpins, lingerie La Perla.
Je vais où il dit, je toque et j’entre. Debout devant un établi, une femme lime une pièce. C’est Manu. Elle est en salopette, sans rien dessous. Ce qui est très sexy, parce que dès qu’elle bouge les bras, on aperçoit les pointes roses de ses seins et les poils noirs de ses aisselles. Elle est jolie, mais très peuple. C'est aussi une coriace, j’en sais quelque chose. M’ayant bien sûr reconnue, elle me dit :
— Madame de Préville, quel honneur !
Vis-à-vis des autres, ça me ferait plaisir qu’elle m’appelle comme ça, mais je sais que c’est aussi pour se foutre de moi.
Comme on est seules, je l’embrasse sur la bouche.
Elle me demande :
— Tu me cherchais pour me lécher la chatte ?
— Euh... oui, je te verrais volontiers en dehors de l’usine, mais je voudrais te demander un petit service. Tu veux bien m’accompagner... enfin, me présenter au délégué syndical ?
— Max Desallié ?
— Oui, c’est ça...
— Lui tourne pas le dos.
— Tu rigoles ?
— Mais, oui. Enfin, tu verras... Viens, il doit être chez les ouvrières, il y a toujours une machine en panne.
On repart dans l’usine. Je lui parle un peu de mon voyage de noces au Maroc. Enfin, je censure quand même. On arrive dans un très grand atelier. Il y a des rangées d’ouvrières debout devant des machines, avec des courroies, des bobines de fil, des pédales, Manu demande où est Max à une des filles. Elles discutent un peu. On finit par le trouver devant une de ces machines, occupé à dévisser une plaque. C’est un grand type, costaud mais mince. Il a un visage allongé et des yeux noirs qui me détaillent des pieds à la tête. Je n’ai pas le temps de me présenter, qu’il dit à Manu :
— Qu’est que tu m’amènes de beau, Manu ? Un cadeau du patron pour qu’on ne fasse pas la grève ?
Elle rigole et répond
— En quelque sorte, oui.... Bon, je vous laisse, j’ai du boulot.
Je lui tends la main en disant :
— Bonjour Monsieur Desallié, je suis Samia de Préville et je viens pour... euh...
Il me laisse la main tendue... un long moment, avant de me dire :
— J’ai les mains sales... Vous désirez ?
— C’est mon beau-père qui m’a dit que... enfin, c’est moi qui vais discuter avec vous pour...
Il me coupe :
— Il a peur qu’on ne se mette en grève lundi, c’est ça ?
— Euh... Je ne suis là que depuis ce matin et...
Et il ne m’a pas annoncé ça, le beau-père. Le délégué syndical, Max, me dit :
— Vous savez comment fonctionne une machine de ce genre ?
— Non... Comme je vous l’ai dit... je... j’ai commencé aujourd’hui.
— Vous devez apprendre le fonctionnement de cette machine pour vous mettre à la place des ouvrières et comprendre leurs revendications.
— Oui, bien sûr, mais...
— Montez sur cette petite marche, voilà...
Je fais ce qu'il dit et il vient se mettre debout derrière moi. Il passe les bras en dessous de mes aisselles. Ensuite, il prend mes mains pour leur faire faire des manœuvres compliquées.
Un peu comme le beau professeur de golf quand il explique à votre femme comment tenir son club de golf en se collant à elle.
Comme votre épouse, je suis tout émue de sentir ce corps d’homme se coller à moi ! De plus, je suis petite et il est grand, mais grâce à la marche sur laquelle je suis, son bas-ventre est juste contre mes fesses. Il m’explique avec force gestes le fonctionnement de la machine et je sens son sexe grandir contre mes fesses. Je suis coincée entre cette machine à laquelle je ne comprends rien et un homme qui bande... Et pas n’importe quel homme, puisque c’est le délégué syndical. Autour de nous, j’entends des chuchotements, les ouvrières ont l’air de trouver le spectacle très amusant. Je lui dis sèchement :
— Vous voulez bien me laisser descendre Monsieur... euh... Max...
— Non.
— Mais... euh...
Il accentue la pression de ses hanches et de son sexe dur contre mes fesses. Il me dit à l’oreille :
— Tu sens comme tu m’excites, petite salope...
— Mais Monsieur, je vous en prie... je....
— Je vais te faire visiter l’atelier et te baiser dans un coin discret.
— Ça suffit ! Laissez-moi immédiatement descendre de cette machine. Je dois retourner au bureau et j’avertirai Monsieur de Préville de votre conduite scandaleuse !
J’ai employé le ton qu’il faut. Là, il se recule et me dit :
— En même temps, dites-lui que les négociations ont échoué et que nous maintenons le préavis de grève...
— Mais...
— Vous êtes nulle. Je vous ferai changer. Au revoir Mademoiselle.

