PHILIPPE EP 03 : UNE FAMILLE DE FOU


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Charly Chast [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 268 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.5 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.1
• L'ensemble des récits érotiques de Charly Chast ont reçu un total de 626 940 visites.

Récit libertin : PHILIPPE EP 03 : UNE FAMILLE DE FOU Histoire érotique Publiée sur HDS le 03-03-2019 dans la catégorie Entre-nous, les hommes
Tags: Entre-hommes-Gay  Jeunes  Cage-de-chastete 
Cette histoire de sexe a été affichée 2569 fois depuis sa publication.


Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : PHILIPPE EP 03 : UNE FAMILLE DE FOU ( 9.0 /10 )
 
 
Couleur du fond :

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67



PHILIPPE EP 03 : UNE FAMILLE DE FOU

PHILIPPE
EP 03 : UNE FAMILLE DE FOU


Il est vraiment adorable Alex. Je m'étais endormi dans ses bras, mais quand je me réveillais, la couette était confortablement posée sur moi, mes affaires étaient rangées, il avait même essuyé le dossier du fauteuil. Oui je sais il est payé pour ça mais rien ne l'oblige à le faire avec autant de gentillesse naturelle. Car oui, sa gentillesse est naturelle il ne se force pas. De plus je ne suis pas vraiment sûr qu'il était payé pour ce qui s'est passé entre nous la veille au soir !

Donc chez mes tontons les employés ne sont pas obligés de porter un dispositif de chasteté. C'est étonnant, je ne savais pas certains des plus hauts cadres de la PK se permettaient d'ignorer les règles. C'est vrai que ces règles avaient été imposées par mon papa, les fondateurs ne l'avaient pas demandé, en tous cas il ne l'avaient pas exigé !

C'était un autre employé que je ne connaissais pas qui venait me réveiller pour partir faire une petite séance de footing, il était en tenue de sport et faisait de l'échauffement en sautant et en courant sur place.

Dave : Salut bonhomme moi c'est Dave, on ne se connaît pas, je suis le nouveau coach sportif de la maison.

Allons bon mes tontons s'étaient payé les services d'un coach sportif ! Quand on voit comment ils sont on se demande bien pourquoi ?

Moi : Un coach sportif mais c'est ridicule, personne n'a besoin d'un coach sportif dans cette maison.
Dave : Mais justement, c'est peut être parce que je suis là qu'on a l'impression que personne n'a besoin de moi !

Pas faux ! Quand un travail est toujours fait à la perfection on peut être tenté de croire qu'on n'a besoin de personne pour le faire mais le jours ou celui qui justement faisait le travail n'est pas là, on se rend compte que les choses ne se font pas toutes seules …

Je me levais, j'étais à poil et je bandais à moitié. A moitié là ça veut dire que j'avais une grosse molle qui pendouillait lourdement moi.

Dave : Ça va bonhomme, tu prends soin de toi, il n'y a pas trop de travail, sauf peut être … Là !

Du regard il me montrait mon sexe.

Moi : NAN ! Là, on ne touche à rien !
Dave : Je vois que monsieur joue les rebelles et refuse de porter le produit phare de la société de son papa !
Moi : Ouai ! Parfaitement, c'est pas pour moi ça !
Dave : C'est ton papa qui doit être content ! Il n'est pas commode à ce qui se dit !

Il rigolait de ma réponse tout en allant vers le placard d’où il sortait une tenue de sport qu'il me jetait la figure, une paire de chaussure de sport qu'il ne me jetais pas à la figure mais qu'il déposait devant moi. J'allais me diriger vers la salle de bain mais il me rattrapait par le bras.

Dave : Tu prendras ta douche plus tard, tu vas suer, transpirer … Ça sera plus agréable et plus utile après après.

Il avait raison, j'enfilais la tenue et le suivait en commençant à sauter et à courir sur place comme il faisait … Je me rendais vite compte que j'avais, ou qu'il avait, oublié les sous vêtements. Rapidement je bandais à moitié. A moitié là ça veut dire que c'était un peu plus qu'une grosse molle qui pendouillait devant moi, maintenant c'était une demie dure qui tentait de se relever, et il n'y avait pas grand chose pour l'en empêcher.

Ça ne m'arrêtait pas ! C'est vrai que dans cette maison je suis un peu le petit prince. C'est comme si toute l'affection que mon papa n'avait pas à l'encontre de mes deux tontons, et bien ces même deux tontons l'avaient rajouter à l'amour qu'il m'auraient naturellement porté et me la redonnaient avec la plus grande générosité … Ici on me traitait comme un prince. Tous les employés me disaient '' Tu '', ils me connaissaient depuis ma naissance, aussi je n'avais pas été surpris que Dave qui lui ne me connaissait pas en faisait de même. Je vous rassure le personnel ne disait pas tu à tout le monde … En tout cas certainement pas aux patrons. Aux autres membres de ma familles quoi !

