Rencontres sur histoires de sexe : Ils sont en ligne...
CONNECTION (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
 
 
 
 
Rencontre au Hammam Rencontre au Hammam
Auteur de récits érotiques
Note attribuée à cette histoire par les lecteurs ( 1 votes ):
Rencontre au Hammam
( 6.0 /10 )

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Rencontre au Hammam
( 6.0 /10 )

Récit érotique écrit par Majdi.
Auteur homme. rachid-majdihotmailcom

Cette histoire de sexe a été affichée 16905 fois depuis sa publication.

sexe récit : Rencontre au Hammam Publié sur HDS le 04-07-2010
Catégorie :Entre-nous, les hommes
Histoire Réf : 8154-m694

Titre : Rencontre au Hammam
 
 

Rencontre au Hammam


Il est 20 h se lundi soir, le soleil est encore là, moins fort mais lumineux sur la ville de Tanger, je regarde autour moi, dans mon appartement en chantier, où la poussière règne en maitre pendant ces travaux de rénovation puis l'envie d'un bain maure me prend. Oui un hammam, un bon hammam pour me relaxer. En moins de 3 minutes mon sac était prêt, jeté dans le coffre de la voiture et me voilà sur la route.

Entre temps j'avais passé un coup de fil à Yassin pour m'accompagner dans mon expédition tangéroise. Impossible de trouver une place pour garer cet engin dans ce quartier où semble se rassembler se soir toute la population du nord. Mes nerfs commencent progressivement à lâcher et l'envie de laisser ma voiture en plein milieu de la chaussée me séduit un instant avant de la trouver farfelue et complètement débile. Je passe un coup de fil à Yassin qui m'attendait pour boire un thé avant d'aller au hammam et je lui demande de sortir rapidement de son trou pour me retrouver en face de l'arrêt de bus. Comme beaucoup de jeunes gays Yassin semble mettre du temps pour se préparer, je l'imagine en train de se faire un brushing avant d'aller au hammam ou même de mettre des lentilles vertes ...la stupidité n'a pas de limites... là c'est mon impatience qui n'a pas de limites et mon imagination qui semble fertile. Yassin arrive en courant le pauvre, je l'engueule un peu comme s'il était responsable du manque de places de parking dans son quartier, au fond de moi je sais qu'il n'y est pour rien, c'est l'affaire de la municipalité. Il me demande quel hammam je désire et je répond instinctivement par "hammam....", j'avais déjà entendu ce nom de la bouche de certains pour suggérer qu'il se passe des choses dans ce hammam...

Nous y voilà, je comprend que le nom de ce hammam lui vient de sa situation, il est en pleine pente, le hammam de la pente en fait.

"Bonjour monsieur"

Le réceptionniste ne répond pas, il semble sourd, pas de sourire, aucun geste, une potiche à sa place ou un robot auraient été pareils. Dieu que certaines personnes ne sont pas à leurs places dans ce pays ... N'étant pas de Tanger, je sors mon billet pour payer comme on le fait à rabat et à Marrakech et dans presque tout le Maroc, mais mon ami, tout en riant à pleines dents, me dit "non ici on paye à la fin". Je trouve l'idée bonne car combien de fois j'ai payé à rabat Marrakech et casa et me suis retrouvé dans le hammam, soit plein à craquer où il est impossible de se laver correctement, soit dans un hammam froid où au lieu de se relaxer les muscles on prend un coup de rhume. S'il avait été possible de ne payer qu'à la sortie, combien de fois je n'aurais pas payé pour cause de service non rendu. Ce hammam , à l'image de tout hammam qui se respecte, se compose de trois salles. A l'entrée la salle froide, suivie de la salle à température moyenne où trônent deux barmans, une pour l'eau chaude et une pour l'eau froide, puis une troisième salle chaude.
Je remarque d'emblée que le hammam est presque vide, une personne dans chaque salle. Un homme d'un certain age, grand, brun et sec dans la salle froide en train de s'occuper de ses parties intimes dans la discrétion imaginée de l'une de ces trois petites alcôves qui dans un temps passé avaient connu l'existence de portes qui permettaient à la discrétion d'être réelle et non imaginée. Pourtant les gens continuent malgré tout d'utiliser ces espaces comme si les portes existaient encore ce qui rend le spectacle unique, insolent et quelque fois excitant.
Dans la 2eme salle un jeune athlétique au corps sculpté, brun aussi, presque black, occupé à se frotter la peau avec un gant de gommage "kiss", je le regarde pendant toute la traversée de la salle mais à aucun moment il n'a levé la tête, il semble ailleurs, dans son monde...
Dans la troisième salle je vois un corps imberbe allongé à plat ventre, le fessier bombé et habillé d'un caleçon blanc presque transparent laissant presque visible la raie des fesses, la scène est excitante.... j'avance avec Yassin jusqu'au coin et on pose nos trousses, nous sommes à présent à la hauteur du visage angélique de ce jeune mec de 28 ans environ, je le trouve charmant. L'échange de nos regards promet des suites certaines...

