... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le 08 95 22 70 67
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Lectures érotiques (16). Joy Laurey « Joy et Joan» (Editions Robert Laffont, 1982)


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Olga T [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 120 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.5 • Cote moyenne attribuée par HDS : 10.0
• L'ensemble des récits érotiques de Olga T ont reçu un total de 495 797 visites.

sexe récit : Lectures érotiques (16).  Joy Laurey « Joy et Joan» (Editions Robert Laffont, 1982) Histoire érotique Publiée sur HDS le 11-03-2019 dans la catégorie Plus on est
Tags: Lectures érotiques   Bisexualite   Triolisme 
Cette histoire de sexe a été affichée 727 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Lectures érotiques (16).  Joy Laurey « Joy et Joan» (Editions Robert Laffont, 1982) ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Lectures érotiques (16).  Joy Laurey « Joy et Joan» (Editions Robert Laffont, 1982) ( 10.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :




Lectures érotiques (16). Joy Laurey « Joy et Joan» (Editions Robert Laffont, 1982)

Il s’agit du second épisode de la série de romans érotiques, écrits au début des années 80 par Jean-Pierre Imbrohoris, sous le pseudonyme de Joy Laurey (voir « Lectures érotiques 15)

Le belle Joy continue sa quête du plaisir, sans réussir à oublier l'abandon de Marc. Curieuse, elle a voulu essayer du mariage - avec le pervers, trop pervers Bruce, là-bas en Ecosse. Ce fut un échec.

Et Joy est revenue à Paris, la ville où tout est possible. Et, en effet, voici qu'apparaît Joan, mi- écolière, mi- femme, belle, disponible. Entre Joy et Joan, c'est une liaison folle, tendre, mélange de joies et de frustrations.

Jusqu'au retour de Marc...Alors, pour tous les trois, inséparables, commence une vie nouvelle.

Joy et Joan est une histoire d'amour. L'amour d'une femme de vingt-cinq ans, sans complexes, sans hypocrisie. Pour un homme et une femme.

RESUME

Le roman commence avec cet étrange mariage dans un froid château écossais avec Bruce, dont elle devient l’épouse, alors qu’ils n’ont jamais fait l’amour. C’est pour Joy une fuite pour essayer d’oublier Marc. Elle ne se ment pas : elle est attirée par Bruce, mais ne l’aime pas et de ne l’aimera jamais.

Bruce est un pervers : dès le soir de leurs noces, il tente de livrer Joy à d’autres, ce qu’elle refuse.

Bruce la couvre de cadeaux et l’exhibe, mais ne tente aucun rapport avec son épouse. Quand Joy refuse une nouvelle soirée avec les invités de Bruce, celui-ci, connaissant la bisexualité de la jeune femme, la livre aux caresses de Millarca, sa servante, son esclave, son souffre-douleur. Les deux jeunes femmes deviennent complices dans des pratiques sadomasochistes. Les deux femmes deviennent amantes. C’est Millarca qui convaincra Joy de s’en aller, pour Londres dans un premier temps, où elle retrouve Marc et renoue avec lui, alors qu’il est encore sous le coup du départ de sa compagne Joëlle. Il prend conscience de ce que Joy représente pour lui, mais il part à nouveau.

Joy se rend à Paris et c’est là qu’elle rencontrera Joan, 16 ans. Un coup de foudre pour Joy. La première nuit, dans un hôtel, les deux filles se caressent et s’offrent leur plaisir.

Un ex-amant, Alain, l’invite à sa villa à Saint-Tropez et elle le rejoint avec Joan. C’est dans le compartiment du train qui les emmène sur ce lieu de vacances que Joy et Joan vont s’aimer pour la première fois.

Joy et Joan forment un vrai couple, avec ses crises, car Joy est jalouse, et ses pratiques, Joan exigeant de sa maîtresse qu’elle la cravache. Joan est insatiable, exigeant de Joy qu’elle lui fasse l’amour quand elle en a envie, y compris dans une cabine de douche.

Lors d’une soirée mondaine, les deux femmes rencontrent Bruce. Jalouse devant les approches de Bruce vis-à-vis de Joan, Joy va se laisser prendre par deux inconnus. Sa conclusion : « quelle horreur le plaisir quand on ne l’a pas voulu ».

Ce dérapage va provoquer le départ de Joan, avec Bruce. Joy se laissera aller jusqu’à pratiquer la prostitution, comme call-girl de luxe.

Le roman relate ensuite la relation de Joy avec un président de la République, qui rappelle furieusement quelqu’un, y compris dans l’incident avec un camion de livraison à l’heure du laitier.

Elle finit par retrouver Joan, puis Marc. Joan a refait le parcours de Joy, avec Bruce, avec Millarca. Joy va donner naissance à un enfant, sans savoir si le père est Marc, Alain ou le Président.