Dans le parc on croisait mon grand père Jérémy, il venait me faire la bise.

Djé : Je vois avec plaisir que tu fais du sport. A entendre ton père on a l'impression que tu ne fais rien comme il faut.

Dave en soulevant sans prévenir ma veste de training.

Dave : Non il est musclé le p'tit, regarde. Il prend soin de lui, je n'aurai pas trop de travail avec lui, et en plus il est volontaire.

Il faisait la même chose à mon grand père qui n'avait pas honte de montres sa musculature.

Dave : Toi c'est pareil, tu es bien foutu à ton âge. Tu étais un champion dans le temps et tu sais que dans ta catégorie tu en es toujours un.

Et en se retournant vers moi …

Dave : Allez on repart bonhomme, on ne mollit pas, on respire bien à fond !

Là je ne bandais plus du tout. Mais qu'est ce qui s'est passé là ? Mais comment il parle à mon papy lui ? Mais il vient d'où lui ? Mais c'est qui ce coach ? C'est simple je n'avais jamais entendu quelqu'un parler comme ça à mon papy ! Ça me rendait perplexe et dubitatif ! …

Si le dernier mot que j'ai employé vous a fait sursauté, je vous rassure, c'est pas un gros et ça ne veut pas dire '' Éjaculateur précoce '', je suis pas comme ça moi ! Moi ça serait plutôt la mitrailleuse … Ouai bein si vous me croyez pas je vous montre quand vous voulez ! Et toc !

On continuait ainsi notre entraînement matinal. Dans le parc, un peu plus tard j'apercevais au loin Alex, on se faisait un signe il me rendait le salut que je lui faisais. Plus tard après avoir contourné la pièce d'eau, on faisait un peu de muscu dans le bois , on contournait la pièce de gazon derrière la maison on revenait à la maison.

Dave : Voilà bonhomme ! 15 kilomètres tu me fait ça tous les matins ! Ne bouge plus.

Il avançait la main ver mon visage. Il est mignon Dave et je me disais … '' Câlin ? '', je penchais la tête sur le côté. Il appuyait deux doigts sur ma gorge et regardait sa montre … C'était juste pour prendre mon pouls ! Pfff !

Mais c'est qu'il rigolait en plus …

Dave : Tu t'attendais à quoi ?

Nos regards se croisaient et on éclatait de rire tous les deux … Oups j'ai comme l'impression que je vais encore bander moi ! A la fin de l’entraînement il m'avait un peu chauffé la tête là Dave. Et je vous garantis que c'était pas au niveau de la tête que ça se voyait. Ça l'amusait. Enfin je pense que c'est ça qui l'amusait.

C'était certainement ça, en passant devant un miroir je pouvais constater qu'on ne voyais que ça. Je croisais Tonton Bob il venait m'embrasser.

Bob : Je vois avec plaisir ( pour toi ) que ton père à renoncé à te faire porter une PK … Non, non ne demande pas comment j'en suis arrivé à cette conclusion … Tu devrais prendre une douche froide ça te ferait du bien.

J'entendais quelqu'un ricaner dans mon dos. C'était Dave.

Dave : Au fait Bob, tu n'a pas oublié qu'on se retrouve tout à l'heure ?
Bob : Non Dave je n'oublie pas …

Et ça continue il tutoie tout le monde lui. Et me prenant par les épaules.

Dave : Allez bonhomme … Une douche, un petit bain bouillonnant, un petit massage et je te libère …

Là je bandais à mort ! Il avait dit le mot magique … Massage …

On arrivait dans les installations de la piscine, douches ouvertes, douches privatives, baignoire avec bulle, tables de massage ouvertes ou privées. Il me tirait dans un salon privé et refermait la porte. Je bandais à ce moment et vous savez qu'à mon âge … Ma queue se relevait à la verticale contre mon ventre … C'était violent !

Devant la douche brusquement j'hésitais.

Dave : Aucune excuse ne sera acceptée, allez on y va, on se déshabille .

Il était déjà torse nue. Oh et puis il l'a cherché après tout s'il n'a pas compris ma situation … Je retirais le haut et le bas et me retrouvais juste devant la douche à poil avec une superbe érection.

Dave : Je vois que Monsieur Brosso fait son fier !

