Beauvais 9

- Par l'auteur HDS FED ERIC -

→ Connectes-toi : tchat, discussions et rencontres...

Auteur de récits érotiques
Note attribuée à cette histoire par HDS :
Beauvais 9
( 8.0 /10 )

Récit érotique écrit par FED ERIC.
Auteur homme. gerardwavigmailcom

Cette histoire de sexe a été affichée 1587 fois depuis sa publication.
L'ensemble des récits de FED ERIC ont reçu un total de 433 811 visites.

sexe récit : Beauvais 9 Publié sur HDS le 11-11-2017
Catégorie :Entre-nous, les hommes
Histoire Réf : 27930-f1411

 
 

Beauvais 9


On est sorti assez vite de Beauvais. Pas si grande ville que ça. J'avais le cou maintenu comme par une minerve et chaque mouvements de la voiturefaisait remuer la boule dans mes fesses. On a roulé à peu près 1/2 heure avant qu'il s'arrête à l'entrée d'un bois pour ouvrir une barrière et déplacer une indication que je n'ai pas vue. Dans le bois, une sorte de parking aménagé et une cabane.
Aller sortez!
A l'ombre il ne faisait pas si chaud que ça. Jeff est parti derrière la cabane et j'ai entendu un moteur démarrer. Hervé m'a poussé à l'intérieur. Il y avait une lumière presque aveuglante de spots dirigés vers une sorte de sling pendu au plafond. Jeff est entré à son tour.
T'as contacté du monde Hervé?
Pas trop eu le temps. Trois mais ils devraient se passer le mot. On verra.
Bah si il y a du surplus tu t'en occuperas. Bon toi je t'explique. On t'installera sur le sling , t'as remarqué qu'il n'est pas habituel. Tu auras les cuisses écartées, tenues dans ces lanières, le cul un peu surélevé pour attirer l'oeil La lanière plus haut passera sous tes aisselles, tu seras ainsi plus apte à sucer ce qui se présente. Inutile de te dire que tu vas être servi. A Beauvais est installée l'université Jules Verne et des étudiants, ils faut les calmer. Tu apprécieras. Je vois que tu imagines déjà les queues.
Il s'était approchéet posait sa main en coupe sous le jogging. Je bandais , incontrolâble. Je devais baver et il devait le voir sur mon jogging sans slip.
Tu les accueilleras dehors , nous on a quelques préparatifs à faire ici.
Mais comment je les reconnaîtrais?
Si ils arrivent, c'est qu'ils sont attendus. Et puis une femelle comme toi ne va pas avoir peur de mecs! Je me trompe?
Euh non. Des jeunes?
Tu verras mais si ils viennent c'est qu'ils ont le permis.
Poussé dehors, j'ai palpe mon jogging et sans me baisser j'ai passé la main à l'intérieur. J'avais mouillé comme une folle de queues. J'ai du attendre un bon moment avant qu'une voiture arrive dans le chemin face à moi et se gare. Deux mecs sont descendus.
C'est toi la lopette? Non réponds pas ça se voit. Hervé est la?
j'ai du tousser, oui, à l'intérieur. L'un d'eux, sans façon a passé la main sur mes fesses. Miam ma poule. T'es chaude au moins. Ils ont ri en allant à l'intérieur. Dehors d'autres voitures arrivaient mais avec un seul chauffeur. Moins démonstratifs mais ensemble, ils m'ont charriés , genre: C'est toi le petit cul à défoncer? On va te faire couiner.
Enfin Jeff est venu me chercher. Ils devaient être huit si j'avais bien compté. Ils rigolaient en buvant du coca. Retour en voiture oblige.
Voilà le suceur de bites qui va vous satisfaire et pas que de la bouche. Hervé m'a fait faire le tour, à genoux pour que je mate les braguettes. Il y en avait de bien remplies. Il a ôté mon haut de jogging dévoilant la corde passée souis la ceinture et l'anneau de la tige.
Génial il est déjà occupé. En permanence?
Non juste pour calmer un peu ses envies. Foutez le à poil , vous génez pas pour déchirer le jogging.
Il se sont pas génés en effet et je me suis vite trouvé les fesses et la queue à l'air.
La vache, c'est quoi cette bite? Un micro pénis? Un clito? Ils se marraient . Ils ont détachés l'anneau et ont retirés la boule, étonnés de la voir lisse et propre. On l'installe?
Attendez il faut qu'il fasse connaissance. Aller Dominique sort quelques bites et montre que tu aimes .