C’est Joan qui ramène Marc à Joy et ils forment désormais un trio.

QUELQUES EXTRAITS POUR INVITER A LA LECTURE

La première fois où Joy et Joan font l’amour, dans un train de nuit.

« Je l’ai tant caressée qu’elle s’est abandonnée, les jambes ouvertes pour la première fois sur son sexe trempé comme une grenade douce, le jus sucré coulait sur mes lèvres et je mangeais le fruit, j’aspirais la pulpe, les pétales soyeux, elle était brulante au fond, où ça battait comme un cœur, un étui pour mes doigts timides et lents qui tournaient en insistant sur le bouton fragile et insupportable. Joan, la pauvre, étouffait ses gémissements dans un oreiller de la Compagnie internationale des wagons-lits, ses sourcils de mec froissés par la colère, et sa main, tout d’un coup contre la mienne, qui m’a forcée à ratisser de mes doigts le sillon qui remonte vers ses reins pour me brancher sur un autre plaisir, 2.000 volts en continu, un hurlement qu’elle a voulu en m’enfonçant en elle, elle m’a dit plus tard :
• J’ai mal, tu sais, quand je jouis comme ça. »

Le témoin

« On a recommencé avant Montélimar. Pendant l’arrêt en gare, un autre train est venu stationner contre nous. Un homme est entré dans le compartiment vide, devant notre fenêtre, la valise à la main. Il ne savait que faire. Il ne pouvait pas ne pas regarder Joan me caresser les reins en criant des mots tendres dont il n’avait pas la clé : pour lui, ça ne pouvait être que violent ou vulgaire, mais pour moi, à genoux sur la couchette froissée, c’était beaucoup plus beau que de l’Apollinaire. Il était émouvant, debout et fatigué, nous regardant un peu comme deux rêves confus, l’un très blond, l’autre un peu moins, qui luisaient sous la veilleuse bleue du convoi ferroviaire. Quand notre train a glissé tout doucement sur les rails, nous lui avons offert notre jouissance. »

Le trio

« Plus tard, nous caressons Marc avec nos deux mains réunies, je pose Joan sur lui, elle glisse très lentement, s’enfonce. J’appuie ma tête sur la poitrine du mâle, je les regarde, émerveillée, faire l’amour devant moi. Joan se redresse, ses muscles se tendent, il ressort du ventre rougi, un coup de rein encore remonte le corps déséquilibré ; tout cela est si beau que cela me donne envie de jouir toute seule, je me caresse en les regardant, leur plaisir monte, le mien aussi, nous jouissons ensemble, tous les trois. »

CE ROMAN, MOI ET AGUN

Comme le premier volume de la série, celui-ci n’est pas à la hauteur d’Emmanuelle, à qui il prétendait succéder, à défaut de le remplacer.

Ce roman, comme le précédent contient des passages qui m’ont excité, m’ont poussé à me caresser, je ne le cacherai pas. Cela n’enlève ni les longueurs, ni certaines invraisemblances.

Il y a bien évidemment le fait que la lecture de ces deux romans, découverts dans la bibliothèque de Philippe, ont été pour moi une distraction et ne pouvaient avoir le même impact qu’avaient eu pour moi Emmanuelle ou encore le Déclic sur la jeune adolescente qui, à travers ces lectures prenait conscience de son hypersexualité et ne rêvait que d’imiter Emmanuelle ou Claudia.

J’ai cependant pour « Joy et Joan » une indulgence particulière, parce que le roman décrit l’amour d’une femme pour une autre femme.

Dans le premier roman de la série, Joy avait déjà eu des rapports saphiques. Avec Joan, c’est différent. Les deux jeunes femmes ne se « gouinent » pas, elles font l’amour.

Et cela change tout, je peux en témoigner. Dès mon dépucelage, j’ai connu des rapports saphiques avec Maria, puis, régulièrement avec d’autres femmes, comme Daphné (récit numéro 2), pendant que j’étais lycéenne, Ann et Ursula, mes collègues, au début de ma carrière professionnelle (récit numéro 3) ou encore Rita (récit 11), cette jeune prostituée rencontrée au début de ma liaison avec Rachid.

Ma relation avec Christine (récit 14), qui fût mon amante et est aujourd’hui ma plus proche amie, fût torride et j’ai appris tant de choses dans nos étreintes.

Mais c’est avec Agun que j’ai découvert, non le sexe avec une femme, mais l’amour avec une femme. Agun, dont j’ai longuement parlée (récit 52), que j’ai retrouvée après avoir cru perdue et avec qui je forme aujourd’hui un couple à part entière, aux côtés de mon couple officiel avec Philippe. Je la considère pleinement comme ma conjointe.