Je rigolais. Il me poussait doucement sous la douche. Je me retournais vers lui avec le sourire, il est marrant quand même celui là ! Il était à poil aussi mais … Lui il portait un dispositif PK en titane c'est à dire permanent. Il me regardait avec un grand sourire : '' Tu veux que je te frotte le dos ? '' . Il me suivait sous la douche sans attendre ma réponse.

Je le prenais dans mes bras, c'était un réflexe, je ne pensais pas à mal … Je ne pensais à rien d'ailleurs à ce moment précis. J'aurais voulu vous y voir moi à ma place, vous entrer dans une douche avec la trique, un mec superbe qui porte un dispositif et qui est de toutes évidence très serviable et qui en plus vous propose de vous frotter le dos … Vous faites quoi vous dans un cas pareil ?

Moi je l'ai pris dans mes bras et je l'ai embrassé !

C'est sûr, il m'a frotté le dos, mais pas que … Il ma lavé un peu partout, il m'a même lavé la bite … Je l'ai caressé, il me rendait mes caresses. J'ai tripoté sa cage, il m'a longuement lavé les couilles et la queue. On se retrouvait très vite tout propres tous les deux. Je sentais la pression qu'il y avait dans sa cage. Et je bandais toujours autant … A mon âge ça peut durer un moment, surtout que je n'avais pas encore commencé le tir moi …

Dave : Bon maintenant tu es tout propre, on passe à la suite.

La je restais sur ma faim … Il m'emmenait à la table de massage.

Dave : Sur le dos !

Là ça devient super cool ce truc, je m'allongeais sur le dos et le laissais faire. C'était le pied, je me laissais aller et tout mon corps y passait … en entier … mais il ne s'attardait que très peux sur ma bite. On peut dire qu'il savait faire monter le désir lui. Il massait mes couilles et continuait sur mes cuisses … Il massait ma bite puis c'était les muscles de mon ventre qu'il détendait …

Au moment ou il me disait de me retourner je peux vous garantir que le seul muscle qui n'était pas détendu et bien c'était le seul truc tendu qui n'était pas un muscle … Ma bite ! Je me sentais bien, terriblement bien. Je bandais mais c'est pas désagréable … Je précise ce dernier point pour ceux qui n'ont jamais essayé … Bon j'espère qu'il n'y en pas parce que c'est qu'ils n'ont pas l'âge de me lire …

Oui il y a les filles ! C'est vrai ! Mais j'ai un peu tendance à les oublier celles-là !

Là c'était un peu différent. Il me massait tous les muscles comme tout à l'heure mais il insistait un peu plus sur mon cul qu'il ne l'avait fait sur mes couilles … Il porte un dispositif de chasteté, on ne risque pas d'aller trop loin là il n'y a pas de risque. Je le laissais me tripoter, il faut dire qu'il faisait ça très bien. L’embarras que j'avais eu au tout début en entrant dans la douche avait disparu depuis un bon moment et pourtant je bandais toujours.

Je me détendais tellement que je finissais par somnoler. C'est à ce moment qu'il m'enfonçait un doigt dans mon cul. Je sursautais mais je le laissais faire, il y allait doucement, très doucement. Passée la première sensation qui était surtout de la surprise, c'était très agréable. Il prenait le temps de bien me détendre puis enfonçait un deuxième doigt. Je sursautais de nouveau et commençais à soupirer. J'étais tout mou, mon corps était tout mou mais ça ne veut pas dire que mes muscles ne marchaient plus et rapidement je me contractais. Remarquez quand je dis que je me contractais ça ne veut pas dire que je ne restais pas totalement décontracté tout de même. Je sais c'est contradictoire mais vous verrez les jeunes que quelquefois, dans la vie, il y a des contradictions.

C'était agréable, terriblement agréable. Le plaisir montait encore plus fort et plus vite que la veille. Mon cul se souvenait du plaisir de la veille et m'en donnait autant, plus peut être même. Je finissais par éjaculer sur la table de massage. A ma réaction il le devinait aussitôt, il bougeait encore un peu ses doigts pour m'arracher quelques cris de plaisir et finissait par se retirer.