À suivre.

Si vous voulez me joindre pour un compliment ou un renseignements, je suis ici.


↓ Lien à utiliser (article, blog, forum, mail...) vers cette histoire ↓
<a href ="https://www.histoires-de-sexe.net/samia-37-troisieme-partie--32092"> Samia - 37 Troisième partie. </a>






Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...
Texte coquin : Samia - 37 Troisième partie.
Histoire sexe : Samia - 37 Troisième partie.

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Dernières histoires érotiques publiées par Mia-michael

 
Ashley - 14 Roméo et Juliette. - Récit érotique publié le 22-05-2020
 
Ashley - 13 Retour à l'école. - Récit érotique publié le 12-05-2020
 
Ashley - 12 Voir Venice et... jouir. - Récit érotique publié le 30-04-2020
 
Ashley - 11 Nager dans le Pacifique. - Récit érotique publié le 16-04-2020
 
Ashley - 10 The Slave Paradise. - Récit érotique publié le 08-04-2020
 
Ashley - 9 La Cité des Anges. - Récit érotique publié le 24-03-2020
 
Ashley - 8 Le sud d'est en ouest. - Récit érotique publié le 13-03-2020
 
Ashley - 7 Né pour lécher les chattes. - Récit érotique publié le 28-02-2020
 
Ashley - 6 Du bon côté du fouet. - Récit érotique publié le 11-02-2020
 
Ashley - 5 Une chatte comblée. - Récit érotique publié le 22-01-2020
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Mia-michael...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au-boulot Au-reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby-sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Belle-beau Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois-Foret Bondage Boules-de-geisha Bourgeois Branlette-espagnole Brunes Cage-de-chastete Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses-preliminaires Casting Chantage Cinema Club-libertin Cocufiage-adultere Combat Coming-out Cougar Coup-de-foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discotheque Docteur Doigtage Dominant-Maitre Dominatrix Double-penetration Douche-bain Drague Echangisme Ejaculation-faciale Ejaculation-feminine Emotions-sensibilite Endroits-insolites Entre-hommes-Gay Epilation Escort-boy Escort-girl Etudiant Europe-est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme-fontaine Femmes-enceintes Fessee fetes-soirees Fetichisme Fille-encule-homme Film-porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking-machine Gang-bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode-ceinture Godemiche Gorge-profonde Gros-Grosses Gros-seins Gros-sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hopital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina-latino Lavement-anal Lectures-erotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini-jupe Missionnaire Mommy-porn Mots-crus Muscles Mythologie Naturisme-nudisme Nymphomane Obeissance Oeuf-vibrant Oncle-et-tante Onirique Parking Partouze Perles-anales Petit-sexe Petits-seins Philosophie-et-Plaisirs Pieds Piercings Piscine-Plage Poesie Poilues Ponyslave Preliminaires Premiere-fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit-bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint-valentin Salope Sans-capote Sans-culotte Science-fiction Secretaire Sensualite Sexe-sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tetons Toys-rosebud Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple-penetration Uniformes Urophilie-Pisse Vacances Vieux-avec-jeunes Voisins-voisines Voiture Voyeurisme WC-Toilettes



Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par marianna0012 le 2020-05-29 ....
• Par Thomasvousmatte le 2020-05-29 ....
• Par trav kahba pour maitre le 2020-05-28 ....
• Par Kangourou le 2020-05-28 ....
• Par Tom_T le 2020-05-28 ....
• Par Saiyth le 2020-05-28 ....
• Par Julien le 2020-05-27 ....
• Par carolinemiss1234 le 2020-05-27 ....
• Par cibervoyeur le 2020-05-26 ....
• Par Diable67 le 2020-05-26 ....