L’amour que se portent Joy et Joan ne pouvait donc que me rappeler celui que je vis avec ma femme. La différence, par rapport à la façon dont se termine le roman, avec la constitution d’un trio entre Joy, Joan et Marc, est de taille. Nous sommes deux couples parallèles, je me partage entre mon mari et ma femme. Agun est ma femme, comme Philippe est mon mari, une alliance en témoigne, même si la loi ne m’autorise pas à être bigame.

Agun est exclusivement lesbienne, même si elle a accepté, sur mon insistance, d’être déflorée par Philippe. C’est d’ailleurs la seule fois où j’ai été témoin d’un rapport entre Philippe et une autre femme et où je n’ai ressenti aucune jalousie. Bien au contraire parce que j’avais voulu que ma chérie connaisse enfin ce plaisir, que je lui offrais, que ça se passait entre les deux êtres que j’aime du plus profond de mon cœur. J’étais à leurs côtés, les encourageant, accompagnant Agun de mes baisers et de mes caresses. Philippe fut d’une infinie tendresse et réussit à la mettre en confiance.

Agun a reconnu qu’elle a eu du plaisir, mais n’a pas souhaité, malgré mon insistance, renouveler l’expérience. J’aimerais partager ma femme avec mon mari candauliste et vivre pleinement ce trio que décrit le roman. J’aimerais tant offrir à Agun et à Philippe ce que j’ai de plus précieux et, pourquoi pas, qu’il fasse un enfant à Agun, en âge d’en porter.

J’ai vu les larmes dans les yeux d’Agun quand je lui en ai parlé, elle m’a demandé si je ne l’aimais plus pour que je veuille la jeter dans les bras d’un autre, fut-il Philippe. Elle m’a rappelé qu’elle m’a tout donné, parce qu’elle l’a voulu, parce qu’elle m’aime à la folie du jour où elle m’a vue (récit n°6), qu’elle demande peu pour elle, seulement, et c’est beaucoup, a-t-elle ajouté, mon amour et ma fidélité « saphique ».

Quant à Philippe, il m’a dit qu’Agun était une femme magnifique, mais qu’il ne pourrait jamais avoir de rapports avec elle, sauf si cela était voulu par moi comme par elle. Ils se respectent infiniment, considèrent mutuellement m’appartenir. Je peux, sans la moindre crainte, les laisser seuls ensemble.

Je veux aussi cela pour Philippe, qui a pour moi sacrifié des relations fortes qu’il avait, avec Ambre d’abord et surtout avec Théodora. Et qu’ai-je de plus précieux qu’Agun à lui offrir ?

Je respecte donc la volonté d’Agun, sans renoncer à lui faire changer d’avis et lui faire comprendre que cela n’est pas motivé par un esprit pervers. C’est au contraire une preuve d’amour et j’avoue mieux comprendre le candaulisme de Philippe, moi qui rêve de mater ma chérie jouir sous les coups de boutoir d’un amant. Je compte la convaincre peu à peu, afin que nous formions ce trio dont je rêve et de voir ces deux autres merveilleux m’offrir leur plaisir

Cette fiche de lecture m’a donné l’occasion de livrer ce qui est pour moi un fantasme, dans mon second couple. Agun sait cela, je ne désespère pas de le lui faire accepter, pas par vice de ma part, par amour pour l’un et pour l’autre.


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs
Olga T

Merci, Sarah!

 
 

Une fiche de lecture excitante. Quant aux choix de vie d'Olga, Agun et Philippe, ils ne regardent qu'eux!
Sarah

 
Olga T

@ Claire et Anais: vous allez un peu vite en besogne. Il n'y a aucune condition et rien ne se fera sans la volonté et l'accord de chacun de nous trois. Bien entendu que je serais heureuse si nous formions ce trio et si Agun connaissait le plaisir de la maternité. Mais nous n'en sommes pas là.Je suis, nous sommes, heureux(ses) dans mes deux couples.

 
 

@ Claire, je me suis faite la même réflexion et je me suis dit qu'un heureux événement de la part d'Agun scellerait ce trio. N'est-ce pas Olga?
Anaïs

 
 

La réponse d'Olga répond bien aux questions que se posait Marie au sujet de la place accordée à Agun. J'avoue que j'avais moi aussi des doutes et que j'avais l'impression qu'elle se servait d'elle pour assumer sa bisexualité, sans compter que marraine Agun rend bien des services pour garder les enfants quand ont lieu les séances candaulistes organisées par Philippe. Agun peut espérer un jour être récompensée pour son amour et son dévouement, en devenant l'épouse d'Olga. Dont acte!
Je me demande cependant si la condition implicite de tout cela n'est pas la transformation des deux couples en trio, pour qu'Agun devienne la femme d'Olga et de Philippe. @ Olga, n'est-ce pas ce dont tu rêves?
Claire

 
Olga T

@ Marie, j'ai la volonté de donner à Agun cette place qu'elle mérite tant, qu'elle soit officiellement mon épouse (ça ne ferait rien que mon 4ème mariage :-). Philippe en est d'accord et rien ne changera entre lui et moi,.
@ Marie, Je sais qu'Agun ne demande rien et ne demandera jamais rien pour elle, mais je sais aussi lire dans ses yeux et dans son coeur.