Yassin et moi sommes partis chercher des seaux pour les remplir d'eau...on se retrouve en face des barma, chacun avec ces récipients en caoutchouc, en forme de cylindre ou de cône tronqué, à fond plat et munis d'une anse. Je m'occupe de les remplir à moitié d'eau froide pendant que Yassin les complète d'eau chaude pour avoir une eau à température supportable.
Nous nous sommes lavés rapidement Yassin et moi, il m'a frotté le dos avec délicatesse, en épargnant mon tatouage en haut du dos, encore frais et qu'il convient de ne pas frotter car la peau est encore sensible...
Notre voisin mignon s'est payé les services de ce jeune athlète qui l'a frotté entièrement, même entre les cuisses, j'ai trouvé cela un peu poussé mais assez excitant tout de même...
Je me précipite vers les toilettes afin de faire mon rituel intime à l'abri des regards, les alcôves de la première salle ne me semblent pas convaincantes...
A ce moment là notre voisin avait disparu depuis environ 5 bonnes minutes. Je surprend le grand homme sec et âgé de la première salle entrain d'exhiber sa bite noire et charnue, un dard en fait ... Mais me voyant arriver, il la cache immédiatement sous son vieux slip qui semble avoir vécu aussi. Je me dirige vers la sortie, car les toilettes se trouvent entre la première salle et la réception et là, assis sur l'une des marches, notre voisin semblait échanger avec le vieil homme...
Je le regarde et il me regarde aussi, puis nous avons échangé des sourires complètement révélateurs.
Après la toilette intime je suis sorti et l'ai trouvé encore à sa place. Une conversation s'est engagée entre nous et nous avons conclu en disant qu'il était impossible de faire quoi que se soit sur place...
Je vais voir Yassin pour lui annoncer que j'ai fini et que je vais prendre un dernier seau d'eau pour sortir. En face de la barma notre voisin me suit pour remplir son seau aussi, je lui annonce que je vais sortir, sans rien dire il s'approche de ma bouche et nous voilà enlacés en train de se rouler des pelles, personne autour de nous, une personne dans la 3eme salle et le vieux dans la première, Yassin était déjà dehors. Je glisse ma main dans son caleçon et caresse ses fesses imberbes aussi soyeuses que la soie des Indes, la moiteur de ce hammam humide les rend douces au toucher, du beurre...
Mon érection est à présent complète, c'est bizarre comme l'homme peut bander même avec cette peur que quelqu'un surgisse brusquement et que l'affaire prenne des suites peu salutaires,Dieu que cette adrénaline est excitante et à ce stade des choses il n'y a plus place pour le raisonnement.
Dans le silence du hammam je lui baisse la tête vers mon sexe en érection, il le sort du caleçon et l'avale dans sa bouche chaude puis me taille une pipe royale et malgré la peur je le retourne et lui glisse la bite entre les fesses, il est tellement imberbe que je ne sens même pas le besoin de le pénétrer, juste entre les fesses... mais le frottement de ma bite contre sa rondelle dans ce silence d'église laisse entendre, malgré tout, la musique du va et vient et puis je me dis tant pis, au diable les autres, je baise quand même...
Mes vas et vient se font plus forts et le bruit encore plus fort aussi,je trouve cette situation d'une extrême jouissance, le plaisir est doublé car tout ça se passe dans un endroit insolite, nous suons tous les deux,le mouvement de ses fesses pour piéger mon sexe dur se synchronisent avec ceux de sa tête à droite et à gauche pour surveiller les entrées des salles avoisinantes.... l'orgasme est à son comble je gémis, mon souffle est coupé, ma respiration suffoque de plaisir et de chaleur, je sens que ma semence est en train de serrer mes testicules puis elle jaillit de mon sexe circoncis me permettant ainsi de jouir profondément, wawwwwww que c'est bon. C'est unique comme expérience.
On s'est mis à rire, je ne sais pas pourquoi et on s'est quitté sans rien dire.
Excellent !