Je restais là amorphe, j'avais l'impression de ne plus pouvoir bouger, j'étais vraiment tout mou, mais je me sentais tellement bien … Dave me laissait souffler quelques instants avant de me conduire au bain bouillonnant ou je restait un petit moment à tremper. Il ne m'y laissait pas trop longtemps, là encore il m'en sortait avant que je ne me ratatine …

J'enfilais enfin une tenue de sport comme celle que j'avais en arrivant, la première était couverte de sueur la nouvelle était propre et sentait bon. Je me rendais enfin dans la salle à manger pour le petit déjeuner … Il n'était pas tard, en fait tout ça n'avait pas duré très longtemps ! Je n'avais toujours pas de sous vêtements et c'était un plaisir doux que de sentir mes couilles glisser contre mes cuisses et ma bite se balancer lourdement, rapidement je bandais à moitié. Là à moitié ça veut dire une grosse molle comme la première fois … Remarquez il n'aurait pas fallu grand chose pour que ça recommence tout ça … J'avais dix sept ans !

A mon avis vous devriez avoir là un petit aperçu du '' Pourquoi j'aime tant venir passer un séjour chez mes tontons … ''. Remarquez, là c'était une première , j'avais dix sept ans et l'écho de mes frasques de l'autre soir dans la maison close avec un prostitué était arrivé avant moi ! Dans une maison comme celle là il est très difficile pour ne pas dire totalement impossible de garder un secret ! Mais avec un personnel aussi dévoué il n'y avait aucun risque que ce secret ne sorte un jour de la maison ! C'est déjà bien .

Les maîtres de maison ne cachaient pas que leur seule préférence allait vers les hommes, Le personnel avait les mêmes goûts et il était évident que tout le monde savait désormais que c'était pareil pour moi ! Vous savez, ça ne dérangeait personne. (lol)

Mais jamais auparavant aucun employé n'avait eu un geste déplacé envers moi, et par la suite ça n'a pas changé. Les propositions restaient très correctes, uniquement dans une certaine intimité... Ce qui m'étonnait toujours c'est que le port des dispositifs de chasteté n'était pas totalement obligatoire. A la maison, chez mon père c'était pas le cas. J'étais le seul dans la maison à ne pas porter un tel dispositif de chasteté et ce privilège je le devais à mon grand père.

Vous l'avez compris mon papa c'est le PDG de la PK, une entreprise qui depuis qu'elle a été reprise en main par mon grand père n'a cessé de grandir en puissance et en richesse. Cet héritage fera de moi l'un des hommes les plus riches de la planète mais à condition que … Au plus tard à mes 21 ans je porte moi aussi un dispositif de chasteté permanent … Et il n'en est pas question … Je décidais donc de profiter de la vie en attendant de voir comment j'allais me sortir de cette histoire. J'avais quatre ans pour trouver une solution.

J'espérais beaucoup de mes deux oncles … '' C'était l'oncle Martin, c'était l'oncle Gaston '' … Pom,pom,pom … Pardon, je sais, je m'égare mais c'est surtout pour me faire oublier la sinistre échéance. Oui donc j'espérais beaucoup de mes deux oncles ainsi que de mon grand père …

Car si, comme je vous le dit mon papa est le numéro un de la société, il suffit qu'un des mes oncle prenne la parole devant le conseil d'administration et plus personne n'écoute mon papa … Et paf dans la tête … Si les deux prennent la parole, c'est pire et si en plus mon Papy dit quelque chose, plus personne ne souvient même de l'existence de mon père … J'espérais donc trouver une solution qui me laisserait libre …

A par ça mon père était un des hommes les plus puissants du monde …

Pas cool quoi ! En plus il allait faire fermer la maison close à cause de moi. Je repensais à cet homme que j'avais tenu dans mes bras deux jours plus tôt. Ce souvenir me faisait bander, là je peux, maintenant je suis habillé et je suis dans ma chambre donc il n'y a pas de problème … Ce garçon allait perdre son travail à cause de moi, il était tellement beau, sa peau était d'une douceur, même la soie aurait fait penser à du papier de verre à côté … Papier de verre peut être pas remarquez ! Mais il avait vraiment la peau douce, et puis il y avait sa queue, j'avais jamais vu un truc pareil. Pour une initiation c'était peut être un peu gros. Ouai j'avais les yeux plus gros que le ventre l'autre soir.

Bon, mais c'est que je débute moi dans la débauche sexuelle ! Je viens juste d'avoir dix sept ans …

De plus j'ai bien l'intention d'en profiter surtout si ça ne doit pas durer ! Je vais me faire tous les mecs qui ne portent pas de dispositif dans la maison, et ça ne va pas traîner. Je ne vais pas rester ici plus de deux semaines alors il ne va pas falloir traîner … De toutes façons que j'en profite ou pas, pour mon père ce sera pareil. Il croira ce qu'il aura envie de croire puisque aucune indiscrétions ne sortira de cette maison.