 
Olga T

Merci Patrick!

 
 

@ Marie, heureux de voir que les différents commentaires ont su lever tout ou partie de vos doutes et préoccupations.

@ Olga, un livre que j’ai plaisir à lire et qui sait, peut-être un jour en découvrirais-je la couverture ainsi que ceux qui y écrivent les plus belles lignes.

Patrick


 
Olga T

Merci à tous ceux et celles qui (La chipie, avec sa belle colère, Patrick qui sait si bien lire en moi, Luc, Christelle, Caroline) ont su, dans des registres très divers, dire les choses

 
 

Après tous ces commentaires et la réponse d'Olga, je la pense sincère, même si les apparences sont contre elle. Je l'invite juste à donner à Agun la place qu'elle mérite rapidement, sans attendre que les enfants soient en âge de comprendre. Agun ne demandera rien, à Olga de savoir lui offrir
Marie

 
 

Pour dame Jeanne et Marie

Ca vous derangerait de vous meler de vos affaires !!!!

Vous n'en n'avez pas marre de porter des jugements de valeur !!!

Serieux on est en 2019 si 1 femme veut vivre avec 1 femme et 1 mec ou si elle veut vivre avec 2 mecs et elle je ne vois pas ou est le problème !!!!

Sans deconner melez vous de vos histoires et arretez d'emmerder le monde avec votre vision nombrilique du monde !!!!

Ils sont heureux tout les 3 alors lachez leur la grappe !!!

La chipie en petard !!!

 
 

@ Marie, Olga et Christine vous ont répondu avec leur cœur, j’espère que leurs réponses auront levé le trouble qui a pu vous habiter. Je me permettrais simplement d’y rajouter mon sentiment.

Je comprends parfaitement qu’au vu de vos goûts amoureux, étant celle d’une lesbienne exclusive si j’ai bien compris, vous puissiez être perturbée, voire blessée, par le désir d’Olga vis-à-vis d’Agun. Ce sont vos sentiments et je les respecte. Néanmoins, il faut vous montrer prudente et ne pas chercher à les généraliser. En amour, rien n’est jamais gravé. Qu’on soit hétérosexuel, homosexuel ou bisexuel, face à une situation donnée nous réagirons chacun à notre façon. Certes, il y aura des similitudes chez beaucoup, mais le panel de réactions possible restera toujours très large. Olga l’a d’ailleurs très bien exprimé dans sa réponse sur la réaction et le choix d’Agun.

La vie tumultueuse d’Olga fait facilement oublier la notion du fait que sa relation avec Agun lors de leur rencontre jusqu’à son départ n’était pas la même que celle qu’elles ont aujourd’hui. L’amour était présent, mais, de ce que j’en perçois et comprends, il n’avait pas encore pleinement éclot. Il était resté tacite pour elles deux. Le départ d’Agun avait visiblement fait penser à l’une comme à l’autre qu’il en resterait ainsi, un souvenir qu’elles ont entretenu au fil des années malgré la distance sous la forme d’une amitié sincère et profonde. Une fois de nouveau libre auprès de Philippe, conscient de ce qu’il faisait, c’est lui qui a donné cette dernière tape dans le dos pour la pousser à la rejoindre et permettre son développement final.

Vous considérez qu’elle n’en donne pas assez à Agun, je crois pourtant qu’elle lui donne plus d’amour et de moments ensemble que certains couples en donnent l’un à l’autre. Certes, elles ne se réveillent pas chaque jour dans le même lit, ne partage pas tous les moments de leur quotidien, mais c’est un impondérable de toute personne vivant pleinement un polyamour et c’est le cas d’Olga. Cette notion est une fois de plus délicate et difficile à accepter. C’est une chose atypique que nos règles et normes rendent encore plus complexe à assimiler, mais c’est bien réel et en un sens juste. La comparaison sera surement maladroite et potentiellement blessante et je m’en excuse par avance, mais le polyamour souffre en quelque sorte de la même difficulté de compréhension que l’homosexualité a pu porter à une époque ou, hélas, encore chez certaines personnes.

Olga est bisexuelle et polyamoureuse. Philippe et Agun l’aiment ainsi et le temps leur a permis d’arriver à un équilibre. Olga a partagé avec nous ce qu’elle leur avait déjà confié, le rêve de le faire évoluer plus loin encore. Laissons-leur à chacun la liberté de refuser ou d’accepter une telle évolution.