 
Note attribuée à cette histoire par les lecteurs (1 votes):
Récit érotique, note lecteurs pour Rencontre au Hammam
6.0 /10

Note attribuée à cette histoire par HDS :
Récit érotique, note hds pour Rencontre au Hammam
6.0 /10


 
Réagissez à l'histoire après lecture:




Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur ? Sinon, laissez vide :

° Recopiez le code suivant :
 
>
*



sexe recit érotique Rencontre au Hammam Les avis des lecteurs :

 

super! combien j'ai rêvé de vivre une expérience pareille dans un hammam traditionnel! mais malheureusement je rencontre toujours des obstacles par exemple un nouveau client qui entre, les salles ne sont pas entièrement vides, etc. parfois quand je masse quelqu'un j'appuie fort sur ses fesses si j'ai envie d'être actif (ça me donne satisfaction, au moins). ou bien si je veux être pénétré, j'appuie sur sa bite de façon à la sentir raide entre mes mains. mais en réalité, je n'ai jamais passé à l'action.


 

 

Très belle histoire, elle me fait bandé et je me masturbe de plaisir en pensant que je suis à ta place. Trop tard, je jouis et je gicle plein de sperme sur mon ventre que je vais tout de suite prendre sur mes doigts pour tout lécher.


 

 

Je fantasmais beaucoup sur les relations entre hommes et un jour, dans un hammam j'avais très chaud et plein d'idée de sexe. Peu à peu je bandais et j'avais envie que cela se voie. Soudain, je vis deux gaillard costaux qui bandait comme des taureaux qui passaient devant moi et qui s'arrêtaient. Je n'ai pas pu m'empêcher de saisir une queue et de commencer à la lécher puis à la sucer. Nous nous sommes isolés dans une cabine et j'ai ma première expérience véritable et j'en pris une dans la bouche et une dans le cul jusqu'à l'explosion, je n'avais jamis mangé de sperme mais j'ai trouvé cela très bon. J'y retourne dès que possible.


 

 

Excitant tout cela, j'ai connu un hammam ou le masseur est venu me masser sous la douche j'avais la queue qui commençait à se dresser et je crois que le masseur est parti se masturber plus loin.


 




>>> En bref :

Note attribuée à cet auteur par les lecteurs :
Rencontre au Hammam
( 6.0 /10)

Note attribuée à cet auteur par HDS :
Rencontre au Hammam
( 6.0 /10)

• 1 récits érotiques publiés sur HDS.


 
  Les récits érotiques publiés...

• Récits gay par date de publication
• Récits Hétéro
• Le blog hds

Les vidéos GAY sur HDS...

• Vidéos de sexe gay


Les rencontres chaudes...

• Rencontres entre hommes en région
• SexToys pour hommes

Liens utiles et partenaires...

• Info prévention SIDA
• N° vert SIDA INFO SERVICE : 0 800 840 800
• Y pas que l'Sida : MST, hépathites...
• Homo? Hétéro? bi? Vous doutez, parlez-en !
• HDS est étiqueté ICRA
• Protégeons nos enfants


Copyrights...
© tous droits réservés à :: entre-hommes.histoires-de-sexe.net ::