Il y a des jours ou je me disais que c'est vraiment une famille de fous. Et bien des années plus tard je me dit toujours la même chose. Je me suis rassuré quand j'ai vu que mon fils refusait de porter un tel dispositif, enfin un qui est moins fou que les autres, mais par la suite il y a eu David … Et quand je vois mon petit fils David … C'est un garçon adorable et c'est ma famille … Mais bon c'est une famille de fous, je les aime tous.


↓ Lien à utiliser (article, blog, forum, mail...) vers cette histoire ↓
<a href ="https://www.histoires-de-sexe.net/philippe-ep-03-une-famille-de-fou-31802"> PHILIPPE EP 03 : UNE FAMILLE DE FOU </a>






Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...
Texte coquin : PHILIPPE EP 03 : UNE FAMILLE DE FOU
Histoire sexe : PHILIPPE EP 03 : UNE FAMILLE DE FOU

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 


Dernières histoires érotiques publiées par Charly Chast

 
PHILIPPE EP 40 : LA ON NE RIGOLE PLUS - Récit érotique publié le 25-05-2020
 
ET TOUJOURS EN ÉTÉ 10 SUNNY - Récit érotique publié le 23-05-2020
 
PHILIPPE EP 39 : ON RIGOLE, ON RIGOLE - Récit érotique publié le 20-05-2020
 
ET TOUJOURS EN ÉTÉ 09 LA ÇA FAIT MAL - Récit érotique publié le 18-05-2020
 
PHILIPPE EP 38 : PETIT RETOUR A LA NORMALE - Récit érotique publié le 15-05-2020
 
ET TOUJOURS EN ÉTÉ 08 LA FOIRE AUX ESCLAVES - Récit érotique publié le 12-05-2020
 
PANIQUE PANDÉMIE 02 QU'EST CE QU'ON MANGE ? - Récit érotique publié le 12-05-2020
 
PHILIPPE EP 37 : VOILA UNE BONNE CHOSE DE FAITE - Récit érotique publié le 08-05-2020
 
ET TOUJOURS EN ÉTÉ 07 NOUVEAU PLAISIR - Récit érotique publié le 05-05-2020
 
PANIQUE PANDÉMIE 01 ON VA TOUS MOURIR ! - Récit érotique publié le 01-05-2020
 
En Savoir plus sur l'auteur, liste complète des histoires de Charly Chast...

... Récits érotiques Audio :

Appelez le 08 95 22 70 67
S'IDENTIFIER (Pas encore inscrit ?)

Mémoriser     [Mot de passe perdu ?]

 

Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au-boulot Au-reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby-sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Belle-beau Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois-Foret Bondage Boules-de-geisha Bourgeois Branlette-espagnole Brunes Cage-de-chastete Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses-preliminaires Casting Chantage Cinema Club-libertin Cocufiage-adultere Combat Coming-out Cougar Coup-de-foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discotheque Docteur Doigtage Dominant-Maitre Dominatrix Double-penetration Douche-bain Drague Echangisme Ejaculation-faciale Ejaculation-feminine Emotions-sensibilite Endroits-insolites Entre-hommes-Gay Epilation Escort-boy Escort-girl Etudiant Europe-est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme-fontaine Femmes-enceintes Fessee fetes-soirees Fetichisme Fille-encule-homme Film-porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking-machine Gang-bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode-ceinture Godemiche Gorge-profonde Gros-Grosses Gros-seins Gros-sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hopital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina-latino Lavement-anal Lectures-erotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini-jupe Missionnaire Mommy-porn Mots-crus Muscles Mythologie Naturisme-nudisme Nymphomane Obeissance Oeuf-vibrant Oncle-et-tante Onirique Parking Partouze Perles-anales Petit-sexe Petits-seins Philosophie-et-Plaisirs Pieds Piercings Piscine-Plage Poesie Poilues Ponyslave Preliminaires Premiere-fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit-bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint-valentin Salope Sans-capote Sans-culotte Science-fiction Secretaire Sensualite Sexe-sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tetons Toys-rosebud Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple-penetration Uniformes Urophilie-Pisse Vacances Vieux-avec-jeunes Voisins-voisines Voiture Voyeurisme WC-Toilettes



Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Diable67 le 2020-05-26 ....
• Par softmaterialslover le 2020-05-26 ....
• Par cibervoyeur le 2020-05-26 ....
• Par MaxCho le 2020-05-26 ....
• Par Aliceanita73 le 2020-05-25 ....
• Par All4Tux le 2020-05-25 ....
• Par Papayaa le 2020-05-25 ....
• Par JohnSnow343 le 2020-05-25 ....
• Par Alexandra le 2020-05-25 ....
• Par couple76 le 2020-05-25 ....