Patrick

 
Olga T

Merci à Christelle et tout particulièrement à Christine, qui reconnait qu'elel fut jalouse d'Agun, car, pendant longtemps je n'avais pas répondu à ses avances

 
 

Le dépucelage d'Agun par Philippe, en ta présence, semble avoir été un moment à la fois tendre et d'un érotisme torride. Il me semble aussi que récemment tu as fait sodomiser ta chérie par ton mari.
Il faudra que tu nous racontes tout cela!
Luc

 
 

Voir cette chère Jeanne souhaiter qu'Olga devienne lesbienne exclusive, ça ne manque pas de sel!
Elle continue à espérer, après toutes ces années, récupérer Philippe! Christelle

 
 

La réponse d'Olga est convaincante et semble sincère. Il y a aussi le témoignage de Christine.
Et puis, après tout, comme dit la Chipie, c'est leur vie, ce sont des adultes, donc on n'a pas à s'en mêler!
Caroline

 
Olga T

@ Marie, je comprends ta réaction, d’autant qu’au vu de mon hypersexualité, les apparences sont contre moi. Je veux donc te répondre point par point, même si, La chipie a raison, je n’ai pas à me justifier.
Premier reproche : je ne me serais pas préoccupée d’elle pendant des années, les années Rachid et les années Hassan. C’est faux, nous sommes restées en contact régulièrement, même si c’était plus difficile quand j’étais en couple avec Hassan, qui considérait ma bisexualité comme un vice qu’il voulait éradiquer, au même titre que mon hypersexualité. Il m’avait interdit de communiquer avec Agun, je le faisais clandestinement, quand j’échappais à sa surveillance et celle de sa cerbère Hassna. Agun ne pouvait revenir en France, elle était retenue en Thaïlande par les problèmes familiaux qui l’avaient obligé à rentrer au pays. Ces années de séparation, où nous fûmes l’une pour l’autre des confidentes, où elle s’est beaucoup inquiété pour moi, où elle me mettait en garde contre Rachid, puis contre Hassan, où elle défendait toujours Philippe (« lui, me disait-elle, il t’aime vraiment »), furent dures, il y a eu beaucoup de larmes, mais ont entretenu la force de nos sentiments.
Second reproche : ce que j’offre à Agun. Rien ou peu, dis-tu. Du point de vue de la loi, oui, car même vis-à-vis d’une personne du même sexe, la bigamie (est-ce le bon terme d’ailleurs) n’est pas possible. Mais dans la pratique, je considère qu’Agun est mon épouse et je lui suis fidèle. Lorsque notre couple avec Philippe a connu des moments très difficiles, du fait de ma relation avec N. et celle de Philippe avec Théodora, j’avais envisagé (Philippe y était prêt) le divorce, suivi d’un mariage avec Agun. C’est elle qui a plaidé pour sauver notre couple avec Philippe. Elle me disait que c’était l’intérêt des enfants et le mien, et que je ne pouvais pas me passer de l’amour de Philippe. Philippe m’a dit que, quand je le souhaiterai, il serait toujours prêt à faire cela pour qu’Agun devienne officiellement mon épouse et qu’il demanderait seulement à être notre témoin ! Philippe, comme Agun, ont montré ce qu’aimer signifie et j’essaie, sans toujours y parvenir, d’être digne de leur amour.
Troisième reproche : j’aurais jeté Agun dans les bras de Philippe et je voudrai faire d’elle sa maîtresse, dans un triangle comme celui que décrit le roman de Joy Laurey. Je n’ai en rien forcé Agun. Je voulais seulement qu’elle puisse connaitre ce plaisir et le seul qui pouvait le lui faire découvrir, avec une infinie délicatesse, était l’autre personne à qui mon cœur appartient. Nous en avons longuement parlé avec Agun. Ça lui faisait peur. Je l’ai rassurée. Quand elle m’a dit qu’elle était prête, je lui ai demandé si elle faisait ça pour me faire plaisir, auquel cas je ne voulais pas de ce « sacrifice ». Elle m’a juré qu’elle le faisait parce qu’elle en avait envie, parce qu’elle voulait savoir. Elle a seulement demandé que je sois présente, pour la rassurer, la caresser, l’embrasser, l’encourager, lui dire des mots d’amour, lui tenir la main pendant que l’homme la possédait. Je peux dire que ce fut infiniment beau, tendre et que ma chérie, une fois déflorée, a connu un grand plaisir. Moi qui n’avais jamais pu supporter qu’une autre femme approche Philippe, je n’ai ressenti aucune jalousie, au contraire, même quand ma femme se livrait totalement à mon homme. Je les ai accompagnés dans leur orgasme, en me masturbant, mon plaisir accompagnant le leur.
Quand ce fut fini, Agun déposa un baiser chaste sur les lèvres de Philippe, pour le remercier, et m’embrassa amoureusement, me disant qu’elle avait joui, mais que c’était de moi dont elle avait envie. Philippe a su se retirer et c’est avec moi qu’elle a ensuite passé la nuit.
Alors, oui, j’aimerai que nous puissions constituer un triangle amoureux. Je le voudrais, par par vice, pas pour me faire pardonner le départ de Théodora, tout simplement parce que j’aime ces deux êtres du plus profond de mon cœur. Mais bien entendu, jamais je n’obligerai ni Agun, ni Philippe, à rien. Cela doit être voulu par l’un comme par l’autre.
Au-delà de la réponse que je voulais faire à Marie, c’est le fonds de mon cœur que je voulais livrer.