Nu je me suis approché d'une paire de jambes et j'ai descendu la braguette, écartant le slip déjà tendu , la queue mouillait un peu, dégageant une petite odeur trè sexuelle qui m'a fait plonger la bouche ouverte dessus. J'ai passé la main sous les couilles, le mec a grogné, me poussant vers un autre. Cette fois la braguette était baissée et j'ai pas eu trop de mal a sortir la bête coincée dans le boxer. Bel engin déjà décalotté que j'ai tété.
Aller Hervé, installe le sur le sling qu'on s'occupe de ses orifices.
Il m'a fait passer la taille dans une courroie assez large, me renversant la tête sur une deuxième avant de m'attacher les chevilles bien écartées. Aller il est à vous comme j'avais dit. Seul truc, prenez des capotes pour son cul et videz vous pas dans sa bouche. Dessus ok.
Il a ôté le collier et j'ai perdu la vue, obstruée pas une paire de cuisses et une tige qu'il a incliné sur mes lèvres. j'ai eu une crispation quand le premier s'est enfoncé dans mes fesses. Pas énorme mais long. Je l'ai senti glisser en moi. j'entendais les commentaires et les rires. Salope mais j'assumais ma place et les queues que j'adorais pour ce qu'elles me donnaient. Le pouvoir de les satisfaire. Ce n'est pas rien. Les bites se sont succédées, passant de ma bouche à mes fesses me faisant couiner quand le coup de rein était sec et que j'avais la bouche libre. Je tripotais ma queue mais à part baver elle restait moitié bandée. De temps en temps je touchais une queue aller et venir , glissant contre mes doigts. Certaines devaient être imposantes, entrant dans mes fesses en force et pourtant je suis ouvert. J'ai vu ensuite de prés dans ma bouche et quand le mec a joui il a giclé loin sur mon ventre. Les bites se sont succédées. j'ai eu une pause ou Hervé m'a sorti des sangles mais je tenais pas trop sur mes cuisses trop longtemps ouverteset j'ai du m'appuyer sur lui pour boire un verre d'eau.
Le plus dur est fait la salope. J'y suis passé et tu passes bien l'obstacle.
Merci. La plupart étaiant sortis fumer . J'ai palpé mon trou . Il restait entrouvert, sensible mais j'aimais le sexe des mecs qui le ramonaient et ma fois 4 bites bites c'est pas la mort l'une après l'autre. Je me redressais doucement . Jeff m'a souri.
Je suis en train de filmer tes exploits si tu voyais les pines te défoncer! Le son doit pas être mal non plus, de près on entend tes gémissements même quand tu suces. Je te passerais ça demain sur la télé. Il va falloir te remettre à l'ouvrage il y en a qui sont partis mais des potes à Hervè sont la. Il m'a indiqué un coin où Hervé suçait une bite black imposante. Aller en place ma lopette. Il m'a aidé a m'installer . j'ai montré mon cul avec plaisir, sachant que les mecs l'aimaient. Lepremier a été un des blacks qui a forcé mon cul. J'ai poussé un long cri de plaisir, attirant un des rares blonds qui a planté sa pine sur mes lèvres en forçant. Pas trop,je le guettais et j'ai desserré les lèvres autour de son sexe, pour les resserrer sur la tige. La, il a entamé l'acte de baiser ma bouche, doucement , comme j'aimais , sans passion, uniquement pour se faire plaisir. Il a palpé mes tétons. Tu te les fais travailler, la dernière fois ils étaient moins souples. Il les faisait rouler entre deux doigts. J'ai eu un frisson de plaisir, c'était un de ceux que j'avais pas vu la veille ou avant je savais plus dans l'état ou j'étais.
Il a posé ses couilles sur mes lèvres en se branlant. Je voyais son cul broussailleux mais blond et j'ai senti un jet sur mon torse. J'entendais Hervé couiner lui aussi et enfin j'ai eu Jeff qui m'a pris. Lui sans précaution et excité est passé de ma bouche à mon cul, revenant entre mes lèvres pour jouir . Je planais et il a touché mon petit sexe . J'ai senti ses doigts glisser sur ma peau, dans le jus des mecs et le mien je l'ai su plus tard. Tout le monde était parti et on a pris la douche à l'eau froide avant de rentrer , jogging déchiré mais heureux.

 
Réagissez à l'histoire après lecture:




Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur ? Sinon, laissez vide :

° Recopiez le code suivant :
 
>
*



sexe recit érotique Beauvais 9 Les avis des lecteurs :

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire gay ...