 
 

@ Marie
Marie, sans doute tu vois les choses ainsi parce que tu es lesbienne exclusive. J’ai plus de recul étant bisexuelle, mais surtout parce que je connais Olga.
Avant de la connaître, nous étions, mon mari Jean et moi, amis de Philippe. Il nous a présenté Olga dès le début de leur relation et, dès ce moment-là, j’ai eu envie d’elle d’autant que j’avais eu l’instinct qu’elle aussi aimait les femmes. Olga a raconté dans différents récits mes tentatives pour la séduire et mes échecs. Je les ai d’autant plus mal vécus qu’entretemps elle avait accordé à d’autres ce que je désirais, et en particulier à Agun lors de leur première relation (récit n°6). J’ai été alors très jalouse de cette jeune thaïlandaise et je m’étais réjouie de son départ pour la Thaïlande. Comme tu sais, alors qu’Olga était sous la domination de Rachid, je suis parvenue à mes fins et nous avons vécu, Olga et moi, une relation brève et passionnée. Je n’ai jamais connu autant de plaisir avec une femme que dans les bras d’Olga et je suis fière d’avoir encore renforcé son savoir-faire de disciple de Sappho. Pourtant, j’ai compris, dès ce moment-là, qu’elle était amoureuse d’Agun et était meurtrie de son départ. Alors que nous dormions ensemble, brisées par des étreintes torrides, je l’ai entendu, dans ses rêves, prononcé le nom de cette jeune fille. Le lendemain, je lui en ai parlé, Olga a fini par me livrer le fond de son cœur. Elle m’a dit que, pour la première fois de sa vie, elle était amoureuse d’une femme, ajoutant qu’avec moi, ça avait été exceptionnel, mais c’était uniquement du sexe. Olga m’a dit alors, les larmes aux yeux : « un jour, on se retrouvera et Agun sera ma femme » J’avoue avoir eu, à ce moment-là, une bouffée de jalousie, que j’ai calmée en faisant l’amour à Olga.
Par la suite, quand Agun est revenue, j’ai eu l’occasion de les voir ensemble et de constater la force de leur amour et la sincérité d’Olga dans cette relation. Depuis, il n’y a plus d’ambiguïté entre nous, seulement une vraie amitié
Christine


 
 

Mais bon sang, Marie, de quel droit tu juges Olga? Qu'on lui fiche lapaix!!!!!
Christelle

 
 

@ Marie, Je ne partage pas vos mœurs, mais je souscrits à votre analyse. Cette petite Agun est sincère, elle aime aveuglement Olga, comme Philippe egalement. Olga se sert d'elle, comme elle se sert de Philippe. Par vice, elle a poussé Agun dans les bras de Philippe. Je parie qu'elle est capable de l'offrir à d'autres hommes.
Olga allait bien avec Rachid, elle fonctionne comme lui. Les personnes comme Philippe et Agun qui tombent amoureuse d'elle, c'est pour leur malheur
Jeanne

 
 

@Olga, tu dois beaucoup à Agun, qui a tout donné pour toi, qui t'est restée fidèle pendant toutes les années où vous étiez séparées, alors que toi, franchement, te préoccupais-tu d'elle, quand tu étais la "femelle" de Rachid, puis l'épouse d'Hassan? Tu as dis que vous aviez des contacts, mais, avant que Philippe ne t'y pousse, tu n'es pas allée la voir, encore moins tu as pensé à la faire revenir!
Et aujourd'hui, que lui offres-tu? Elle est ta maitresse. Sans doute vas-tu la voir assez souvent pour faire l'amour. Mais j'imagine qu'elle a besoin de plus, même si jamais elle ne te demandera quoi que ce soit. Cette fille mérite qu'un jour tu lui donnes la place qu'elle mérite, qu'elle vive avec toi, que tu l'épouses. Philippe a un point commun avec Agun: il t'aime, il peut comprendre.
Et le pire, c'est que tu l'as poussé dans les bras de Philippe et elle l'a accepté pour te faire plaisir. Pour une lesbienne exclusive comme elle, ça a du être une souffrance qu'un homme la touche, même si elle a peut-être eu du plaisir physique. Ne lui imposes pas ça à nouveau, surtout ne la partagé pas avec Philippe, pour te faire pardonner le départ de Théodora.
Agun n'est pas ta chose, dont tu disposes. Tu dis que tu l'aimes, alors prouve le!
Pardon pour ma colère, mais il fallait que ça sorte
Marie

 
 

Pourquoi pousser Olga dans les bras d'Agun sachant qu'elle aime non pas 1 homme et 1 femme mais 2 personnes.

Laissez vivre leurs vies, ils sont heureux tout les 3 comme ça, pourquoi pousser Olga dans 1 relation lesbienne exclusive on s'en fout enfin perso je m'en fous, à mes yeux elle est amoureuse, heureuse c'est tout ce qui compte.

Personne n'a la science infuse alors arretez de penser à leurs places !!!! Laissez les vivre comme ça à 3 !!!!

Ca ne choque pas que les casos se prennent 1 multitude de femmes et fassent 1 multitude de minots alors la c'est pareil ça ne doit pas choquer non plus !!!!

En plus à la difference des casos qui attendent après la CAF Philippe lui prends soin de sa famille !!!!!

La chipie

 
Olga T

Merci Patrick, c'est exactement cela!
Merci à Maurice
Oui, Claire, mais comme l'écrit Patrick, je veux que ce soit librement consenti et y aller avec délicatesse
@ Marie, je sais que tu es lesbienne exclusive et que tu me pousses en ce sens. Mais j'aime Agun ET Philippe, et je ne me vois pas me passer des étreintes masculines, même si je suis devenue fidèle dans mon couple saphique

 
 

Tu aurais du dédicacer ce récit à Agun. Tu aimerais qu'elle se comporte comme Joan, n'est-ce pas?
Claire

 
 

Ces romans sont anciens et peu connus. Merci de nous les faire (re)découvrir!
Maurice

 
Olga T

@ Aurore, c'est le hasard!

 
 

@ Aurore, on sent en effet que, peu à peu, Olga évolue entre ses deux couples, celui, officiel avec Philippe, l'autre avec Agun. Je prends le pari que viendra le jour où Olga et Agun formeront le couple officiel. @ Olga, reconnais que tu que tu es de plus en plus amoureuse d'Agun. Vas-y, avec elle tu seras heureuse!
Marie

 
 

Une nouvelle fiche de lecture intéressante. En lisant le résumé du début du livre, je n’ai pu m’empêcher d’y voir un étrange négatif de la période de votre vie avec Hassan.

Vous parlez de votre lien avec Agun et de votre amour différemment je trouve. Non que l’on ne percevait pas tous les profonds sentiments que vous aviez pour elle quand vous en avez parlé précédemment, mais je trouve que vous l’évoquez là avec plus de délicatesse, de douceur. Comme si l’équilibre qu’elle vous a permis d’atteindre avait apporté aussi une légèreté dans votre cœur et ainsi une autre façon d’exprimer votre amour pour elle.
Vous avez raison de ne pas la brusquer pour faire évoluer votre double union en une forme de triangle amoureux. Ce serait là une potentielle évolution importante pour vous, mais surtout pour elle tant en matière de goût que de façon de vivre. Le temps fera son office s’il doit le faire.

Patrick


 
 

Merci pour cette fiche de lecture.
Je trouve que tu abordes souvent le thème du saphisme ces derniers temps!
Aurore

 

Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Autres histoires érotiques publiées par Olga T


 
Histoire des libertines (31) : trois scandaleuses - Récit érotique publié le 10-06-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : l’inconnu du restaurant - Récit érotique publié le 06-06-2019
 
Histoire des libertines (30) : Mme de Maintenon, pas seulement dévote ! - Récit érotique publié le 28-05-2019
 
Lectures érotiques (18). Guillaume Perrotte : « Sex Addict » (Editions Blanche, 2008) - Récit érotique publié le 22-05-2019
 
Récits érotiques de la mythologie (12). Priape et la virilité - Récit érotique publié le 16-05-2019
 
Histoire des libertines (29) : la Montespan - Récit érotique publié le 12-05-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : le train - Récit érotique publié le 04-05-2019
 
Histoire des libertines (28) : les nièces de Mazarin était des coquines - Récit érotique publié le 26-04-2019
 
Lectures érotiques (17). Gil Debrisac : « La Bourgeoise » (Editions Blanche, 2011) - Récit érotique publié le 18-04-2019
 
Histoire des libertines (27) : Ninon de Lenclos, la courtisane intellectuelle. - Récit érotique publié le 09-04-2019
 
Récits érotiques de la mythologie (11). Récits érotiques issus de la bible : la femme adultère - Récit érotique publié le 03-04-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : exhibitionnisme et hypersexualité - Récit érotique publié le 24-03-2019
 
Histoire des libertines (26) : Christine de Suède, la reine bisexuelle. - Récit érotique publié le 18-03-2019
 
Lectures érotiques (16). Joy Laurey « Joy et Joan» (Editions Robert Laffont, 1982) - Récit érotique publié le 11-03-2019
 
Histoire des libertines (25) : Anne d’Autriche, la régente calomniée. - Récit érotique publié le 07-03-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : une soirée au restaurant - Récit érotique publié le 23-02-2019
 
Histoire des libertines (24) : Gabrielle d'Estrées, maîtresse d'Henri IV - Récit érotique publié le 14-02-2019
 
Lectures érotiques (15). Joy Laurey « Joy » (Editions Robert Laffont, 1981) - Récit érotique publié le 05-02-2019
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle : masturbation et hypersexualité. - Récit érotique publié le 24-01-2019
 
Histoire des libertines (23) : la légende noire de la Reine Margot. - Récit érotique publié le 18-01-2019
 
Récits érotiques de la mythologie (10). Sodome et Gomorrhe - Récit érotique publié le 26-12-2018
 
Histoire des libertines (22) : Marie Stuart, martyre ou salope ? - Récit érotique publié le 21-12-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (54) : le cinéma, lieu insolite. - Récit érotique publié le 16-12-2018
 
Histoire des libertines (21) : Diane de Poitiers ou le ménage à trois. - Récit érotique publié le 11-12-2018
 
Lectures érotiques (14). Stephen Vizinczey : Eloge des femmes mûres (Editions du Rocher, 2001) - Récit érotique publié le 07-12-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (53) : le bureau. - Récit érotique publié le 29-11-2018
 
Histoire des libertines (20) : Anne Boleyn et Catherine Howard, les épouses adultères d’Henri VIII. - Récit érotique publié le 27-11-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (9). Les frasques de Zeus - Récit érotique publié le 23-11-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (52) : Agun mon amour, mon épouse. - Récit érotique publié le 14-11-2018
 
Histoire des libertines (19) : Marie d’Angleterre, sœur de « Barbe Bleue » et éphémère reine de France. - Récit érotique publié le 12-11-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (51) : Olga et les routiers (3 : une nuit bien remplie). - Récit érotique publié le 10-11-2018
 
Lectures érotiques (13). Eric Mouzat : Tes désirs sont des ordres (Editions J’ai lu, 2008) - Récit érotique publié le 06-11-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (50) : Olga et les routiers (2 : nuit de plaisir). - Récit érotique publié le 30-10-2018
 
Histoire des libertines (18) : Agnès Sorel, la Dame de beauté. - Récit érotique publié le 13-10-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle : Un résumé. - Récit érotique publié le 04-10-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (49) : Olga et les routiers (1 : la cerise sur le gâteau). - Récit érotique publié le 20-09-2018
 
Histoire des libertines (17) : Marguerite d'Anjou, la rose de Lancastre - Récit érotique publié le 14-09-2018
 
Lectures érotiques (12). Juliette Benzoni : Dans le lit des reines. Les amants (Perrin, 2011) Agnès Grossmann : Les salopes de l’histoire. De Messaline à Mata Hari (Acropole 2016) - Récit érotique publié le 06-09-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (48) : les jeunes amants. - Récit érotique publié le 24-08-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (8). Phèdre ou le complexe de la belle-mère. - Récit érotique publié le 20-08-2018
 
Lectures érotiques (11). Esparbec : La jument (Editions La Musardine, 2008) - Récit érotique publié le 09-08-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (47) : l’inconnu de la plage - Récit érotique publié le 24-07-2018
 
Histoire des libertines (16) : « Décapitées » Le destin tragique de trois femmes adultères dans l'Italie de la Renaissance. - Récit érotique publié le 19-07-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (46) : la plage et le camping : plaisir et jalousie - Récit érotique publié le 05-07-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (7). Pasiphaé et le mythe du taureau ou le bonheur d'être bien remplie. - Récit érotique publié le 27-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (45) : Ambre et Renaud - Récit érotique publié le 21-06-2018
 
Histoire des libertines (15) : Lucrèce Borgia l'amorale - Récit érotique publié le 14-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l?épouse hypersexuelle (44) : Un début de vacances prometteur - Récit érotique publié le 04-06-2018
 
Récits érotiques de la mythologie (6). Cassandre, la victime - Récit érotique publié le 01-06-2018
 
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (43) : l’hypersexualité selon Olga ou comment vivre son hypersexualité ? - Récit érotique publié le 18-05-2018
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Olga T...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Piment le 2019-06-17 ....
• Par 50 nuances de grey le 2019-06-16 ....
• Par Cybervoyeur le 2019-06-15 ....
• Par Lusex le 2019-06-15 ....
• Par Madame rêve le 2019-06-15 ....
• Par Antoine le 2019-06-14 ....
• Par Cerise54 le 2019-06-14 ....
• Par picabanc le 2019-06-14 ....
• Par Passifdominant le 2019-06-14 ....
• Par Julien le 2019-06-13 ....